PUBLICITE.
Pour la création du site Web de votre entreprise, imprimerie, sérigraphie, peinture de vos bâtiments, confiez votre cummunication à ASCOM. Contact 77 64 83 51 - 94 40 85 66
En travaux !!! Actuellement insdisponible!!!

Economie : Les banques passent à l’offensive pour le crédit scolaire.

mercredi 15 juillet 2015


Le service lancé depuis début juin est l’occasion d’agrandir le portefeuille clients.

La campagne 2015 du crédit scolaire est lancée. Le service permet aux parents d’élève de pouvoir obtenir un crédit afin de subvenir aux dépenses liées à la rentrée scolaire de leurs enfants. Dans la plupart des banques de Yaoundé visitées par Cameroon Tribune, la campagne bat son plein. La file réservée à ce service grossit au fur et à mesure que les résultats des examens scolaires sont publiés. Normal, les parents veulent être dans les temps par rapport aux frais de scolarité. « Je ne veux plus attendre la dernière minute. Et compte tenu de mon revenu moyen, je préfère prendre un crédit pour préparer la rentrée scolaire de mes cinq enfants », explique, Thérèse Ngweha, parent d’élève. Partout ailleurs, l’effervescence est presque pareille. Les clients défilent pour se renseigner, pour déposer leur dossier chez les gestionnaires de comptes commis à la tâche. « Chaque jour, nous accueillons une catégorie variée de personnes que nous conseillons et orientons en fonction de leurs besoins ainsi que des conditions à remplir », a expliqué Lebun Darlis Ndzomo, responsable de clientèle particulière d’un établissement de crédit de Yaoundé.

L’opération est assez rentable pour les banques. « Déjà, le nombre de clients augmente. Ce qui contribue à faire entrer les fonds et à augmenter le chiffre d’affaires », reconnaît Lebun Darlis Ndzomo. « Pour l’année 2014, nous avons justement fait un chiffre de 2 milliards de F, dans le cadre du crédit scolaire », confie un autre cadre de banque. « En dehors des anciens clients qui nous refont confiance, les autres, convaincus du bien-fondé du crédit scolaire ou même par curiosité viennent souscrire à l’offre », ajoute notre source.

Les banques profitent également de cette campagne pour satisfaire leur clientèle et fidéliser celle déjà acquise car, « les conditions de remboursement sont assez souples », relève Lebun Darlis Ndzomo.

Cependant, quelques difficultés persistent. De l’avis de certains banquiers, convaincre les clients de souscrire à l’offre n’est pas toujours évident. Parfois aussi, le surendettement de certaines personnes empêche la banque de rentrer dans ses frais à temps. Par ailleurs, la distance ne permet pas d’atteindre les potentiels clients situés dans les zones retirées.

Par Michèle FOGANG (CT)

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Loi de règlement 2016 : le Minfi explique le déficit de (...) => Le texte déposé à l’Assemblée nationale la semaine dernière, a été examiné hier (...)
Soldats assassinés : L’hommage de la nation => Sur instructions du président de la République, le SED, Jean-Baptiste Bokam a (...)
SABADE : Transformation du bois : le savoir-faire (...) => La première édition du Salon africain du bois, de l’artisanat, de la (...)
Enseignement catholique : Où va la discipline (...) => Jadis réputé pour sa rigidité dans la gestion des effectifs et l’encadrement (...)
Parlement : De quoi a peur le SDF ? => Ses élus, absents des travaux depuis mardi dernier, en raison, disent-ils de (...)
Fraude et évasion fiscales : Le plan de bataille de (...) => Le 10e forum mondial sur la transparance et l’échange des renseignements dans (...)
Assemblée nationale : Cinq étages consumés => Un grave incendie s’est déclaré hier nuit, ravageant totalement une partie des (...)
Partenaires au développement : le clin d’œil du (...) => Un forum s’est déroulé hier à Yaoundé pour explorer les axes de coopération (...)
Nomination de responsables au ministère des Finances => Décret N° 2017/11320/PM du 13 novembre 2017. Le Premier ministre, chef du (...)
Nomination de responsables au ministère de l’Eau et de (...) => Décret n°2017/11321/PM du 13 novembre 2017. Le premier ministre, chef du (...)
SPIP | Copyright © 2008 - 2017 | Powered by Solutions Triangle | Espace Privé | Retrouvez-nous sur Google+ | Suivre la vie du site RSS 2.0