PUBLICITE.
Pour la création du site Web de votre entreprise, imprimerie, sérigraphie, peinture de vos bâtiments, confiez votre cummunication à ASCOM. Contact 77 64 83 51 - 94 40 85 66
En travaux !!! Actuellement insdisponible!!!

Douala a les pieds dans l’eau !

mercredi 24 juin 2015


Les riverains des zones à risque s’attendaient à une montée des eaux, mais pas de pareille ampleur.

La forte pluie qui s’est abattue dans la nuit de vendredi à samedi a surpris tout le monde. Notamment les populations installées dans les zones à risque comme Ngangué, Makepe Missoke, Bilongue, Logbessou et autres. Conscients de l’environnement dans lequel ils vivent, de nombreux riverains avaient initié un train de mesures spéciales, comme à chaque saison de pluies. Notamment surélever leur entrée à l’aide de pierres, mettre sur pied un système de poulie pour élever meubles et autres possessions à la maison, etc.

Marianne T. et sa famille habitent Makepe-Missoke. Leur domicile est situé à proximité de la rivière N’gongue. Comme leurs voisins, ils ont surmonté lits, ustensiles de cuisine et autres à l’aide de grosses pierres. Le chef de famille a construit une échelle servant à regagner le lit... Joséphine D., son mari et ses enfants vivent à Pk 13, non loin du drain qui menace les habitations. Leur maison se trouve au fond d’une vallée, comme beaucoup d’autres. Entre juillet et août, ils optent habituellement entre deux solutions : déménager ou bloquer les eaux à l’aide des sacs de sable.

La forte pluie du week-end a pris de court tout ce beau monde, dont la famille de Joséphine. Pour éviter le pire, cette mère de famille a décidé d’envoyer ses enfants en vacances un peu plus tôt que prévu. Si une autre forte pluie tombe encore ces jours-ci, les membres de la famille restés sur place vont juste protéger le mobilier à l’aide de bâches et iront trouver refuge en famille, ailleurs. Séraphin M., lui, n’a pas où aller pour l’instant. Son système de poulie est le seul moyen qu’il a d’adoucir la morsure des inondations. Chaque fauteuil a sa corde, il suffit juste tirer. « Je ne peux pas me reloger pour le moment, en attendant de trouver mieux je suis un peu obligé d’utiliser ce système pour faire faces aux inondations », dit-il.

Il n’est donc pas facile, le quotidien des personnes des quartiers à risque. Mais curieusement, les constructions se poursuivent çà et là, dans des endroits où l’eau a du mal à se frayer un chemin, où il n’y a pas de système de canalisation… Vivement que les déguerpissements prescrits par l’autorité administrative commencent.

Par Mireille ONANA MEBENGA(CT)

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Microfinance aux Cameroun : Le MINFI présente de (...) => Le ministre des Finances a publié vendredi dernier la liste des (...)
Formation professionnelle : de nouvelles orientations (...) => Création d’un Conseil national de la formation, mise en place de normes et (...)
Choléra : le dispositif de riposte => Les autorités sanitaires ont confirmé des cas dans certaines villes et (...)
Cameroun-Ordre souverain de Malte : une coopération bien (...) => Au terme de leur tête-à-tête hier au Palais de l’Unité, Paul Biya et le (...)
Baccalauréat général : les délibérations ont commencé => Les jurys sont à pied d’oeuvre sur l’ensemble du territoire. Un signe majeur (...)
Prostitution : Les jeunes filles défient les professionnelles => Depuis le début des vacances, la prostitution des jeunes filles a atteint (...)
Cameroun-Union africaine : Moussa Faki Mahamat à (...) => Le renforcement de la coopération bilatérale et la situation dans les régions (...)
Prorogation du mandat des conseillers municipaux => Décret N°2018/406 du 11 juillet 2018 Le président de la République, Vu la (...)
Insécurité routière : il faut des mesures fortes => Jusqu’à présent, les mécanismes de prévention mis en œuvre tardent à produire (...)
Chantiers de la CAN à Garoua : des mesures correctives (...) => Philemon Yang a instruit les entreprises de tout mettre en œuvre pour tenir (...)
SPIP | Copyright © 2008 - 2018 | Powered by Solutions Triangle | Espace Privé | Retrouvez-nous sur Google+ | Suivre la vie du site RSS 2.0