PUBLICITE.
Pour la création du site Web de votre entreprise, imprimerie, sérigraphie, peinture de vos bâtiments, confiez votre cummunication à ASCOM. Contact 77 64 83 51 - 94 40 85 66
En travaux !!! Actuellement insdisponible!!!

Forces de défense : quand les hommes en tenue inquiètent les autorités

samedi 26 décembre 2015


De plus en plus, les dérapages, et particulièrement l’implication directe des éléments des forces de sécurité dans des actes de banditisme, préoccupent les responsables des forces de maintien de l’ordre

. Derniers cas en date, il y a quelques jours, des individus interceptent un commerçant à l’entrée de son domicile à Kribi. L’alerte est donnée par son épouse. Les agresseurs, surpris, se fondent dans la nuit. Mais la curiosité, c’est qu’ils portaient des uniformes de l’armée. Malheureusement, ils abandonnent sur les lieux du crime des objets qui sont par la suite saisis par les éléments des forces de l’ordre venus au secours, et identifiés comme des objets utilisés par l’armée régulière. L’enquête qui est ouverte par les hommes du commissaire central de Kribi, Raymon Mman, permet de mettre la main sur les matelots Thomas Bopda et Tchokote, tous dans une base à Kribi. A l’interrogatoire, ils passent aux aveux complets, indique une source proche du dossier. En Septembre dernier, deux gendarmes de l’escadron 74 ont été déférés au tribunal militaire d’Ebolowa pour cambriolage à l’hôtel des finances de Kribi. Ces cas viennent conforter le rapport d’Amnesty international publié en septembre 2015 et celui de la Commission nationale des droits de l’homme et des libertés du 3 décembre 2015 qui mettaient déjà à l’index les travers de nombre d’éléments des forces de défense et de sécurité camerounaises. A l’Est du Cameroun il y a quelques mois, les militaires qui escortaient les fonds pour une entreprise forestière, avaient attendu d’être en pleine forêt pour s’emparer du gros pactole, avant de s’évanouir dans la nature. Des cas d’implication directe ou indirecte de nos forces de défense dans des actes de grand banditisme et de criminalité se sont multipliés ces derniers mois à travers le pays. Outre les exactions dénoncés dans la région du Grand Nord aux prises avec les terroristes de Boko Haram, dans les milieux sécuritaires, l’heure est à l’éradication des brebis galeuses chez nos hommes en tenue. Et c’est urgent, apprend-on dans les milieux autorisés.

Sources : LNE

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Conseil constitutionnel : Entrée en fonction le 6 (...) => Les membres de cette institution prêteront serment ce jour-là devant le (...)
Réorganisation de l’armée : des réajustements opportuns => Le nouveau découpage militaire territorial vise à augmenter les capacités (...)
Enseignement supérieur : comment tirer profit des (...) => Le cadre de concertation permanente Minesupenseignants s’est penché sur la (...)
Aide publique à la communication privée : 216 millions à (...) => 150 dossiers de demandes étudiés par la Commission nationale hier à Yaoundé. (...)
Palais de l’Unité : un investisseur allemand reçu => Le Dr Stefan Liebing, président de l’Association économique germano-africaine (...)
Service public de l’eau potable : la nouvelle Camwater (...) => Le décret qui confie désormais toutes les activités liées au service public de (...)
Chantal Biya inaugure une boutique à Yaoundé. => La première dame a honoré de sa présence, samedi, la cérémonie d’ouverture de (...)
Chantiers de la CAN : déguerpissements inévitables à (...) => Les travaux d’aménagement des voies d’accès et aires périphériques au stade, à (...)
Sénatoriales 2018 : la bataille des investitures => A 48 heures de la clôture du dépôt des listes à Elecam, les partis politiques (...)
Don spécial du chef de l’Etat : 100 000 nouveaux (...) => La distribution se fera dès demain dans les universités de Douala, Buea, (...)
SPIP | Copyright © 2008 - 2018 | Powered by Solutions Triangle | Espace Privé | Retrouvez-nous sur Google+ | Suivre la vie du site RSS 2.0