PUBLICITE.
Pour la création du site Web de votre entreprise, imprimerie, sérigraphie, peinture de vos bâtiments, confiez votre cummunication à ASCOM. Contact 77 64 83 51 - 94 40 85 66
En travaux !!! Actuellement insdisponible!!!

Douala : le village de la CAN prend des couleurs

samedi 1er octobre 2016


Le nouveau visage du mur extérieur du stade Mbappe Lepe dessiné par les grapheurs.

Mardi 27 septembre 2016. Il est plus de midi. Le temps, capricieux, alterne entre soleil et fine pluie. Les habitants de Douala, habitués à ce climat, n’en ont cure. Ils se bousculent pour aller à la pause. Un arrêt que ne s’offre pas le groupe de grapheurs occupés à dessiner sur la façade extérieure du stade Mbappe Lepe. Enceinte qui va accueillir le village de la CAN. Un site aménagé pour permettre aux résidants et visiteurs de Douala qui ne feront pas le déplacement pour Limbe, situé à un peu plus de 70 km de là, de vibrer au rythme de la coupe d’Afrique des nations de football féminin.

Les jeunes graveurs camerounais, guidés par le grapheur sénégalais Amadou Lamine Ngom, nom d’artiste Docta, ont représenté sur le mur du stade exposé à la vue du public, des dessins représentatifs de la ville de Douala et de l’évènement sportif. Leur fresque, véritable explosion de couleurs, débutée samedi dernier, s’achève ce jeudi 29 septembre. Pour travailler en toute tranquillité, une sorte de cordon de sécurité a été installé et de loin, les badauds s’arrêtent pour admirer l’œuvre qui continue à prendre forme.

Il faut dire que la présence de ces grapheurs au stade Mbappe Lepe est un heureux concours de circonstances. En effet, Docta est au Cameroun dans le cadre d’une tournée africaine organisée par l’Institut français de Paris pour vulgariser le métier de grapheur. Et il fallait un espace pour que les artistes puissent s’exprimer. « Pour cela, nous avons contacté la Communauté urbaine de Douala qui a apprécié le concept. Au cours des échanges, ils ont suggéré l’idée d’inclure un travail autour de la Can et ils nous ont alloué le mur du stade pour coller à cette actualité sportive, en plus de l’assistance technique qu’ils nous ont accordée », explique Abraham Nana, chargé de la Communication à l’Institut français du Cameroun, antenne de Douala.

Par Rita DIBA(CT)

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Bamenda, les anglophones se rebiffent => Depuis ce lundi, la ville de Bamenda, dans le nord-ouest du Cameroun, est (...)
Situation à Bamenda : problèmes et pistes de solutions => Les revendications exprimées ces derniers temps par certains enseignants et (...)
Banque des PME : cinq milliards de F de prêts déjà (...) => Depuis le mois de février, l’institution financière a tenu 32 comités de (...)
Lutte contre le terrorisme : le Canada réaffirme son (...) => Le Haut-commissaire, René Cremonese, l’a signifié hier au chef de l’Etat au (...)
Le débat reste ouvert sur le statut de la première (...) => C’est la substance des trois jours de débat à l’université de Yaoundé II dans (...)
RDPC : le mandat de Paul Biya prorogé => Réuni hier sous la houlette du président national du RDPC, le Bureau (...)
Confidences : Ce que Victor Fotso pense de Y.M (...) => Le patriarche de Bandjoun aurait abordé le sujet de la condamnation de son (...)
Douala : Un faux capitaine de la marine aux arrêts => Neba Emmanuel Tikum qui utilisait sa fausse identité pour exproprier et (...)
Indemnisations : L’exemple qui vient de Kenya (...) => La somme de 1 500 000 Fcfa que Camrail débloque pour l’organisation des (...)
Décripage poignant d’un internaute sur la catastrophe (...) => Nous avons souhaité partager avec vous le témoignage d’un des passagers du (...)
SPIP | Copyright © 2008 - 2016 | Powered by Solutions Triangle | Espace Privé | Retrouvez-nous sur Google+ | Suivre la vie du site RSS 2.0