PUBLICITE.
Pour la création du site Web de votre entreprise, imprimerie, sérigraphie, peinture de vos bâtiments, confiez votre cummunication à ASCOM. Contact 77 64 83 51 - 94 40 85 66
En travaux !!! Actuellement insdisponible!!!

Elecam : La gestion du budget des élections retirée à Sani Tanimou

mercredi 5 juin 2013


La présidence de la République vient de sanctionner le directeur général des élections, par une décision qui confie désormais au Dga, les prérogatives de gestion de la dotation spéciale et du budget des élections du Conseil électoral d’Elecam.

Le directeur général des élections d’Elecam, n’est pas au bout de ses malheurs. Obligé de rapporter sa décision suspendant les inscriptions sur les listes électorales biométriques, qu’il avait par entêtement prise, malgré les protestations du président du Conseil électoral, Sani Tanimou vient de recevoir un autre coup de massue. Il a reçu comme une douche froide, le texte signé du ministre, secrétaire général de la présidence de la République du Cameroun, lui retirant la gestion de la dotation spéciale et du budget des élections du Conseil électoral d’Election’s Cameroon. « Monsieur le directeur général, j’ai l’honneur de vous demander de bien vouloir désigner le directeur général adjoint d’Election’s Cameroon, comme ordonnateur délégué en vue de la gestion de la dotation spéciale et du budget des élections concernant le Conseil électoral d’Election’s Cameroon, conformément aux dispositions pertinentes de la législation en vigueur. Vous voudrez bien, à cet effet, me rendre compte en urgence de vos diligences pour la haute et complète information du chef de l’État », écrit Ngoh Ngoh Ferdinand, dans un courrier signé le 30 mai 2013 et adressé au Dg et dont copies ont été acheminées aux services du Pm et au ministère des Finances du Cameroun.

Face à cette décision inattendue qui diminue l’étendue de son pouvoir, Sani Tanimou, révolté et très en colère, ne s’est pas pointé dans son bureau, toute la journée du 31 mai dernier. Auréolé de cette demi-victoire sur le Dg, le président du Conseil électoral n’a pas caché sa joie vendredi pendant toute la durée de la session du conseil d’Elecam. « Ce désaveu, marque le début d’une descente aux enfers du Dg qui, jusqu’ici, n’en faisait qu’à sa tête ; parce que tenant les cordons de la bourse, il avait la possibilité d’assoiffer et de priver le Conseil électoral des financements nécessaires à l’exercice de ses fonctions. On espère que le Dga sera plus coopératif » affirme un des personnels d’Elecam sous anonymat.


Une institution deux ordonnateurs de fonds

Selon certaines indiscrétions, la dotation spéciale concédée au Conseil électoral d’Elecam avoisine les trois cents millions Fcfa, tandis que le budget oscille entre cinq cents et sept cents millions Fcfa. Une masse d’argent que le Dg gérait selon son non vouloir, discriminant à sa guise les besoins du Conseil électoral au hasard de ses émotions. Toutes choses qui laissent croire que les crises répétées entre le président du Conseil et le Dg étaient pour la majorité, fondées sur les questions d’argent. La décision de la présidence de la République portant séparation des caisses entre le budget de fonctionnement d’Elecam et la dotation spéciale et du budget des élections du Conseil électoral d’Election’s Cameroon, est un arbitrage qui vient mettre un terme aux batailles permanentes de leadership et la querelle sur la préséance qui commençaient à pourrir le travail sur le terrain de l’institution en charge de l’organisation des élections.

Il arrivait au Dg de faire main basse sur les finances dont il en était le seul ordonnateur et d’asphyxier le Conseil électoral. De sources dignes de foi, la goutte d’eau qui a fait déborder le vase remonte à une vingtaine de jours, lorsque, le président du Conseil électoral a signé des ordres de mission à certains membres du Conseil, leurs chauffeurs et lui-même, pour une descente sur le terrain à l’effet de toucher du doigt, la relance du processus d’inscription et la distribution des cartes électorales biométriques. Le Dg a radicalement refusé de débloquer l’argent. Si Fonkam Azu’u a pré financé sa descente, tel n’a pas été le cas de ses collègues.

Plus grave, s’agissant des premières élections sénatoriales au Cameroun du 14 avril dernier, les gratifications qui devaient être reversées aux personnels de la direction générale et ceux en service au Conseil électoral, signées par le président du Conseil pour être payées par le Dg ne l’ont pas été entièrement. Une fois de plus Sani Tanimou, a fait les choses à sa tête, en ne payant ces gratifications qu’aux personnels de la direction générale. La présidence de la République vient de le sommer de procéder au payement sans délai de celles-ci. A présent où, ce sont deux ordonnateurs qui sont accrédités à gérer l’immense pactole d’Elecam, l’on espère que les choses vont aller dans le bon sens et qu’il n’y aura plus de nuage, ni de brouillard entre les deux entités d’Election Cameroon.

Par Souley ONOHIOLO(Le Messager)

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

MTN Elite One : la journée de tous les dangers => On devrait voir plus clair ce jeudi dans la bataille pour les places (...)
Paul Biya en action à New york => Présent à New York depuis le dimanche 17 septembre, le Président de la (...)
Universités : l’heure est à la diversification des (...) => C’est un des dossiers majeurs du ministre de l’Enseignement supérieur, Pr (...)
Processus électoral au Cameroun : la Francophonie à (...) => Une mission de cette institution en séjour au Cameroun a été reçue hier par le (...)
Chantal Biya, une présence remarquée => La première dame a accompagné son illustre époux à l’ouverture de la 72e (...)
Yaoundé : de faux contrôleurs des prix du Mincommerce (...) => Des faux agents qui profitent de l’affluence de la rentrée scolaire pour (...)
Recrutement d’enseignants bilingues :plus de 8000 (...) => Ce chiffre au recrutement d’enseignants bilingues pourrait connaître une (...)
Enam : le Fils de Paul Biya sauve les candidats (...) => Junior Paul Biya, arrivé en retard la direction générale de l’Enam a été (...)
Les camerounais des USA pour un Cameroun toujours (...) => On n’emporte pas la patrie à la semelle de ses souliers. Cette sagesse (...)
Minette LIBOM Li LIKENG suspend les activités de (...) => Il ne s’agit plus simplement de perturbations sur le réseau, mais d’une (...)
SPIP | Copyright © 2008 - 2017 | Powered by Solutions Triangle | Espace Privé | Retrouvez-nous sur Google+ | Suivre la vie du site RSS 2.0