PUBLICITE.
Pour la création du site Web de votre entreprise, imprimerie, sérigraphie, peinture de vos bâtiments, confiez votre cummunication à ASCOM. Contact 77 64 83 51 - 94 40 85 66
En travaux !!! Actuellement insdisponible!!!

Grogne des militaires :Le reste des primes fait débat

vendredi 18 septembre 2015


Une semaine après le payement de la première partie des primes, les soldats attendent le reliquat avec impatience.

Sept jours après la grogne des militaires camerounais de retour de Centrafrique, la situation financière de ce contingent reste toujours problématique. La colère exprimée dans la ville de Yaoundé a porté des fruits, mais partiellement. Le chef de l’Etat, alors en séjour privé en Europe, avait instruit son gouvernement de débloquer un montant de six milliards Fcfa afin d’éponger (par anticipation) la dette de ces militaires. Sauf que les casques bleus ont perçu des montants qui n’avaient rien à voir avec les termes du contrat à eux présentés en amont. Les montants qui étaient fixés de 8 à 20 millions Fcfa en fonction des grades et de la durée de la mission ont littéralement été changés. Ce qui a d’ailleurs permis à d’aucuns de s’en sortir avec trois, voire quatre millions Fcfa, au lieu de huit pressentis.

Aujourd’hui, avec les nouveaux rebondissements que connaît cette affaire, notamment l’Union africaine(Ua) qui ne reconnaît pas les six milliards de dette que lui impute l’Etat du Cameroun, les militaires s’interrogent sur ce qu’il en sera du reliquat. « La tournure que prend les choses laisse présager un non paiement du reste de nos primes », explique un militaire. Pourtant, mardi dernier, lors des payements au Centre de formation technique des armées (Cfta), les responsables auraient relevé que ces payements constituaient la première phase. « Ils nous ont dit que la suite viendra », soutien un casque bleu. Malgré la tournure que la situation semble prendre, aux yeux des jeunes militaires, « on n’a rien à gérer », confie l’un d’eux. « Ils ont dit qu’il y aura la suite, on attend », renchérit un autre.

Pour l’heure, l’Ua et l’Etat du Cameroun ne se sont pas encore entendus sur le montant exact de ces primes. Mais, dans les rangs des ex-soldats de la Mission internationale de soutien à la Centrafrique (Misca), il n’y a pas de crainte. « Avec le premier mouvement d’humeur, nous ne sommes plus inquiets quant à la traçabilité de notre argent », rassure un militaire. « Si l’Ua envoie l’argent comme promis, nous sommes certains que cela va arriver à notre niveau », ajoute notre source, confiante.

Par Viviane Bahoken(Mutations)

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Prostitution : Les jeunes filles défient les professionnelles => Depuis le début des vacances, la prostitution des jeunes filles a atteint (...)
Cameroun-Union africaine : Moussa Faki Mahamat à (...) => Le renforcement de la coopération bilatérale et la situation dans les régions (...)
Prorogation du mandat des conseillers municipaux => Décret N°2018/406 du 11 juillet 2018 Le président de la République, Vu la (...)
Insécurité routière : il faut des mesures fortes => Jusqu’à présent, les mécanismes de prévention mis en œuvre tardent à produire (...)
Chantiers de la CAN à Garoua : des mesures correctives (...) => Philemon Yang a instruit les entreprises de tout mettre en œuvre pour tenir (...)
Médiation, multiculturalisme : la Commission Musonge (...) => Invitation adressée hier par l’ambassadeur de France au Cameroun lors de sa (...)
Plan d’assistance humanitaire : premières actions (...) => Sur très hautes instructions du président de la République, la première (...)
Plan d’assistance humanitaire d’urgence : le détail des (...) => L’intégralité du propos liminaire du ministre de la Communication lors de son (...)
Marcel Niat/Célestine Ketcha : Ennemis intimes => Le président du Sénat et le maire de Bangangté se vouent une cordiale (...)
Décentralisation : le ministre dans les chantiers de (...) => Georges Elanga Obam a visité les hôtels de ville en construction de Douala V (...)
SPIP | Copyright © 2008 - 2018 | Powered by Solutions Triangle | Espace Privé | Retrouvez-nous sur Google+ | Suivre la vie du site RSS 2.0