PUBLICITE.
Pour la création du site Web de votre entreprise, imprimerie, sérigraphie, peinture de vos bâtiments, confiez votre cummunication à ASCOM. Contact 77 64 83 51 - 94 40 85 66
En travaux !!! Actuellement insdisponible!!!

Françoise Foning est décédée.

vendredi 23 janvier 2015


En expirant ce 23 janvier 2015, la maire de Douala 5e qui était considérée comme la mascotte du Rdpc le parti au pouvoir, s’en va en emportant son dynamisme débordant, sa relation particulière avec le couple présidentiel et quelques bruits de casseroles.

Hommage aux disparus. C’est une personnalité de premier ordre qui quitte la scène ce vendredi. Qu’on l’ait aimée, contestée ou affrontée, une vérité s’impose : Françoise Foning aura été le prototype de la femme sans gros diplômes qui a tutoyé des sommets dans le monde des affaires et de la politique.

Les affaires, d’abord. Restauratrice au milieu des années 1960, puis propriétaire d’une flotte de taxis grâce à la confiance d’une marque japonaise qui va jusqu’à lui vendre des voitures à crédit. Viendront l’extraction de gravier, la fabrication de meubles, l’import-export. Plus tard le Groupe Foning gère la polyclinique de la Main noire, un collège, la fabrication de médicaments, le bâtiment et les travaux publics…

Elle sera consultante pour la Banque africaine de développement, vice-présidente internationale pour le forum francophone des affaires et surtout la première noire présidente de l’ONG Femmes chefs d’entreprise mondiales. Celle qui fut simple employée dans le domaine du tourisme a fait un chemin considérable, à force de courage et d’audace.

Des qualités qui lui ont aussi servi en politique. En 1997 elle est élue Maire de Douala Ve, une zone jusque-là contrôlée par l’opposition. En 2002, elle est élue député du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc). Alors qu’elle se croit reconduite en 2007 le scrutin est annulé par la Cour suprême après un recours de l’opposition. Pendant le bras de fer, Mme Foning ne sera pas soutenue par tout son camp…

« Dalida » et le Prince

C’est que « Dalida » comme elle fut surnommée avait certainement attisé quelques jalousies à cause de la sympathie affichée du couple présidentiel à son endroit. Ainsi, après le grave accident de la circulation dont elle fut victime en 2003, Paul et Chantal Biya ont fait affréter un avion privé pour la transporter à Paris. Rebelotte en 2015. Un avion était prêt à l’évacuer en Afrique du Sud pour des soins à la suite de l’accident de route qui lui a été fatal.

Pour qu’ils l’aient remarquée, il a fallu qu’elle déploie des trésors d’activisme et de militantisme débordant, chaque fois qu’il s’agissait du président, de son épouse ou de son parti. À la moindre rencontre d’envergure à Yaoundé ou dans le Sud, Françoise Foning pouvait mobiliser des autocars afin de transporter des militants chauffés à blanc pour glorifier le Renouveau. Exercice dans lequel elle excellait elle-même, allant jusqu’à entonner une chanson à la gloire du président devant ses homologues lors d’une rencontre internationale au Palais des Congrès de Yaoundé. Un genre de courage et de liberté qu’elle seule pouvait prendre…

Grand officier du Mérite Camerounais, reine de la cour royale du groupement Bafo dans la Menoua, Njih à la cour royale du sultanat Bamoun, Françoise Foning avait empilé les titres et les honneurs. Parant de son jardin secret, elle disait en 2008 : « J’ai quand même eu le temps d’avoir une descendance ! J’ai été mariée, je suis veuve à présent. Je suis mère de six enfants et neuf fois grand-mère... Généralement, deux semaines après l’accouchement, j’étais déjà dans la rue ! J’ai toujours été très active, je ne me fixe pas de limite d’action. »

Entendue par la justice

Mais le personnage avait aussi sa face sombre. Elle fut souvent citée parmi les pontes du régime, qui avaient laissé des ardoises au défunt Fonds d’aide et de garantie des crédits aux petites et moyennes entreprises (Fogape). En novembre dernier, Françoise Foning avait passé des heures dans les bureaux des agents de la police judiciaire du Tribunal criminel spécial (Tcs), répondant sur des trous dans la gestion des fonds de sa commune.

Dans la même période elle avait organisé une messe d’action de grâce à Bépanda, puis le lendemain un grand meeting politique en l’honneur de Paul Biya. Pour ses contempteurs, la justice malgré son indépendance présumée n’aurait rien pu faire contre elle.

À 66 ans dont au moins 25 de militantisme bouillant, Françoise Foning n’avait pas rencontré son égale dans le personnel politique. Au sein de l’organisation des femmes du Rdpc, les nouvelles figures féminines sont souvent plus intellos, et donc trop froides pour le Prince. Avec l’usure du temps et des aléas de l’Opération Epervier, Paul Biya n’avait plus beaucoup de militants « inconditionnels » du calibre de Foning. Sa disparition marque sans doute la fin d’une époque dans les rangs du parti, mais aussi bien au-delà.

Par ARTHUR BILOUNGA, Cameroon-Info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Enseignement catholique : Où va la discipline (...) => Jadis réputé pour sa rigidité dans la gestion des effectifs et l’encadrement (...)
Parlement : De quoi a peur le SDF ? => Ses élus, absents des travaux depuis mardi dernier, en raison, disent-ils de (...)
Fraude et évasion fiscales : Le plan de bataille de (...) => Le 10e forum mondial sur la transparance et l’échange des renseignements dans (...)
Assemblée nationale : Cinq étages consumés => Un grave incendie s’est déclaré hier nuit, ravageant totalement une partie des (...)
Partenaires au développement : le clin d’œil du (...) => Un forum s’est déroulé hier à Yaoundé pour explorer les axes de coopération (...)
Nomination de responsables au ministère des Finances => Décret N° 2017/11320/PM du 13 novembre 2017. Le Premier ministre, chef du (...)
Nomination de responsables au ministère de l’Eau et de (...) => Décret n°2017/11321/PM du 13 novembre 2017. Le premier ministre, chef du (...)
Commerce intra-africain : Encore trop de barrières => En plus des procédures et frais exigibles déjà élevés, la corruption et le trop (...)
Humanitaire : La vie change avec Synergies africaines => De nombreuses personnes, démunies ou vulnérables, et autres institutions ont (...)
Situation dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest : Le Sénat (...) => Hier à l’ouverture de la session, Marcel Niat Njifenji a dénoncé les attaques (...)
SPIP | Copyright © 2008 - 2017 | Powered by Solutions Triangle | Espace Privé | Retrouvez-nous sur Google+ | Suivre la vie du site RSS 2.0