PUBLICITE.
Pour la création du site Web de votre entreprise, imprimerie, sérigraphie, peinture de vos bâtiments, confiez votre cummunication à ASCOM. Contact 77 64 83 51 - 94 40 85 66
En travaux !!! Actuellement insdisponible!!!

Douala : Des centaines de familles à déguerpir.

samedi 14 septembre 2013


247 seront indemnisées dans le cadre du prolongement du boulevard de la Liberté dont les travaux débutent en décembre prochain.

Les autorités de la capitale économique ont donné jusqu’au 30 novembre prochain, l’ordre à 247 familles, de libérer la zone déclarée d’utilité publique. Elle s’étend de Bonabassem au carrefour Maétur, dans les arrondissements de Douala 1er et 5ème et servira au prolongement du Boulevard de la Liberté. Mais, la réunion convoquée hier, par Paul Naseri Bea, le préfet du Wouri, s’est transformée en un moment de contestation et de réclamation. Dans la salle des fêtes d’Akwa, le ton monte. Les populations concernées par cette expropriation ne cachent pas leur colère.

Pourtant, la rencontre, qui s’est également tenue en présence de Jean Marc Ekoa Mbarga, le sous-préfet de Douala 1er et Fritz Ntonè Ntonè, le délégué du gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Douala (Cud) avait pour objectif de donner les modalités d’indemnisation aux populations à déguerpir. Selon le préfet du Wouri, dès le lundi 16 septembre prochain à 12h, les premières personnes passeront à la caisse. Celles dont les dossiers sont complets (carte nationale d’identité, photocopie de celle-ci et une notification). En outre, « il faudra signer l’engagement de libérer les lieux avant d’être payé », précise le Préfet. Qui annonce par ailleurs que la plus petite indemnisation s’élève à 500.000 FCFA.

Seulement, pour les personnes concernées par cette situation, c’est « le flou total et même de la moquerie », lance Gilbert Sadjeu, le fils d’un riverain. Le front plissé, le jeune homme ne cache pas son mécontentement. « Avec 500.000 FCFA, on peut faire quoi ? La tôle seule coûte près de 6.000 FCFA. Et où va-t-on trouver du terrain à vendre avec ces miettes qu’ils vont nous remettre ? », s’interroge le trentenaire.

Recasement

Selon les personnes à exproprier, la question de déguerpissement et d’indemnisation est à revoir, parce que nous sommes loin du compte, apprend-on d’André Nzakou, le représentant des habitants à déguerpir. « Sur 800 millions annoncés, pour indemniser 247 familles, le plus gros de cette somme revient aux familles Bonawang et Bonamoussongo. Deux familles qui nous ont vendus des terrains dans les années 1960- 1970. Mais aujourd’hui, leurs descendants estiment ne pas être concernés par ces ventes opérées par leurs défunts parents. Ce qui n’est pas normal », regrette-t-il. Des populations qui ont saisi l’occasion de dénoncer les pots-de-vin qui auraient circulé à la suite du premier tracé de ce boulevard. « Le plan qu’on a présenté ici est bien droit. Mais sur le terrain, la réalité est toute autre, car le tracé est tortueux », dénonce Félix Yoya Ndobo, habitant de Bepanda.

Par MARTHE NDIANG (Mutations)

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Prostitution : Les jeunes filles défient les professionnelles => Depuis le début des vacances, la prostitution des jeunes filles a atteint (...)
Cameroun-Union africaine : Moussa Faki Mahamat à (...) => Le renforcement de la coopération bilatérale et la situation dans les régions (...)
Prorogation du mandat des conseillers municipaux => Décret N°2018/406 du 11 juillet 2018 Le président de la République, Vu la (...)
Insécurité routière : il faut des mesures fortes => Jusqu’à présent, les mécanismes de prévention mis en œuvre tardent à produire (...)
Chantiers de la CAN à Garoua : des mesures correctives (...) => Philemon Yang a instruit les entreprises de tout mettre en œuvre pour tenir (...)
Médiation, multiculturalisme : la Commission Musonge (...) => Invitation adressée hier par l’ambassadeur de France au Cameroun lors de sa (...)
Plan d’assistance humanitaire : premières actions (...) => Sur très hautes instructions du président de la République, la première (...)
Plan d’assistance humanitaire d’urgence : le détail des (...) => L’intégralité du propos liminaire du ministre de la Communication lors de son (...)
Marcel Niat/Célestine Ketcha : Ennemis intimes => Le président du Sénat et le maire de Bangangté se vouent une cordiale (...)
Décentralisation : le ministre dans les chantiers de (...) => Georges Elanga Obam a visité les hôtels de ville en construction de Douala V (...)
SPIP | Copyright © 2008 - 2018 | Powered by Solutions Triangle | Espace Privé | Retrouvez-nous sur Google+ | Suivre la vie du site RSS 2.0