PUBLICITE.
Pour la création du site Web de votre entreprise, imprimerie, sérigraphie, peinture de vos bâtiments, confiez votre cummunication à ASCOM. Contact 77 64 83 51 - 94 40 85 66
En travaux !!! Actuellement insdisponible!!!

Enseignement supérieur : Un candidat au Bts déclaré admis cinq ans après

lundi 25 janvier 2016


C’est dans un communiqué rendu public le 19 janvier dernier que Jacques Fame Ndongo a annoncé la bonne nouvelle. Maurice Epée Epée Mandengue, candidat de la filière Commerce et Gestion, option Action commerciale, avait composé à la cession de juin 2011.

Au détour d’une visite sur le site internet du ministère de l’Enseignement Supérieur (Minesup), l’on y retrouve une série de communiqués mis en ligne cette semaine, et signés pour la plupart du patron de ce département ministériel, Jacques Fame Ndongo. Ils portent pour l’essentiel sur la publication des résultats de quelques examens nationaux. Ça parait anodin et pourtant, ce début d’année ne sied aucunement dans le calendrier académique à la publication des résultats des examens. La curiosité, c’est le communiqué n°08/0024/Minesup du 19 janvier 2016, portant publication des résultats de l’examen national du Brevet de Technicien Supérieur (Bts), session de juin 2011. Le document consacre la réussite à cet examen du candidat Maurice Epée Epée Mandengue, seul nom sur la liste. L’étudiant de la filière Commerce et Gestion, option Action commerciale, ayant pour matricule 09AC213, a obtenu la mention « passable » à cet examen, et en est fixé au bout de 55 mois, soit près de 5 ans après entre le mois de juin 2011 et le mois de janvier en cours.

Le candidat Maurice Epée n’aurait pas été préalablement admis au moment de la publication des résultats de sa session au mois de septembre 2011. Il aurait alors choisi d’introduire une requête auprès de la Commission nationale d’organisation des examens et concours suite à un dysfonctionnement constaté dans la comptabilité de ses notes. Et donc, c’est le traitement de sa requête par une commission mise en place à cet effet qui se serait maladroitement inscrit dans une telle durée ? Toutes tentatives entreprises par La Nouvelle Expression pour entrer en contact avec le candidat se sont avérées infructueuses. Cependant, une source à la cellule de Communication du Minesup, réagissant non pas seulement sur ce cas spécifique, croit savoir que ce retard dans la publication des résultats d’un examen est « un cas d’erreur matérielle. Le dysfonctionnement peut venir de l’établissement. Il ne faut pas seulement voir la responsabilité du ministère dans ce type de dossier. Parfois ce sont les notes des soutenances qui n’ont pas été prises en compte dans le calcul des notes finales. Dans ce cas de figure, il y a un délai de dépôt des requêtes et une commission qui siège avant de rendre publics les résultats dans chaque filière, puisqu’il y a un tas de requêtes qu’elle reçoit généralement », renseigne notre informateur.

Les sessions de 2013 et 2014 aussi

L’autre hypothèse et la moins plausible serait qu’après son échec en 2011, le candidat Epée Epée ait plutôt choisi de passer au rattrapage avec les unités d’enseignement « non validées » en 2011, à la session de juin 2015. Quid des rescapés des sessions de 2013 et 2014 ? En effet, ce n’est que mardi dernier qu’un nombre important de candidats de ces sessions ont été déclarés admis eux-aussi, à la fois au Brevet de Technicien Supérieur, du Diplôme Supérieur d’Etudes Professionnelles (Dsep) et Higher National Diploma (Hnd) dans plusieurs filières, ce à travers des communiqués du Minesup. C’est le cas de Carine Swiri Ngum, désormais titulaire d’un Hnd en « Business, Finance and Management », session de 2013, ou encore d’André Bagnoukoutek, déclaré admis en Entreprenariat agropastoral au Bts 2014.

Par Yannick Kenné(LNE)

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Enseignement catholique : Où va la discipline (...) => Jadis réputé pour sa rigidité dans la gestion des effectifs et l’encadrement (...)
Parlement : De quoi a peur le SDF ? => Ses élus, absents des travaux depuis mardi dernier, en raison, disent-ils de (...)
Fraude et évasion fiscales : Le plan de bataille de (...) => Le 10e forum mondial sur la transparance et l’échange des renseignements dans (...)
Assemblée nationale : Cinq étages consumés => Un grave incendie s’est déclaré hier nuit, ravageant totalement une partie des (...)
Partenaires au développement : le clin d’œil du (...) => Un forum s’est déroulé hier à Yaoundé pour explorer les axes de coopération (...)
Nomination de responsables au ministère des Finances => Décret N° 2017/11320/PM du 13 novembre 2017. Le Premier ministre, chef du (...)
Nomination de responsables au ministère de l’Eau et de (...) => Décret n°2017/11321/PM du 13 novembre 2017. Le premier ministre, chef du (...)
Commerce intra-africain : Encore trop de barrières => En plus des procédures et frais exigibles déjà élevés, la corruption et le trop (...)
Humanitaire : La vie change avec Synergies africaines => De nombreuses personnes, démunies ou vulnérables, et autres institutions ont (...)
Situation dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest : Le Sénat (...) => Hier à l’ouverture de la session, Marcel Niat Njifenji a dénoncé les attaques (...)
SPIP | Copyright © 2008 - 2017 | Powered by Solutions Triangle | Espace Privé | Retrouvez-nous sur Google+ | Suivre la vie du site RSS 2.0