PUBLICITE.
Pour la création du site Web de votre entreprise, imprimerie, sérigraphie, peinture de vos bâtiments, confiez votre cummunication à ASCOM. Contact 77 64 83 51 - 94 40 85 66
En travaux !!! Actuellement insdisponible!!!

Hôpital d’Ebomè-Kribi : deux naissances de triplés enregistrées

vendredi 27 avril 2018


Les six bébés nés le 22 avril dernier se portent bien, mais l’une des mamans est décédée.

Une joie de courte durée à l’hôpital d’Ebomè-Kribi. Les triplés de Barbara Evindi, nés le 22 avril 2018, ne connaîtront jamais leur mère. Celleci est décédée quelques heures après les avoir mis au monde. A la naissance, deux de ces triplés pesaient 2,4 kg et le troisième 2,2 kg. D’après les responsables de l’hôpital, la dame, âgée de 38 ans et qui etait à son neuvième accouchement, avait bien suivi ses visites prénatales.

Elle savait donc qu’elle attendait des triplets. La journée du 22 avril 2018 restera à jamais gravée dans les mémoires des responsables de l’Hôpital d’Ebomè. Ce jour-là, dans les registres de cet hôpital, on a marqué deux naissances de triplets.

La deuxième mère est Stella Ntoukem Tassong, originaire du Lebialem dans le Sud-Ouest. Elle est venue rendre visite à ses connaissances à Kribi, portant une grossesse de 32 semaines. Dans la nuit du 21 au 22 avril, les contractions commencent.

Ne pouvant plus rejoindre Douala où, dit-elle, se trouve son médecin, elle est conduite de toute urgence à l’Hôpital d’Ebomè. Par césarienne, ses triplets sont mis au monde. Ils pèsent l’un : 1,4 kg, l’autre : 1,450 kg et le plus gros : 1,5 kg.

En ce moment, le trio se trouve dans l’unique couveuse de l’hôpital et même du département de l’Océan. La dame est à son quatrième accouchement. Stella Ntoukem déclare avoir effectué une longue marche à pied le 20 avril dernier.

Et selon le médecin, c’est cette marche qui serait à l’origine de la naissance précoce de ses enfants. Jusqu’à présent, les six bébés se portent bien. Cependant, l’Hôpital d’Ebomè, une oeuvre espagnole, ainsi que les familles des nouveaunés, faute de moyens, tendent les mains aux âmes de bonne volonté.

Par Pierre Rostand ESSOMBA(CT)

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Microfinance aux Cameroun : Le MINFI présente de (...) => Le ministre des Finances a publié vendredi dernier la liste des (...)
Formation professionnelle : de nouvelles orientations (...) => Création d’un Conseil national de la formation, mise en place de normes et (...)
Choléra : le dispositif de riposte => Les autorités sanitaires ont confirmé des cas dans certaines villes et (...)
Cameroun-Ordre souverain de Malte : une coopération bien (...) => Au terme de leur tête-à-tête hier au Palais de l’Unité, Paul Biya et le (...)
Baccalauréat général : les délibérations ont commencé => Les jurys sont à pied d’oeuvre sur l’ensemble du territoire. Un signe majeur (...)
Prostitution : Les jeunes filles défient les professionnelles => Depuis le début des vacances, la prostitution des jeunes filles a atteint (...)
Cameroun-Union africaine : Moussa Faki Mahamat à (...) => Le renforcement de la coopération bilatérale et la situation dans les régions (...)
Prorogation du mandat des conseillers municipaux => Décret N°2018/406 du 11 juillet 2018 Le président de la République, Vu la (...)
Insécurité routière : il faut des mesures fortes => Jusqu’à présent, les mécanismes de prévention mis en œuvre tardent à produire (...)
Chantiers de la CAN à Garoua : des mesures correctives (...) => Philemon Yang a instruit les entreprises de tout mettre en œuvre pour tenir (...)
SPIP | Copyright © 2008 - 2018 | Powered by Solutions Triangle | Espace Privé | Retrouvez-nous sur Google+ | Suivre la vie du site RSS 2.0