PUBLICITE.
Pour la création du site Web de votre entreprise, imprimerie, sérigraphie, peinture de vos bâtiments, confiez votre cummunication à ASCOM. Contact 77 64 83 51 - 94 40 85 66
En travaux !!! Actuellement insdisponible!!!

Etoundi Oyono justifie ses absences au au tribunal

mercredi 25 septembre 2013


L’accusé s’est expliqué mardi sur son indisponibilité lors des dernières audiences.

La longue attente n’a finalement pas été vaine. Lorsque l’audience s’ouvre autour de 12h30 (2h30 de retard), l’accusé n’est pas dans la salle. Me Nouga, chef du pool des avocats d’Etoundi Oyono, annonce qu’il est dans les parages. Un petit dispositif sécuritaire se déploie et le voilà dans le box des accusés.

Le juge l’interroge sur la finalité de la lettre envoyée au tribunal où il annonçait son indisponibilité jusqu’à la fin du double scrutin du 30 septembre. Emmanuel Etoundi Oyono s’étend sur son rôle de président de la Commission départementale de campagne. « J’ai six arrondissements à ma charge, où je dois m’assurer du bon déroulement de la campagne et du vote pour le compte de mon parti. Pour cela, il me revient de collecter tous les procès verbaux de tous les villages des arrondissements placés sous ma supervision. A la fin du scrutin, il faut apprécier les tendances avant le résultat final. Cela peut prendre deux à trois jours après le vote », a-t-il expliqué. Gilbert Schlick, le président du collège des magistrats, ne comprend pas qu’il ne puisse se soustraire à cette activité politique pour un seul jour afin de déférer à une convocation du tribunal. De même, il se demande si l’administration du Port autonome de Douala (où Etoundi Oyono est DG) fonctionne toujours. Le substitut du procureur prend la parole pour faire remarquer que le débat stagne.


Me Nouga
plaide alors pour que le tribunal tienne compte des occupations de son client dans l’activité politique qui se déroule en ce moment. « L’heure est au renouvellement des acteurs politiques et mon client joue un rôle important dans cette opération », souligne Me Ndongo, un membre de son conseil. Il pense qu’il n’y a pas urgence dans ce dossier et qu’Etoundi Oyono a besoin de sérénité pour organiser sa défense. Autres arguments brandis par les avocats, les témoins sont en campagne. En plus, les éléments de défense attendus d’une autre juridiction ne sont pas encore disponibles.

M. Fabo, le représentant du ministère public souhaitait, lui, que le débat avance. Le juge Schlick a avoué tenir compte des arguments de part et d’autres et a renvoyé l’audience au 07 octobre en conseillant à Etoundi Oyono d’être présent.

Par Jeanine FANKAM (Cameroon Tribune)

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Pk 11 : du sourire pour des orphelins => Les pensionnaires du Refuge Meinrad Hebga ont reçu des cadeaux de femmes (...)
Communauté urbaine Douala : 52,6 milliards pour (...) => Budget en baisse de près de 8%, qui met l’accent sur les infrastructures et (...)
Don d’ordinateurs du chef de l’Etat : « Happy Day » à (...) => 1000 étudiants ont effectivement reçu leurs ordinateurs hier, des mains du (...)
Corruption : comment l’Etat a perdu 1 302 milliards => Ce montant est révélé dans le rapport de la CONAC sur l’état de la corruption (...)
Promotion de l’esprit d’entreprise : désormais dès le (...) => Une convention de partenariat y relative, liant le Minesec à l’APME, signée (...)
Après l’incendie à l’Assemblée nationale : la continuité du (...) => Le communiqué à l’issue de la réunion du Bureau tenue hier sous la présidence (...)
Brenda et Junior BIYA classé respectivement 5ème et 16 (...) => Sur la liste des 405 admis du dernier concours de l’ENAM figure en bonne (...)
Roger Chantal Tuilé fait une grève de la faim devant (...) => Après avoir sollicité l’intervention de l’ambassadeur des USA au Cameroun dans (...)
Droit d’auteur : le PM prescrit une large diffusion du (...) => Le communiqué rendu public à l’issue du Conseil de cabinet du mois de (...)
Fête du coq : les 20 ans célébrés à Yaoundé => Cette année, la communauté toupouri a mis l’accent sur la paix et le (...)
SPIP | Copyright © 2008 - 2018 | Powered by Solutions Triangle | Espace Privé | Retrouvez-nous sur Google+ | Suivre la vie du site RSS 2.0