PUBLICITE.
Pour la création du site Web de votre entreprise, imprimerie, sérigraphie, peinture de vos bâtiments, confiez votre cummunication à ASCOM. Contact 77 64 83 51 - 94 40 85 66
En travaux !!! Actuellement insdisponible!!!

Couple savon:béni après 10 ans sans enfant

jeudi 28 septembre 2017


Cette première naissance en 2015, a ôté un sujet de moqueries qu’a trainé pendant longtemps ces désormais parents.

Le 21 octobre 2015 est une date spéciale pour le couple Savon à Bertoua. Séphora Wangnamou et son époux, peuvent enfin vivre le bonheur d’être appelé maman et papa. Joseph Parfait Ayangbe, leur premier enfant, vient au monde à la 10ème année de leur mariage. La joie des parents est transposée dans le nom de leur garçon : « Ayangbe », qui signifie en Toupouri (une des langues parlées dans le grand nord-Cameroun) « Dieu est au présent ». En effet, c’est au quatrième mois de grossesse que Séphora réalise qu’elle est enceinte. Bien que ne voyant pas ses règles depuis quelque temps, cela ne signifie pas grossesse pour elle, puisque ce trouble du cycle est récurrent.

Plus tard, un test de grossesse est effectué et se révèle positif. L’échographie qui suit confirme ce résultat. Originaire comme son épouse du Mayo Danay (région de l’Extrême-Nord), M. Savon souligne que c’était la joie dans la famille. D’après lui, c’est un mois après la radiographie des trompes de sa dulcinée qu’elle a eu cette grossesse. Prescrite pourtant depuis au mois de décembre 2007 à l’hôpital régional de Bertoua, cet examen n’avait pas été effectué contrairement à l’échographie et d’autres examens parmi lesquels la chlamydia et le spermogramme. En septembre 2014, c’est au tour de l’hôpital de l’Epc (Eglise presbytérienne du Cameroun) à Bertoua, d’examiner le cas de ce couple.

Les mêmes examens seront prescrits. C’est alors que cette radiographie sera réalisée. A défaut du montant exact des dépenses effectuées dans ce sens, M. Savon les évalue à des centaines de mille. « Pendant les dix ans ce n’était pas évident », reconnait le père de Joseph Parfait Ayangbe. Cet enseignant d’électronique au lycée technique de Bertoua se souvient d’une bagarre qui a failli opposer le couple à une voisine.
Cette dernière avait demandé si son épouse ne pouvait pas également accoucher comme les autres femmes.

Cependant, le découragement ne s’est pas installé dans l’esprit de ce diacre d’une église dite « réveillée ». M. Savon s’est appuyé sur un songe eu au début de son mariage. Dans ce songe pris comme une promesse de Dieu, son épouse avait accouché, semble t-il d’un garçon. Bientôt papa pour la deuxième fois, il recommande confiance en Dieu et patience, à ces couples qui attendent encore d’être parents. Toutefois, il ne déconseille pas le chemin des structures sanitaires.

Par Arnaud Kuipo(Mutations)

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Microfinance aux Cameroun : Le MINFI présente de (...) => Le ministre des Finances a publié vendredi dernier la liste des (...)
Formation professionnelle : de nouvelles orientations (...) => Création d’un Conseil national de la formation, mise en place de normes et (...)
Choléra : le dispositif de riposte => Les autorités sanitaires ont confirmé des cas dans certaines villes et (...)
Cameroun-Ordre souverain de Malte : une coopération bien (...) => Au terme de leur tête-à-tête hier au Palais de l’Unité, Paul Biya et le (...)
Baccalauréat général : les délibérations ont commencé => Les jurys sont à pied d’oeuvre sur l’ensemble du territoire. Un signe majeur (...)
Prostitution : Les jeunes filles défient les professionnelles => Depuis le début des vacances, la prostitution des jeunes filles a atteint (...)
Cameroun-Union africaine : Moussa Faki Mahamat à (...) => Le renforcement de la coopération bilatérale et la situation dans les régions (...)
Prorogation du mandat des conseillers municipaux => Décret N°2018/406 du 11 juillet 2018 Le président de la République, Vu la (...)
Insécurité routière : il faut des mesures fortes => Jusqu’à présent, les mécanismes de prévention mis en œuvre tardent à produire (...)
Chantiers de la CAN à Garoua : des mesures correctives (...) => Philemon Yang a instruit les entreprises de tout mettre en œuvre pour tenir (...)
SPIP | Copyright © 2008 - 2018 | Powered by Solutions Triangle | Espace Privé | Retrouvez-nous sur Google+ | Suivre la vie du site RSS 2.0