PUBLICITE.
Pour la création du site Web de votre entreprise, imprimerie, sérigraphie, peinture de vos bâtiments, confiez votre cummunication à ASCOM. Contact 77 64 83 51 - 94 40 85 66
En travaux !!! Actuellement insdisponible!!!

Exécution à mi-parcours du budget 2017 : les dépenses ont baissé

dimanche 25 juin 2017


Le rapport inédit du MINFI parle également du contexte économique et des recettes en baisse.

Pour la première fois, le ministère des Finances (MINFI) a publié la situation de l’exécution budgétaire pour le compte de l’exercice en cours. Une innovation qui participe du souci de transparence, de discipline budgétaire, d’une allocation stratégique des ressources et pour une prestation efficiente des services publics. D’où le rapport sur le premier trimestre 2017.

Une décélération de la croissance

D’emblée, le MINFI indique qu’au cours du premier trimestre 2017, le budget de l’Etat s’est exécuté dans un contexte marqué, au plan international, par l’amorce du redressement de l’économie mondiale, après une année 2016 morose. Au plan national, le contexte d’exécution du budget est marqué par une décélération de la croissance économique estimée à 4,7% en 2016 contre 5,8% en 2015 ; la mise en œuvre de l’Accord de partenariat économique (APE) bilatéral ; les perturbations d’activités enregistrées dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest et la poursuite de la lutte contre le terrorisme de la secte boko Haram et l’insécurité dans la région de l’Est.

Des recettes internes en baisse

Dans sa communication du 20 juin dernier, Alaminie Ousmane Mey}

soutient que les recettes budgétaires internes, recouvrées au cours du premier trimestre de l’exercice 2017 se chiffrent à 701,3 milliards F, en diminution de 38,4 milliards (-5,2%) par rapport à la même période de l’exercice 2016 où elles se situaient à 739,7 milliards. Cette baisse est essentiellement attribuable aux recettes non pétrolières. Lesquelles passent de 685,5 milliards à fin mars 2016 à 617,4 milliards à fin mars 2017, soit une diminution de 68,9 milliards (-9,9%). Par rapport aux 716,7 milliards de prévision trimestrielle, les recettes non pétrolières sont ainsi en retrait de 99,3 milliards, à cause du recul des recouvrements des recettes des impôts et taxes, entre autres. Dans le même temps, les recettes pétrolières sont en hausse de 29,7 milliards (+54,8%) par rapport à fin mars 2016.

Economie sur les dépenses

Les dépenses budgétaires totales se chiffrent à 735,9 milliards à fin mars 2017 contre 1069,9 milliards à fin mars 2016, soit une diminution de 334 milliards (-31,2%) en glissement annuel. Cette diminution s’observe sur les trois grandes catégories de dépenses à savoir, les dépenses courantes, les dépenses d’investissement, et le service de la dette publique. Les dépenses budgétaires totales étaient prévues à 982,2 milliards au premier trimestre 2017. Elles ont été exécutées à hauteur de 735,9 milliards, soit un taux d’exécution de 74,9%. Ce qui n’est pas louabale. D’où l’appel d’Alamine Ousmane Mey à renforcer « le contrôle de la régularité et de l’effectivité des prestations ». Le MINFI souhaite aussi l’amélioration de la programmation et de l’exécution des marchés publics.

Par Félicité BAHANE N(CT)

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Enseignement catholique : Où va la discipline (...) => Jadis réputé pour sa rigidité dans la gestion des effectifs et l’encadrement (...)
Parlement : De quoi a peur le SDF ? => Ses élus, absents des travaux depuis mardi dernier, en raison, disent-ils de (...)
Fraude et évasion fiscales : Le plan de bataille de (...) => Le 10e forum mondial sur la transparance et l’échange des renseignements dans (...)
Assemblée nationale : Cinq étages consumés => Un grave incendie s’est déclaré hier nuit, ravageant totalement une partie des (...)
Partenaires au développement : le clin d’œil du (...) => Un forum s’est déroulé hier à Yaoundé pour explorer les axes de coopération (...)
Nomination de responsables au ministère des Finances => Décret N° 2017/11320/PM du 13 novembre 2017. Le Premier ministre, chef du (...)
Nomination de responsables au ministère de l’Eau et de (...) => Décret n°2017/11321/PM du 13 novembre 2017. Le premier ministre, chef du (...)
Commerce intra-africain : Encore trop de barrières => En plus des procédures et frais exigibles déjà élevés, la corruption et le trop (...)
Humanitaire : La vie change avec Synergies africaines => De nombreuses personnes, démunies ou vulnérables, et autres institutions ont (...)
Situation dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest : Le Sénat (...) => Hier à l’ouverture de la session, Marcel Niat Njifenji a dénoncé les attaques (...)
SPIP | Copyright © 2008 - 2017 | Powered by Solutions Triangle | Espace Privé | Retrouvez-nous sur Google+ | Suivre la vie du site RSS 2.0