PUBLICITE.
Pour la création du site Web de votre entreprise, imprimerie, sérigraphie, peinture de vos bâtiments, confiez votre cummunication à ASCOM. Contact 77 64 83 51 - 94 40 85 66
En travaux !!! Actuellement insdisponible!!!

Douala : Grave incendie au quartier Camp Yabassi

mercredi 14 octobre 2015


Trois morts calcinés et dix maisons dévastées par les flammes ce lundi 05 octobre 2015 vers de 13 h 30.

Aicha est insoutenable. Elle s’est évanouie à maintes reprises. Elle est entourée des riverains qui à leur tour, fondent en larmes. Le coin est noir de monde. Chacun veut voir de près la scène. Pas moyen de se frayer un passage pour se rapprocher du lieu du drame. « On ne veut voir personne ici », ordonne un sapeur-pompier. Les éléments des équipes spéciales d’intervention rapide et de la Brigade de New-Bell venus sécuriser les lieux sont débordés par la pression de la foule. Soudain trois corps drapés, sont transportés tour à tour par les sapeurs. « Ce sont les animaux ou les êtres humains », s’interroge une voisine. Caméras et appareils photos en main pour immortaliser l’instant dramatique, la foule est en larme.

Selon les témoins, le doute plane sur les causes de l’incendie, « j’étais de passage dans les lieux, j’ai vu comment le feu était à ses débuts. J’ignore la provenance. Lorsque que J’ai pris de l’eau pour l’éteindre, c’est alors qu’il s’est amplifié, et a commencé à dévaster les maisons qui se trouvaient aux alentours. Lorsque j’ai entendu crier les enfants j’ai voulu défoncer la porte de la maison avec les autres riverains, c’était impossible. En plus le feu était très ardent. C’est ainsi qu’on n’a pas pu les sauver », explique Bernard.

Le feu était si intense et dévastait tout sur son passage à une vitesse inqualifiable : « pour éteindre le feu, il a fallu l’intervention de deux camions des sapeurs pompiers qui ont fait deux tours pour recharger de l’eau et maitriser le feu », c’est le constat qu’a fait un autre riverain. Selon les informations recueillies sur les lieux, la nommée Aicha mère des enfants calcinés, les à laissés à la maison. « En allant acheter du gaz domestique dans une boutique non loin de la maison, elle a fermé la porte à clé laissant à l’intérieur les enfants qui dormaient », regrette la voisine.

Selon un élément des sapeurs pompiers le feu a été très difficile à éteindre, vu l’étroitesse du passage qui mène au lieu du drame. Bien plus, malgré le renfort des riverains le feu a dévasté une dizaine de maisons « Nous étions plus de 30 personnes à circonscrire le feu, mais il était très ardent »,{{}}déclare un riverain.

En voyant la gravité de la brûlure, les corps de Manuela, Keynes et Blaise âgés respectivement de 3 ans, 4 ans et 6 ans ont été immédiatement conduit dans un cimetière de la place pour inhumation, « Le responsable des sapeurs pompiers a ordonné que l’on enterre directement les corps car ils vachement calcinés par les flammes », explique un membre de la famille. Une Enquête a été ouverte par les éléments du commissariat du 2e arrondissement de Douala.

Par Amélie Dita(LNE)

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Microfinance aux Cameroun : Le MINFI présente de (...) => Le ministre des Finances a publié vendredi dernier la liste des (...)
Formation professionnelle : de nouvelles orientations (...) => Création d’un Conseil national de la formation, mise en place de normes et (...)
Choléra : le dispositif de riposte => Les autorités sanitaires ont confirmé des cas dans certaines villes et (...)
Cameroun-Ordre souverain de Malte : une coopération bien (...) => Au terme de leur tête-à-tête hier au Palais de l’Unité, Paul Biya et le (...)
Baccalauréat général : les délibérations ont commencé => Les jurys sont à pied d’oeuvre sur l’ensemble du territoire. Un signe majeur (...)
Prostitution : Les jeunes filles défient les professionnelles => Depuis le début des vacances, la prostitution des jeunes filles a atteint (...)
Cameroun-Union africaine : Moussa Faki Mahamat à (...) => Le renforcement de la coopération bilatérale et la situation dans les régions (...)
Prorogation du mandat des conseillers municipaux => Décret N°2018/406 du 11 juillet 2018 Le président de la République, Vu la (...)
Insécurité routière : il faut des mesures fortes => Jusqu’à présent, les mécanismes de prévention mis en œuvre tardent à produire (...)
Chantiers de la CAN à Garoua : des mesures correctives (...) => Philemon Yang a instruit les entreprises de tout mettre en œuvre pour tenir (...)
SPIP | Copyright © 2008 - 2018 | Powered by Solutions Triangle | Espace Privé | Retrouvez-nous sur Google+ | Suivre la vie du site RSS 2.0