PUBLICITE.
Pour la création du site Web de votre entreprise, imprimerie, sérigraphie, peinture de vos bâtiments, confiez votre cummunication à ASCOM. Contact 77 64 83 51 - 94 40 85 66
En travaux !!! Actuellement insdisponible!!!

Douala : Les bassa du Wouri en fête.

mardi 26 avril 2011


La première édition du festival Mba N’saa a eu lieu la semaine dernière.


Mba N’saa Wouri
, entendez la maison du Bassa du Wouri, a donc offert aux visiteurs l’opportunité de mieux découvrir les traditions séculaires de cette peuplade, à travers objets d’art, photos historiques, mets ancestraux, danses folkloriques comme le Makunè, l’assiko, le bolobo, l’essewe, l’ambassi-bey… des sonorités que pour certaines, les Bassa du Wouri partagent avec d’autres peuples.

Sur le site du festival donc, les visiteurs ont eu l’occasion de découvrir les différentes fiertés des vingt-trois villages du N’saa Wouri. Des villages dont l’imagerie populaire, à tort, a parfois attribué la paternité à d’autres cantons. Des villages qui sont, dans le contexte urbain, considérés aujourd’hui comme des quartiers, notamment Bonaloka, Bonadiwoto, Beedi, Kotto, Makepe…

Autant de découvertes qui se sont matérialisées par le biais d’une initiative, celle d’Abel Ndjockè, député Rdpc du Wouri-est. Un projet mûri pendant plus d’un an. Et pour mieux faire adhérer les populations du canton, l’équipe mise en place pour le festival, sous le nom de comité technique d’organisation (Cto), a parcouru les différents villages pour rameuter les foules. Un projet plutôt bien accueilli par les chefs et notables Bassa, en droite ligne avec les objectifs d’Abel Ndjockè, « créer un déclic psychologique pour que ce peuple qui est resté longtemps terne se réveille… Ça a permis d’ouvrir les yeux des gens ».

Mais l’élu reste lucide : « C’est une première édition qui va demander des améliorations, plus de moyens et de solidarité ». Parce que le promoteur qu’il est le précise, surtout quand on parle de la périodicité du festival Mba N’saa Wouri, censé se tenir tous les ans : « Pour le moment, j’ai tout supporté financièrement. Pour la suite, tout dépendra de l’intérêt que les uns et les autres vont manifester… s’il y a une mobilisation financière dans le canton ».

Par Rita DIBA(CT)

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Le Ngondo exorcise les démons de la violence => Le thème du Ngondo 2011 a été rendu public samedi 23 juillet 2011. Les chefs (...)
Chantal Epee : Une bloggeuse afro-optimiste => Elle crée son carnet de bord sur le net pour surmonter ses frustrations de (...)
Les récompenses de la Camer Foundation à Yaoundé => Au cours d’une cérémonie riche en sons et couleurs, rythmée et cadencée à la (...)
Douala : Les bassa du Wouri en fête. => La première édition du festival Mba N’saa a eu lieu la semaine dernière. (...)
Fête du travail : des miss et mannequins pour plus de (...) => La sélection s’est faite samedi 16 avril à l’espace Dimension Art à Bonapriso, (...)
Mathegui, amoureuse de la culture Bamoun. => L’idylle est racontée au travers des 28 toiles de l’expo de cette artiste (...)
La Fidd 2011 bat son plein => La Fidd (foire internationale de Douala pour le développement) est une (...)
Foire : Nkongsamba célèbre l’Ebomba 2011 => La deuxième édition du festival culturel et traditionnel du peuple (...)
Festival culturel “ KA’A NDEH Mù,NKA ”, les Bamèka de (...) => Le village Beméka dans le département des Hauts-plateaux, région de l’Ouest (...)
Sociladra : une plainte contre la Pca sortante => C’est la résolution d’une trentaine d’artistes à la veille de l’assemblée (...)
SPIP | Copyright © 2008 - 2018 | Powered by Solutions Triangle | Espace Privé | Retrouvez-nous sur Google+ | Suivre la vie du site RSS 2.0