PUBLICITE.
Pour la création du site Web de votre entreprise, imprimerie, sérigraphie, peinture de vos bâtiments, confiez votre cummunication à ASCOM. Contact 77 64 83 51 - 94 40 85 66
En travaux !!! Actuellement insdisponible!!!

Gestion des finances publiques : La Cemac s’inquiète du rythme « lent » du Cameroun

mercredi 23 mars 2016


Au cours d’une mission menée au Cameroun, l’institution sous-régionale constate que sur les six directives émises, le Cameroun n’a transposé aucune.

Le Cameroun, mauvais élève de la sous-région Cemac, en matière de mise en application des directives communautaires sur l’harmonisation de la gestion des finances publiques. C’est le constat présenté par Paul Tasong, le chef de la mission, au cours d’une réunion de travail avec les membres de l’Assemblée nationale. Dans une réaction citée par le quotidien gouvernemental Cameroon Tribune, Paul Tazong apprend que « Sur six directives, aucune n’est transposée. Il existe des écarts importants entre ce qui est fait au Cameroun et ce qui est prévu par la Cemac ». Pourtant, rappelle-t-il, le Cameroun a adopté la loi portant régime financier de l’Etat en 2007, soit un an avant l’adoption des directives, le 20 juin 2008.

La directive relative aux Lois de finances paraphées par Louis Paul Motaze pour le compte du gouvernement camerounais, fixe par exemple les règles fondamentales relatives à la nature, au contenu, à la procédure d’élaboration, de présentation et d’adoption des lois de finances, ainsi qu’aux opérations d’exécution et de contrôle du budget de l’Etat, applicables dans les Etats membres de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cf directive N°1/08-UEAC-190-CM-17 adoptée le 20 juin 2008). C’est notamment sur ce volet portant sur l’harmonisation des politiques de gestion des finances publiques que le Cameroun serait le plus lent. En effet, ont noté les membres de la Cemac, au plan technique, la gestion axée sur le budget-programme, « ne prévoit pas d’encadrement des gestionnaires des programmes ». De plus, avec une programmation sur trois ans.

Par exemple, la directive N°1, Article 2 dispose que « Dans les conditions et sous les réserves prévues par la présente directive, les lois de finance déterminent, pour un exercice, la nature, le montant et l’affectation des ressources et des échanges de l’Etat, ainsi que l’équilibre budgétaire et financier qui en résulte. Elles tiennent compte d’un équilibre économique défini, ainsi que des objectifs et des résultats des stratégies de développement économique et social. L’exercice s’étend sur une année civile » Pour les membres de la Cemac, « Cela peut être un facteur limitant pour des projets inscrits dans la pluri annualité. Il faut donc éviter tout ce qui est figé. »

Par Frégist Bertrand Tchouta (LNE)

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Microfinance aux Cameroun : Le MINFI présente de (...) => Le ministre des Finances a publié vendredi dernier la liste des (...)
Formation professionnelle : de nouvelles orientations (...) => Création d’un Conseil national de la formation, mise en place de normes et (...)
Choléra : le dispositif de riposte => Les autorités sanitaires ont confirmé des cas dans certaines villes et (...)
Cameroun-Ordre souverain de Malte : une coopération bien (...) => Au terme de leur tête-à-tête hier au Palais de l’Unité, Paul Biya et le (...)
Baccalauréat général : les délibérations ont commencé => Les jurys sont à pied d’oeuvre sur l’ensemble du territoire. Un signe majeur (...)
Prostitution : Les jeunes filles défient les professionnelles => Depuis le début des vacances, la prostitution des jeunes filles a atteint (...)
Cameroun-Union africaine : Moussa Faki Mahamat à (...) => Le renforcement de la coopération bilatérale et la situation dans les régions (...)
Prorogation du mandat des conseillers municipaux => Décret N°2018/406 du 11 juillet 2018 Le président de la République, Vu la (...)
Insécurité routière : il faut des mesures fortes => Jusqu’à présent, les mécanismes de prévention mis en œuvre tardent à produire (...)
Chantiers de la CAN à Garoua : des mesures correctives (...) => Philemon Yang a instruit les entreprises de tout mettre en œuvre pour tenir (...)
SPIP | Copyright © 2008 - 2018 | Powered by Solutions Triangle | Espace Privé | Retrouvez-nous sur Google+ | Suivre la vie du site RSS 2.0