PUBLICITE.
Pour la création du site Web de votre entreprise, imprimerie, sérigraphie, peinture de vos bâtiments, confiez votre cummunication à ASCOM. Contact 77 64 83 51 - 94 40 85 66
En travaux !!! Actuellement insdisponible!!!

Eyebe Ayissi-Ndong Soumhet : Déchirure spectaculaire à Lobo

mercredi 29 juillet 2015


Les deux membres du gouvernement se sont disputé publiquement hier le titre du chef de délégation.

Des signes présageaient déjà un éventuel « affrontement » entre le ministre délégué à la présidence de la République chargé du Contrôle supérieur de l’Etat, Henri Eyebe Ayissi et le secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Education de base, Benoit Ndong Soumhet. Le cortège des élites de la Lékié est arrivé au lieu de la cérémonie aux environs de 13h15. En tête de file, le véhicule de Ndong Soumhet. Celui de Eyebe Ayissi viendra juste après. Le ministre de l’Agriculture et du Développement rural Essimi Menye clôture le cortège. Ndong Soumhet presse le pas et entre en premier dans la salle des actes de la mairie de Lobo, où la cérémonie doit se tenir. Le protocole annonce : « Mesdames et Messieurs, veuillez vous lever pour accueillir le ministre Ndong Soumhet et sa suite ! » La réplique de Eyebe Ayissi est directe : « Que les choses soient claires dès le départ, c’est le ministre Eyebe et sa suite ! » en réaction à cette déclaration, le secrétaire d’Etat dégaine, en écrasant un sourire : « Vous êtes un imposteur ! » Le Consupe demande alors, de manière autoritaire, à son collègue du gouvernement, qui s’était déjà installé sur la chaise réservée au chef de délégation, de « décaler ». Ce faisant, Eyebe Ayissi tapote l’épaule de Ndong Soumhet. Ce dernier reste de marbre.

La dispute prend corps. Le ton monte. Eyebe Ayssi revendique à tue-tête le titre de chef de délégation. Et laisse entendre que « le récépissé de déclaration de manifestation est signé en son nom ». Ndong Soumhet, quant à lui, argumente que la rencontre du jour relève de son initiative : « J’ai rencontré le sous-préfet et le maire à cet effet. J’ai également rassemblé les populations », tempête-t-il. Le sous-préfet de Lobo ne cache pas son embarras. Le « chef de terre » essaie d’apaiser les tensions entre les deux « frères ennemis ». Essimi Menye, pour sa part, est indifférent face à la scène qui se déroule devant des villageois et d’autres élites de la Lékié abasourdis. Estomaqué, le conseiller spécial du Premier ministre, Touna Mama, lui, sort précipitamment de la salle. On ne l’y reverra plus.

C’est finalement le sénateur Jean Marie Mama qui invite les deux « rivaux » à la négociation. Sa médiation est plutôt bien accueillie de part et d’autre. Eyebe Ayssi et Ndong Soumhet se retirent à huis clos avec les autorités administratives de l’arrondissement de Lobo et l’élite de la Lékié présente à la cérémonie. Il est un peu plus de 13h30. Les négociations ne vont s’achever qu’à 14h10.

Finalement, c’est le sénateur Jean Marie Mama qui va présider la séance d’apaisement des populations de Lobo. Lesquelles ont manifesté leur mécontentement au sujet des indemnisations sur le chantier de l’autoroute Douala-Yaoundé, du 16 au 23 juillet dernier, bloquant les travaux.


Revendications

Mais le malaise va subsister autour de la table. Les rivalités se liront entre les lignes et les mots. Eyebe Ayissi va s’exprimer avant Ndong Soumhet. Le Consupe fera savoir que « Paul Biya l’a envoyé voir ce qui se passe afin de lui rendre compte ». Le Consupe a remis séance tenante la somme d’un million Fcfa à ses « frères » de Lobo. Ndong Soumhet, remettra 250.000 Fcfa et précisera, dans son laïus, qu’il « n’est pas riche comme certains ministres ». Essimi Menye donnera 500.000 Fcfa et promettra des semences aux populations de Lobo, pour leur éviter la faim.

Cerise sur le gâteau, les deux caïmans de la Lékié, Eyebe Ayissi et Ndong Soumhet, inviteront séparément des équipes de journalistes pour la couverture du même évènement. Lors de la phase d’interview, la majorité des journalistes vont se diriger vers Ndong Soumhet. Ravalé en seconde position, Eyebe Ayssi déclinera poliment la sollicitation des hommes de médias. Le Consupe s’engouffre ensuite dans son véhicule, qui démarre aussitôt en trombe. Essime Menye et Ndong Soumhet resteront pour le cocktail de circonstance.

Sur les raisons de la mission commanditée par Paul Biya hier à Lobo, l’on a appris du représentant des populations que « 872 personnes avaient été recensées pour être dédommagées. L’enveloppe globale était d’un milliard. Mais le décret d’indemnisation du Premier ministre ne retient que 300 personnes ». En dépit de la médiation de l’élite de la Lekié, Pierre Nkoa Ndzana, le chef de file des « lésés », dit que leurs revendications ne sont pas satisfaites. La grève a été levée, mais les réclamations seront portées à l’attention du chef de l’Etat.

Par Ibin Hassan(Mutations)

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Enseignement catholique : Où va la discipline (...) => Jadis réputé pour sa rigidité dans la gestion des effectifs et l’encadrement (...)
Parlement : De quoi a peur le SDF ? => Ses élus, absents des travaux depuis mardi dernier, en raison, disent-ils de (...)
Fraude et évasion fiscales : Le plan de bataille de (...) => Le 10e forum mondial sur la transparance et l’échange des renseignements dans (...)
Assemblée nationale : Cinq étages consumés => Un grave incendie s’est déclaré hier nuit, ravageant totalement une partie des (...)
Partenaires au développement : le clin d’œil du (...) => Un forum s’est déroulé hier à Yaoundé pour explorer les axes de coopération (...)
Nomination de responsables au ministère des Finances => Décret N° 2017/11320/PM du 13 novembre 2017. Le Premier ministre, chef du (...)
Nomination de responsables au ministère de l’Eau et de (...) => Décret n°2017/11321/PM du 13 novembre 2017. Le premier ministre, chef du (...)
Commerce intra-africain : Encore trop de barrières => En plus des procédures et frais exigibles déjà élevés, la corruption et le trop (...)
Humanitaire : La vie change avec Synergies africaines => De nombreuses personnes, démunies ou vulnérables, et autres institutions ont (...)
Situation dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest : Le Sénat (...) => Hier à l’ouverture de la session, Marcel Niat Njifenji a dénoncé les attaques (...)
SPIP | Copyright © 2008 - 2017 | Powered by Solutions Triangle | Espace Privé | Retrouvez-nous sur Google+ | Suivre la vie du site RSS 2.0