PUBLICITE.
Pour la création du site Web de votre entreprise, imprimerie, sérigraphie, peinture de vos bâtiments, confiez votre cummunication à ASCOM. Contact 77 64 83 51 - 94 40 85 66
En travaux !!! Actuellement insdisponible!!!

Elections au Rdpc : Qui contrôle les cartes, contrôlera les élections

mercredi 11 novembre 2015


L’exigence bien pensée de cette pièce pour prendre part aux opérations de renouvellement des bureaux des organes de base est paradoxalement le pavé dans la marre de cette opération.

Toutes les équipes chargées d’organiser les opérations de renouvellement des bureaux des organes de base du Rassemblement démocratique du peuple camerounais, (Rdpc) au pouvoir à Yaoundé, cherchent depuis plusieurs semaines la solution à la même équation : comment chaque militant doit participer aux opérations de renouvellement de ces bureaux , muni de sa carte d’adhésion et des cartes de cotisation des quatre dernières années comme le prescrit la circulaire du président national ? C’est comme si Paul Biya avait enfin identifié un problème, en plaçant la « carte » au centre de toutes ces opérations. La manipulation de ce sésame sur le terrain lui donne finalement raison. Parce que les échos indiquent presque partout que celui qui contrôle la distribution des cartes contrôlera également l’issue des opérations électorales. Et les anciens au poste, bien légitimement, ne veulent point céder la place. Dans le Mbéré par exemple (Adamaoua), le militant ont failli en venir au point, parce qu’ils contestent Harouna, Président de section Ojrdpc sortant qui veut rempiler à la section Ojrdpc, alors qu’il est frappé par la limite d’âge. Ses camarades lui attribuent 37 ans, au-delà de l’âge exigé pour rester dans la section des jeunes. Un jeune militant de la région crie sa colère : « En 1997, Ali Abana a été contraint d’abandonner la Section Ojrdpc du Mbéré, disqualifié par la clause limitant l’âge maximum du candidat à 30 ans, au profit de Moussa Ahidjo. En 2002, ce dernier fût contraint d’abandonner ladite section au profit de Nana Abdoulaye pour les mêmes raisons. En 2007, Nana Abdoulaye frappé par la limite d’âge fût contraint de céder sa place à Harouna. Aujourd’hui, Harouna qui a plus de 37 ans, est disqualifié par les mêmes dispositions, bien que revues à 35 ans ». Tous voient derrière ces manœuvres l’honorable Halia Moussa, Baba Aboubakar, le vice-président de la section qui s’en défendent énergiquement. Un membre de la commission communale ici révèle que des cartes pour plus de 20 millions Fcfa ont déjà été placées. Mais difficile de savoir les chemins pris par ces cartes et cet argent. Les récriminations sont presque les mêmes à travers le pays. Une opération de laquelle le parti au pouvoir risque sortir bien plus affaibli. A Douala 3, le président sortant de la section, Manga Zang, crie à la manipulation de certains cadres du parti qui le poussent à céder sa place à un candidat présenté comme « celui du sommet ». Et des militants ne comprennent pas pourquoi les autorités administratives rodent autour de ces commissions qui manœuvrent pour un candidat ou pour un autre. Le Dr Fritz Ntone Ntone, président de cette commission communale, est bien au courant de ces manœuvres qui vont certainement compliquer sa mission. La circulaire de Paul Biya du 27 juillet 2015 prescrit pourtant clairement « la loyauté, la fidélité et la disponibilité ; l’ancienneté et les services rendus au parti ; l’exemplarité, la moralité et la discipline ; l’expérience dans l’encadrement des structures de base, la capacité à convaincre, à mobiliser et rassembler ». Toutes ces batailles sont menées, loin des militants qui devraient être les véritables cibles de toute campagne électorale. Mais ils ne vaudront rien, s’ils ne sont pas détenteurs des cartes encore contrôlées par les « états majors » longtemps décriés par le président national du Rdpc.

Par David Nouwou(LNE)

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Enseignement catholique : Où va la discipline (...) => Jadis réputé pour sa rigidité dans la gestion des effectifs et l’encadrement (...)
Parlement : De quoi a peur le SDF ? => Ses élus, absents des travaux depuis mardi dernier, en raison, disent-ils de (...)
Fraude et évasion fiscales : Le plan de bataille de (...) => Le 10e forum mondial sur la transparance et l’échange des renseignements dans (...)
Assemblée nationale : Cinq étages consumés => Un grave incendie s’est déclaré hier nuit, ravageant totalement une partie des (...)
Partenaires au développement : le clin d’œil du (...) => Un forum s’est déroulé hier à Yaoundé pour explorer les axes de coopération (...)
Nomination de responsables au ministère des Finances => Décret N° 2017/11320/PM du 13 novembre 2017. Le Premier ministre, chef du (...)
Nomination de responsables au ministère de l’Eau et de (...) => Décret n°2017/11321/PM du 13 novembre 2017. Le premier ministre, chef du (...)
Commerce intra-africain : Encore trop de barrières => En plus des procédures et frais exigibles déjà élevés, la corruption et le trop (...)
Humanitaire : La vie change avec Synergies africaines => De nombreuses personnes, démunies ou vulnérables, et autres institutions ont (...)
Situation dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest : Le Sénat (...) => Hier à l’ouverture de la session, Marcel Niat Njifenji a dénoncé les attaques (...)
SPIP | Copyright © 2008 - 2017 | Powered by Solutions Triangle | Espace Privé | Retrouvez-nous sur Google+ | Suivre la vie du site RSS 2.0