PUBLICITE.
Pour la création du site Web de votre entreprise, imprimerie, sérigraphie, peinture de vos bâtiments, confiez votre cummunication à ASCOM. Contact 77 64 83 51 - 94 40 85 66
En travaux !!! Actuellement insdisponible!!!

Drame à Douala : La tête d’une fillette de deux ans a été coupée à

dimanche 7 février 2016


Après trois jours de recherche, le corps d’Eva, sans tête, a été retrouvé dans un cours d’eau de Douala.

Des souvenirs sont restés gravés dans des mémoires. Sous le regard de désolation et les cris de douleur des riverains de Makèpè-Missokè, les éléments du corps national des sapeurs pompiers ont sorti de l’eau le corps sans vie d’une fillette de 2 ans, ce mardi 02 février 2016. La scène s’est déroulée aux environs 14 heures, dans l’arrondissement de Douala 5e.

Selon les informations, la jeune Eva Deupe Kangan est portée disparue depuis le samedi 30 janvier 2016. « C’est depuis quatre jours que nous sommes à la recherche de l’enfant. Nous avons posté sa photo sur les réseaux sociaux et notre numéro de téléphone, car c’était pour nous l’ultime recours pour la retrouver », déclare un membre de la famille. Malgré les avis de recherche lancés, elle n’a pu être retrouvée que le quatrième jour après sa disparition. « Le corps de la fillette a été retrouvé grâce à deux élèves qui voulaient se mettre à l’aise. Il se dégageait une mauvaise odeur, et les mouches qui s’agrippaient sur la fillette ont attiré leur attention. Dès lors, ils ont saisi les riverains », témoigne un habitant. « Vu que la petite avait la tête coupée, il était difficile de l’identifier ; c’est alors que j’ai contacté la famille qui avait lancé l’avis de recherche. Aussitôt les parents de la victime sont venus et ont reconnu la fillette à partir du vêtement qu’elle avait arboré au moment de sa disparition », ajoute un autre témoin.

D’après les informations, l’état piteux dans lequel le corps de la fillette se trouvait, laisse croire qu’il s’agit d’un crime rituel. « Je ne pense pas que les poissons peuvent manger uniquement la tête, et laisser les autres membres. Il s’agit simplement d’un crime rituel. A partir du moment où un organe est décapité. C’est pour des fins magiques », révèle un riverain.

Après la découverte de la scène macabre, les sapeurs pompiers ont conduit le corps dans une morgue de la place. On ignore jusqu’ici l’origine de ce crime, et même les auteurs de cet acte odieux. Toutefois, une enquête a été ouverte par les éléments de la Gendarmerie, laissant la famille dans la consternation totale. « La colère de Dieu va s’abattre sur l’auteur du crime », lance avec colère un proche de la famille de la jeune Eva Kangan.


Par Amélie Dita(LNE)

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Enseignement catholique : Où va la discipline (...) => Jadis réputé pour sa rigidité dans la gestion des effectifs et l’encadrement (...)
Parlement : De quoi a peur le SDF ? => Ses élus, absents des travaux depuis mardi dernier, en raison, disent-ils de (...)
Fraude et évasion fiscales : Le plan de bataille de (...) => Le 10e forum mondial sur la transparance et l’échange des renseignements dans (...)
Assemblée nationale : Cinq étages consumés => Un grave incendie s’est déclaré hier nuit, ravageant totalement une partie des (...)
Partenaires au développement : le clin d’œil du (...) => Un forum s’est déroulé hier à Yaoundé pour explorer les axes de coopération (...)
Nomination de responsables au ministère des Finances => Décret N° 2017/11320/PM du 13 novembre 2017. Le Premier ministre, chef du (...)
Nomination de responsables au ministère de l’Eau et de (...) => Décret n°2017/11321/PM du 13 novembre 2017. Le premier ministre, chef du (...)
Commerce intra-africain : Encore trop de barrières => En plus des procédures et frais exigibles déjà élevés, la corruption et le trop (...)
Humanitaire : La vie change avec Synergies africaines => De nombreuses personnes, démunies ou vulnérables, et autres institutions ont (...)
Situation dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest : Le Sénat (...) => Hier à l’ouverture de la session, Marcel Niat Njifenji a dénoncé les attaques (...)
SPIP | Copyright © 2008 - 2017 | Powered by Solutions Triangle | Espace Privé | Retrouvez-nous sur Google+ | Suivre la vie du site RSS 2.0