PUBLICITE.
Pour la création du site Web de votre entreprise, imprimerie, sérigraphie, peinture de vos bâtiments, confiez votre cummunication à ASCOM. Contact 77 64 83 51 - 94 40 85 66
En travaux !!! Actuellement insdisponible!!!

Décès d’Etoundi Oyono : La fin d’une longue période de maladie

mardi 26 juillet 2016


Annoncé comme malade depuis plusieurs mois, le navire du directeur général du Port Autonome de Douala a finalement quitté la base.

Tout commence en septembre 2015. Le 21 de ce mois sus évoqué, il s’envole pour Amsterdam (Pays-Bas), où il devait avec une délégation d’officiels réceptionner un navire de servitude multifonctionnel. Mais, il ne reviendra pas et alors que nombres d’observateurs soupçonnaient cependant qu’il se soit mis à abri des poursuites du Tribunal criminel spécial (Tcs), il est annoncé malade. Parce que pour la petite histoire, il aurait devant cette institution quelques dossiers encombrants, susceptibles de lui causer bien des soucis, à l’instar d’autres grands clients de l’opération épervier qui séjournent dans quelques maisons d’arrêt de la République. Il sera aperçu en début décembre au Bourget, devisant avec la délégation Camerounaise à l’ouverture de la conférence internationale sur le climat. Et par la suite, le 22 décembre de la même année, le directeur est de retour. D’ailleurs il avait été accueilli de manière triomphale à l’aéroport de Douala, par ses proches et les militants du rassemblement démocratique du peuple Camerounais. Visiblement pas très en forme, le directeur va repartir en France et le 23 décembre 2015, le conseil d’administration du port autonome va siéger, et en application nous dit-on au statut du Pad et de la loi du 5 décembre 1999 portant règlement et fonctionnement des sociétés publiques et parapubliques, Charles Michaux Moukoko Njoh directeur général adjoint sera nommé comme directeur général par intérim pour une durée de 6 mois. Mais 11 jours seulement après cette nouvelle nomination, le Dg signera son grand retour. Et sans aucune autre forme de procès, il reprendra le service. D’ailleurs le mardi 22 mars 2016, la double cérémonie de remise du certificat Iso 9001 :2008 au Pad et la diffusion solennelle du manuel des procédures, marquera ainsi la première sortie officielle du directeur après ces mois d’absence. Le ministre des transports, Edgar Alain Mebe Ngo’o qui présidait lui-même cette cérémonie ne manquera pas de souhaiter un bon retour au directeur. « Je souhaite la bienvenue à monsieur le directeur qui est de retour parmi nous après avoir passé plusieurs mois à l’étranger pour cause de maladies », avait-il déclaré. Mais c’était clair que l’homme n’allait pas bien, car c’était un Emmanuel Etoundi visiblement amaigri par le poids de la maladie, qu’on avait aperçu ce jour. Et finalement cette maladie qu’il a longtemps combattue a eu raison de lui.

Par Lucienne Wouassi (LNE)

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Approvisionnement en eau potable : près de 38 milliards (...) => Une convention de financement signée entre l’Etat du Cameroun et la GIEK (...)
Circulation routière : des policiers menacés => Ils sont au quotidien soumis à des comportements dangereux de la part (...)
Cafouillage : Le repos sans paix de Joseph Ndi (...) => Les Ndi Samba se regardent désormais en chiens de faïence. La guerre de (...)
Cicam : Pourquoi Yao Aïssatou a été débarquée => L’ancienne Pca a été remerciée à l’issue du Conseil d’administration de (...)
Elecam : Le président à nouveau dans l’illégalité => Le mandat de 12 des 18 membres du Conseil électoral est depuis 5 jours (...)
Voeux 2017 : Bonne année M. le président ! => Le chef de l’Etat reçoit ce jour les voeux de nouvel an du corps diplomatique (...)
Corruption : 11 ministres de souveraineté se rebellent (...) => Tous les départements clés du gouvernement ont tourné le dos à la Conac pour (...)
Véhicules d’occasion : L’importation recadrée pour (...) => De nouvelles dispositions sont en vigueur depuis ce 1er janvier. En 2016, (...)
Douala : Quand un prisonnier piège la justice => Condamné à 10 ans d’emprisonnement ferme avec mandat de dépôt à l’audience, il (...)
Bamenda, les anglophones se rebiffent => Depuis ce lundi, la ville de Bamenda, dans le nord-ouest du Cameroun, est (...)
SPIP | Copyright © 2008 - 2017 | Powered by Solutions Triangle | Espace Privé | Retrouvez-nous sur Google+ | Suivre la vie du site RSS 2.0