PUBLICITE.
Pour la création du site Web de votre entreprise, imprimerie, sérigraphie, peinture de vos bâtiments, confiez votre cummunication à ASCOM. Contact 77 64 83 51 - 94 40 85 66
En travaux !!! Actuellement insdisponible!!!

Insécurité routière : il faut des mesures fortes

jeudi 12 juillet 2018


Jusqu’à présent, les mécanismes de prévention mis en œuvre tardent à produire les résultats escomptés. D’où la nécessité de passer à la vitesse supérieure.

Le chef de l’Etat siffle la fin de récréation dans le domaine des transports. À travers un communiqué rendu public avant-hier par le ministre de la Communication, Issa Tchiroma Bakary, le président de la République prescrit un accroissement de la prévention routière et une répression absolue des infractions de toute nature constatées en matière de circulation routière sur le territoire national.

C’est que jusqu’ici, malgré l’organisation des campagnes cycliques de prévention routière et la multiplication des barrières de contrôle, le nombre d’accidents n’a pas diminué de façon significative sur nos axes routiers.

L’histoire du car assassin parti, en toute illégalité, de Yaoundé pour Bafoussam traversant toutes les barrières de contrôle jusqu’au lieu du drame à Boutourou I dans le Mbam-et Inoubou est édifiant à cet égard. Selon les premières investigations sur cet accident qui a coûté la vie à 31 personnes et fait quatre blessés, il ressort que le chauffeur du véhicule n’était pas titulaire d’un permis de conduire.

De plus, l’agence de transport ne dispose pas d’une licence de deuxième catégorie qui l’autorise à opérer dans le transport interurbain. Ce qui fait de ce car et de la compagnie Takala pour laquelle il roulait des clandestins.

Mais à l’observation, il s’agit là de lieux communs en matière de circulation routière dans notre pays. C’est que les clandestins et autres contrevenants du code de la route sont légion.

Et malgré les différents mécanismes mis en place pour mettre définitivement un terme à leurs activités, ils se font ingénieux au quotidien, tout en bénéficiant de complicités parmi les éléments des structures qui doivent combattre le crime, pour passer à travers les mailles du filet.

Du coup, la prévention routière avec son opération phare, « Contrôle-surveillance-répression des infractions à la circulation routière » menée conjointement par le ministère des Transports et la Gendarmerie nationale doit revoir ses méthodes de travail.

Comment veut-on qu’il en soit autrement si en 2018, un aventurier, sans être en possession de tous ses moyens, ni autorisations incontournables, peut prendre la route, avec à bord de son véhicule de précieuses vies ne demandant qu’à arriver à destination en un seul morceau ?

Sur les routes, chaque usager peut constater à loisir la circulation de bus à l’ergonomie contrefaite, surchargés, des pneus usés, carrosserie en mauvais état, présentant curieusement une fiche de visite technique conforme.

Et que dire du non-port de la ceinture de sécurité et de l’excès de vitesse qui sont le sport favori de bien d’automobilistes ? C’est clair que de nombreux dysfonctionnements demeurent dans notre système de lutte contre l’insécurité routière.

Par Carine TSIELE(CT)

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Prostitution : Les jeunes filles défient les professionnelles => Depuis le début des vacances, la prostitution des jeunes filles a atteint (...)
Cameroun-Union africaine : Moussa Faki Mahamat à (...) => Le renforcement de la coopération bilatérale et la situation dans les régions (...)
Prorogation du mandat des conseillers municipaux => Décret N°2018/406 du 11 juillet 2018 Le président de la République, Vu la (...)
Insécurité routière : il faut des mesures fortes => Jusqu’à présent, les mécanismes de prévention mis en œuvre tardent à produire (...)
Chantiers de la CAN à Garoua : des mesures correctives (...) => Philemon Yang a instruit les entreprises de tout mettre en œuvre pour tenir (...)
Médiation, multiculturalisme : la Commission Musonge (...) => Invitation adressée hier par l’ambassadeur de France au Cameroun lors de sa (...)
Plan d’assistance humanitaire : premières actions (...) => Sur très hautes instructions du président de la République, la première (...)
Plan d’assistance humanitaire d’urgence : le détail des (...) => L’intégralité du propos liminaire du ministre de la Communication lors de son (...)
Marcel Niat/Célestine Ketcha : Ennemis intimes => Le président du Sénat et le maire de Bangangté se vouent une cordiale (...)
Décentralisation : le ministre dans les chantiers de (...) => Georges Elanga Obam a visité les hôtels de ville en construction de Douala V (...)
SPIP | Copyright © 2008 - 2018 | Powered by Solutions Triangle | Espace Privé | Retrouvez-nous sur Google+ | Suivre la vie du site RSS 2.0