PUBLICITE.
Pour la création du site Web de votre entreprise, imprimerie, sérigraphie, peinture de vos bâtiments, confiez votre cummunication à ASCOM. Contact 77 64 83 51 - 94 40 85 66
En travaux !!! Actuellement insdisponible!!!

Emballages plastiques : Près de 100 tonnes saisies à Bonaberi

vendredi 8 janvier 2016


La Brigade d’inspection environnementale a effectué une descente musclée mardi 5 janvier 2016 dans la zone industrielle à Douala.

100 000 000 Fcfa est l’amende que doit en principe payer l’industrie OK Plascam située dans la zone industrielle de Bonabéri. Spécialisée dans la production des emballages plastiques non biodégradables interdits, cette structure vient d’être fortement sanctionnée par la délégation régionale du Ministère de l’Environnement, de la Protection de la Nature et du Développement durable (Minepded). Ce à l’issue d’une descente musclée de la Brigade d’inspection environnementale. D’après le chef de mission de conformité des emballages plastiques, Awoudou Joshua, la lourde sanction intervient à la suite d’une récidive : « Nous avons déjà eu à constater par le passé la production de ces stocks dont nous avons interpellé la société productrice. Aujourd’hui (Ndlr : 5 janvier) nous repassons encore pour la deuxième fois malgré les autorisations données par le Ministre de tutelle pour pouvoir écouler ces stocks dans un bref délai, la structure incriminée continue à produire les emballages non conformes pour mettre sur le marché ». Motif suffisant à Sidi Baré, Délégué régional du Minepded pour le Littoral pour saisir la hiérarchie afin de contraindre les mis en cause à verser l’amende supra et surtout à être condamné comme il se doit. « Ce qui est malheureux, est qu’il s’agit des produits fabriqués ici qui sont un peu partout dans les marchés de Douala, du Cameroun en général et dans la sous-région Afrique centrale. L’amende maximale de 50 000 000 Fcfa fois deux lui est infligée. Nous verrons la suite », gronde l’autorité administrative très engagée dans la lutte contre la production, la commercialisation des emballages plastiques non conformes.

Un phénomène qui fait la résistance dans la métropole économique. Ce n’est pas la première fois que ces emballages sont ainsi saisis. En juillet 2015, la délégation régionale du Minepded pour le Littoral avait procédé à la perforation et à la mise à disposition pour recyclage d’une cargaison de 30 tonnes d’emballages plastiques non conformes, en provenance du Nigéria voisin, lesquelles avaient été remises à certaines entreprises de la place pour recyclage. La cérémonie de destruction avait eu lieu en présence du chef de la division des Affaires économiques, sociales et culturelles des services du gouverneur, Yarra Savam et du directeur des Normes, et du Contrôle au Minepded, Enow Peter. A titre de rappel, c’est le 25 avril 2014 que le Ministère camerounais de l’Environnement et de la Protection de la Nature avait lancé dans les dix régions du pays, une campagne de répression des commerçants, producteurs et importateurs des emballages en plastique non biodégradables.

Par Linda Mbiapa(LNE)

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Enseignement catholique : Où va la discipline (...) => Jadis réputé pour sa rigidité dans la gestion des effectifs et l’encadrement (...)
Parlement : De quoi a peur le SDF ? => Ses élus, absents des travaux depuis mardi dernier, en raison, disent-ils de (...)
Fraude et évasion fiscales : Le plan de bataille de (...) => Le 10e forum mondial sur la transparance et l’échange des renseignements dans (...)
Assemblée nationale : Cinq étages consumés => Un grave incendie s’est déclaré hier nuit, ravageant totalement une partie des (...)
Partenaires au développement : le clin d’œil du (...) => Un forum s’est déroulé hier à Yaoundé pour explorer les axes de coopération (...)
Nomination de responsables au ministère des Finances => Décret N° 2017/11320/PM du 13 novembre 2017. Le Premier ministre, chef du (...)
Nomination de responsables au ministère de l’Eau et de (...) => Décret n°2017/11321/PM du 13 novembre 2017. Le premier ministre, chef du (...)
Commerce intra-africain : Encore trop de barrières => En plus des procédures et frais exigibles déjà élevés, la corruption et le trop (...)
Humanitaire : La vie change avec Synergies africaines => De nombreuses personnes, démunies ou vulnérables, et autres institutions ont (...)
Situation dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest : Le Sénat (...) => Hier à l’ouverture de la session, Marcel Niat Njifenji a dénoncé les attaques (...)
SPIP | Copyright © 2008 - 2017 | Powered by Solutions Triangle | Espace Privé | Retrouvez-nous sur Google+ | Suivre la vie du site RSS 2.0