PUBLICITE.
Pour la création du site Web de votre entreprise, imprimerie, sérigraphie, peinture de vos bâtiments, confiez votre cummunication à ASCOM. Contact 77 64 83 51 - 94 40 85 66
En travaux !!! Actuellement insdisponible!!!

Edéa : Un détenu meurt au Tribunal.

dimanche 19 janvier 2014


Antoine Ndonda se rendait à l’ouverture de son procès dans le cadre de l’affaire des neuf enfants disparus.

Antoine Ndonda, 75 ans, l’un des huit détenus dans l’affaire des neuf enfants disparus du village Bolounga situé dans l’arrondissement de Mouanko, département de la Sanaga Maritime, est décédé mercredi 15 janvier 2014. Le septuagénaire a été victime d’un malaise à l’entrée du Tribunal de première instance (Tpi) d’Edéa. Il est mort sur le champ. Son corps a été déposé à la morgue de l’hôpital régional annexe d’Edéa. D’après une source policière, la veille déjà (mardi 14 janvier ndlr), Antoine Ndonda a été victime d’un malaise à la prison centrale d’Edéa où il était en détention provisoire, lorsqu’on lui a annoncé la date de son procès. « Il s’est rétabli quelques heures plus tard. Et tout allait bien jusqu’à cet autre malaise mortel de mercredi matin », explique la source. Le procès a été renvoyé à une date ultérieure.

Antoine Ndonda, Madeleine Manyanka, Benjamin Edongue, chef du village Bolounga, et quatre autres suspects, tous des notables du village, sont accusés de pratique de sorcellerie à l’endroit des neuf enfants disparus de Bolounga. Ils sont soupçonnés d’avoir participé à la disparition de ces enfants survenue le 30 août 2013 dans ce village du canton Malimba. Eugène Moamianguel, le 9ème enfant disparu, n’a pas été retrouvé jusqu’ici. Malgré toutes les recherches effectuées conjointement par les gendarmes, policiers et habitants du village, cet élève admis en 2ème année de maçonnerie au Cetic de Mouanko reste introuvable. Selon un habitant du village joint au téléphone par Le Jour, les recherches ont été interrompues depuis le mois de novembre 2013. A l’en croire, tous les villageois « sont convaincus de la mort d’Eugène Moamianguel ».

En rappel, huit des neuf enfants disparus de Bolounga ont été retrouvés le 10 septembre. 2013, après 10 jours de disparition. Ils ont par la suite été conduits à l’hôpital régional d’Edéa où ils ont passé deux semaines. Après leur guérison, ils ont rejoint le Centre de rééducation pour mineurs de Bepanda (Ceremb) à Douala pour une cure de rééducation. Ils y sont toujours.

Par Josiane Kouagheu ( Le Jour)

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Affaire klétus/ canal2/sweet fm : Emmanuel CHATUE rompt (...) => Kletus, collaborateur externe et animateur dans les programmes Jambo de (...)
Prix d’excellence Minesec : 401 enseignants et élèves à (...) => Ils ont reçu médailles et appuis financiers, au cours d’une cérémonie présidée (...)
Cosmétiques : un laboratoire de contrefaçon démasqué => Des milliers de faux produits, d’une valeur d’environ 15 millions de F, (...)
Croissance économique : perspectives heureuses en (...) => Lors de l’assemblée annuelle 2017 du FMI, Christine Lagarde s’est réjouie du (...)
Couverture médiatique en temps de crise : la presse (...) => Le Conseil national de la communication veut mettre fin aux dérives (...)
Coopération militaire Cameroun-Etats-Unis : Un nouveau (...) => La coopération militaire entre le Cameroun et les Etats-Unis se porte bien. (...)
Education : honneur aux enseignants => La Journée mondiale qui se célèbre ce 5 octobre prône la liberté d’enseigner. (...)
Fonction publique : plus de 1300 places à prendre => 24 concours lancés hier par le ministre Michel Ange Angouing dans les (...)
Bamenda : Reprise d’activités effective => Dans tous les trois arrondissements de la ville, les citoyens ont vaqué à (...)
Journée internationale de la femme:138 maquettes du (...) => Le comité de sélection s’est réuni au ministère de la Promotion de la Femme et (...)
SPIP | Copyright © 2008 - 2017 | Powered by Solutions Triangle | Espace Privé | Retrouvez-nous sur Google+ | Suivre la vie du site RSS 2.0