PUBLICITE.
Pour la création du site Web de votre entreprise, imprimerie, sérigraphie, peinture de vos bâtiments, confiez votre cummunication à ASCOM. Contact 77 64 83 51 - 94 40 85 66
En travaux !!! Actuellement insdisponible!!!

Egalité de genre : Un mémorandum adressé à Paul Biya

mardi 7 mai 2013


L’initiative est de la plateforme « Ensemble pour la parité ».

La parité est encore un luxe pour l’Afrique en général et le Cameroun de manière singulière. Bien que les femmes soient à l’origine de grands changements dans la société, elles ne sont toujours pas suffisamment représentées dans les sphères de décisions. Des réalités qui ont poussé la plateforme « Ensemble pour la parité » à prendre la mesure de la chose. Et d’adresser un mémorandum au chef de l’Etat, Paul Biya. En somme, la plateforme demande l’institutionnalisation de la parité au Cameroun. En fait, ledit mémorandum a été présenté au cours de la 2ème conférence internationale d’« Ensemble pour la parité » tenue le 30 avril 2013 à Yaoundé sur l’égalité de genre. Pour l’occasion, la Commission nationale des droits de l’Homme et des libertés, le Réseau africain pour la promotion de la démocratie et des droits humains, l’Association des femmes et des filles de l’Adamaoua se sont ralliés à la cause comme partenaires. C’est que le prétexte est considérable, surtout quand on sait qu’en Tunisie, les femmes ont obtenu la loi sur la parité depuis 2011. Au Congo-Brazzaville où les associations féminines, les femmes parlementaires, le ministre de la femme se battent pour l’égalité dans les instances de décisions, un projet de loi vient d’être déposé.

Dans son allocution, Dr Edith Mongue Din, la coordonnatrice de l’association est revenue sur la place de la parité. Si « la parité est l’égale représentativité des femmes et des hommes dans toutes les sphères de décision et les instances délibératives », elle « rompt avec l’attribution traditionnelle de la sphère publique à l’homme et de la sphère privée de la femme. » Dr. Edith Mongue Din sait que le combat pour la parité doit d’abord être celui des femmes elles-mêmes car les hommes ne « renonceront pas volontairement et spontanément à une société privilégiant le genre masculin. Les femmes doivent se mobiliser pour écrire elles-mêmes leur propre histoire. »

Ce n’est pas Delphine Tsanga, membre du conseil électoral et première femme ministre au Cameroun qui dira le contraire. Elle a d’ailleurs apporté son témoignage vivant quant au combat qu’elle a eu à mener avec d’autres femmes. D’autres acteurs de la scène politique et sociale tels Rainatou Ahidjo (membre du bureau politique de l’Union démocratique du Cameroun), Chantal Kambiwa et Jeannette Doumbe (du Social democratic front), Mme Mballa (la présidente nationale des femmes bayam sellam)…sont revenues sur les bénéfices attendus de l’égalité des genres dans les différentes composantes de la population au pays. C’est dire que le combat sera difficile certes. Mais Angélique Touenguene (maire adjointe de Douala 1er) et l’une des premières femmes sénateurs de l’histoire du Cameroun, Delphine Nguifo demandent à la gente féminine de « s’engager politiquement. De ne pas avoir peur, quelque soit l’issue du scrutin. »

Par Valgadine TONGA (Le Messager)

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Enseignement catholique : Où va la discipline (...) => Jadis réputé pour sa rigidité dans la gestion des effectifs et l’encadrement (...)
Parlement : De quoi a peur le SDF ? => Ses élus, absents des travaux depuis mardi dernier, en raison, disent-ils de (...)
Fraude et évasion fiscales : Le plan de bataille de (...) => Le 10e forum mondial sur la transparance et l’échange des renseignements dans (...)
Assemblée nationale : Cinq étages consumés => Un grave incendie s’est déclaré hier nuit, ravageant totalement une partie des (...)
Partenaires au développement : le clin d’œil du (...) => Un forum s’est déroulé hier à Yaoundé pour explorer les axes de coopération (...)
Nomination de responsables au ministère des Finances => Décret N° 2017/11320/PM du 13 novembre 2017. Le Premier ministre, chef du (...)
Nomination de responsables au ministère de l’Eau et de (...) => Décret n°2017/11321/PM du 13 novembre 2017. Le premier ministre, chef du (...)
Commerce intra-africain : Encore trop de barrières => En plus des procédures et frais exigibles déjà élevés, la corruption et le trop (...)
Humanitaire : La vie change avec Synergies africaines => De nombreuses personnes, démunies ou vulnérables, et autres institutions ont (...)
Situation dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest : Le Sénat (...) => Hier à l’ouverture de la session, Marcel Niat Njifenji a dénoncé les attaques (...)
SPIP | Copyright © 2008 - 2017 | Powered by Solutions Triangle | Espace Privé | Retrouvez-nous sur Google+ | Suivre la vie du site RSS 2.0