PUBLICITE.
Pour la création du site Web de votre entreprise, imprimerie, sérigraphie, peinture de vos bâtiments, confiez votre cummunication à ASCOM. Contact 77 64 83 51 - 94 40 85 66
En travaux !!! Actuellement insdisponible!!!

Décès de Mgr Jean-Marie Benoît Bala : La déclaration des évêques

mardi 20 juin 2017


La Conférence épiscopale nationale du Cameroun souhaite que la lumière soit faite sur le décès de l’évêque de Bafia.

Le point de presse prévu hier au siège de la Conférence épiscopale nationale (Cenc) n’était finalement qu’une pure formalité. La déclaration des évêques du Cameroun, qui appelait à cette rencontre était amplement relayée la veille par les médias et les réseaux sociaux. Néanmoins, de nombreux hommes de médias ont convergé hier à Mvolye pour suivre de vive voix la déclaration des évêques au terme de leur assemblée plénière extraordinaire tenue mardi dernier à Yaoundé.

Après une brève introduction faite par Mgr Samuel Kleda, archevêque de Douala et président de la Cenc, la déclaration des évêques sur le décès de Mgr Jean-Marie Benoît Bala a été lue en français et en anglais par Nss Benoît Kala et Jervis Kebei Kewi, respectivement secrétaire général et secrétaire général adjoint de la Cenc.

Le document, en 11 points, retrace les circonstances de la mort de celui qui était jusqu’au 31 mai 2017 l’évêque du diocèse de Bafia. Dans leur intime conviction et au regard des premiers constats, les évêques du Cameroun écartent l’hypothèse du suicide. « Nous, évêques du Cameroun, affirmons que Mgr Jean-Marie Benoît Bala ne s’est pas suicidé, il a été brutalement assassiné », peut-on lire au point 5. En rappelant les cas des autres prélats et autres membres du clergé camerounais, décédés dans des circonstances quasi-similaires, les évêques du Cameroun observent que la mort tragique de Mgr Bala est à leurs yeux « un meurtre de plus et un de trop ». C’est pourquoi, ils demandent que la lumière soit faite sur les circonstances et les mobiles de cet « assassinat » et que, ajoutent-ils, « les coupables soient nommément identifiés et livrés à la justice ». Les prélats saisissent l’occasion de cet événement tragique pour souhaiter que l’Etat veille davantage sur la protection des vies humaines et notamment sur celles des autorités ecclésiastiques.

Aux populations et à la communauté des fidèles, les évêques demandent de garder courage et de ne pas céder à la peur. Ils n’oublient pas les meurtriers pour qui ils prient et demandent de « s’engager dans une démarche de conversion urgente et radicale ». Mais dans cette sortie, les prélats s’insurgent contre les hommes des médias et les utilisateurs des réseaux sociaux dont les écrits et les posts sur la mort de Mgr Bala frisaient l’indécence et l’immoralité. Ils leur demandent de « renoncer à la diffamation, aux mensonges, aux calomnies, et leur recommandent le respect de la dignité de la personne humaine, de la vérité, de la pudeur et du discernement dans le traitement de certaines informations ».

Dans l’échange qui a suivi cette déclaration, Mgr Samuel Kleda a souligné que la Cenc fait confiance à la justice camerounaise pour élucider le mystère autour de cette mort tragique. On se rappelle que dès la découverte du corps le 2 juin 2017 dans les eaux de la Sanaga, une enquête judicaire a été immédiatement ouverte pour mort suspecte et diligentée conjointement par la direction de la police judiciaire et le service central des recherches judiciaires de la gendarmerie et placée sous l’autorité des procureurs de la République près les tribunaux de Bafia et de Monatélé. Cette instruction judicaire est supervisée par le procureur général près la Cour d’Appel du Centre.

Par Grégoire DJARMAILA (CT)

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Pénétrante Ouest de Douala : le Bonabéri de demain => Les responsables de la mission de contrôle annoncent la livraison de (...)
Deido : le CERAC réhabilite l’hôpital de district => La formation hospitalière, que l’association a également équipée, a été (...)
Palais des congrès : Une nouvelle page => Le Premier ministre a présidé hier la cérémonie d’ouverture officielle de (...)
Dialogue interreligieux : le credo des évêques. => Ils l’ont réitéré à l’occasion de l’ouverture officielle de la 11e assemblée (...)
Départs en vacances : vigilance sur les routes (...) => En cette période de grande affluence, compagnies de transport et autorités (...)
Couverture santé universelle : 182 maladies pour le (...) => Le panier des soins de base validé vendredi au cours d’une cérémonie présidée (...)
Complexe scolaire du palais de l’Unité : Vacances bien (...) => Des résultats élogieux présentés lors de la cérémonie de fin d’année vendredi en (...)
Electricité : 30 milliards pour renforcer Yaoundé => Trois conventions signées hier à Yaoundé, pour la stabilisation du réseau (...)
Telegram des stickers 100% camerounais désormais (...) => Félix Fokoua est l’auteur de l’innovation « Telegram des stickers »qui permet (...)
Sage 2017:une application de langues maternelles (...) => Le projet qui allie technologie et tradition a été présenté par Divine Dongo, (...)
SPIP | Copyright © 2008 - 2017 | Powered by Solutions Triangle | Espace Privé | Retrouvez-nous sur Google+ | Suivre la vie du site RSS 2.0