PUBLICITE.
Pour la création du site Web de votre entreprise, imprimerie, sérigraphie, peinture de vos bâtiments, confiez votre cummunication à ASCOM. Contact 77 64 83 51 - 94 40 85 66
En travaux !!! Actuellement insdisponible!!!

Crise à l’Eglise évangélique du Cameroun : une chance au dialogue

mardi 9 mai 2017


Un conseil synodal général extraordinaire est convoqué mercredi prochain à Douala.

Le débat sur l’élection à la présidence de l’Eglise évangélique du Cameroun quitte la rue pour revenir aux acteurs de premier plan. Un conseil synodal général extraordinaire est convoqué mercredi prochain à Douala pour parler, de long en large, de la crise électorale survenue à la suite du verdict des urnes du 22 avril à Ngaoundéré. Dans les paroisses, les fidèles accueillent cette nouvelle dans la joie. « Vivement qu’une solution soit trouvée, parce que c’est vraiment honteux que les hommes d’église se battent pour un poste au lieu de privilégier la parole de Dieu », espère une fidèle. « Lorsque nous sommes confrontés à divers problèmes, c’est vers les pasteurs, les bergers de Jésus-Christ que nous nous tournons. C’est à l’église que nous exorcisons nos injustices. C’est là-bas que les victimes de tribalisme trouvent le réconfort. Comment comprendre qu’un débat autour des tribus déchire l’Eglise alors que l’évangile enseigne que dans la maison du Père, il n’ y a ni juifs, ni grec », se lamente un autre. Jean B., fidèle de la paroisse Sawa de Yaoundé s’interroge : « Avec une telle situation, vers qui irions-nous désormais ? Nous ne sommes pas sur un champ politique pour laisser le tribalisme triompher ». Mais tous émettent le même voeu : « Prier pour que le Dieu de justice, de paix et d’amour puisse éclairer les dirigeants afin que cette épineuse question de rotation de la présidence entre les Bamilékés, Sawas et Bamouns soit définitivement réglée. Avec le schisme annoncé par le Ngondo, aucun des principaux acteurs que CT a rencontrés ne veut croire que la messe soit dite. Le rév. Priso Mongolé, qui s’est exprimé sur la question déclare : « Il revient à Dieu, le dernier mot. Les hommes peuvent avoir des projets et Dieu refuse leur réalisation. Je ne peux pas dire que la messe est dite. J’attends que Dieu mette de l’ordre. Il peut le faire d’un côté comme de l’autre. Le schisme n’est pas encore officiel. On n’en est qu’à l’annonce. Il ne va être officiel qu’à partir du moment où il est pratiqué. Pour y arriver, il y a tout un processus à suivre pour la séparation ». Le pasteur Philippe Nguété, secrétaire général élu à Ngaoundéré, demande de fonder les espoirs sur la réunion de crise de Douala où les acteurs maîtrisent le sujet. Approché, Jean Samuel Hendje Toya, candidat élu à 205 voix contre 178, a exprimé sa gène de parler dans un contexte qu’il juge inopportun. C’est donc peut-être au synode extraordinaire général convoqué à Douala que la messe sera dite. Les fidèles restent rivés sur cette rencontre, espérant la paix des braves qui consacrera la victoire de l’Eglise et non celle des hommes.

Par Sorèle GUEBEDIANG à BESSONG(CT)

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Enseignement catholique : Où va la discipline (...) => Jadis réputé pour sa rigidité dans la gestion des effectifs et l’encadrement (...)
Parlement : De quoi a peur le SDF ? => Ses élus, absents des travaux depuis mardi dernier, en raison, disent-ils de (...)
Fraude et évasion fiscales : Le plan de bataille de (...) => Le 10e forum mondial sur la transparance et l’échange des renseignements dans (...)
Assemblée nationale : Cinq étages consumés => Un grave incendie s’est déclaré hier nuit, ravageant totalement une partie des (...)
Partenaires au développement : le clin d’œil du (...) => Un forum s’est déroulé hier à Yaoundé pour explorer les axes de coopération (...)
Nomination de responsables au ministère des Finances => Décret N° 2017/11320/PM du 13 novembre 2017. Le Premier ministre, chef du (...)
Nomination de responsables au ministère de l’Eau et de (...) => Décret n°2017/11321/PM du 13 novembre 2017. Le premier ministre, chef du (...)
Commerce intra-africain : Encore trop de barrières => En plus des procédures et frais exigibles déjà élevés, la corruption et le trop (...)
Humanitaire : La vie change avec Synergies africaines => De nombreuses personnes, démunies ou vulnérables, et autres institutions ont (...)
Situation dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest : Le Sénat (...) => Hier à l’ouverture de la session, Marcel Niat Njifenji a dénoncé les attaques (...)
SPIP | Copyright © 2008 - 2017 | Powered by Solutions Triangle | Espace Privé | Retrouvez-nous sur Google+ | Suivre la vie du site RSS 2.0