PUBLICITE.
Pour la création du site Web de votre entreprise, imprimerie, sérigraphie, peinture de vos bâtiments, confiez votre cummunication à ASCOM. Contact 77 64 83 51 - 94 40 85 66
En travaux !!! Actuellement insdisponible!!!

Cotisations sociales : Paul Biya se réveille 25 ans après

jeudi 18 février 2016


Le nouveau décret apporte des innovations au niveau du plafonnement des cotisations, au niveau du taux des cotisations, et pour la première fois, fixe le taux d’évaluation des d’accidents du travail.

C’est n’est pas trop tôt. Après 25 ans, le décret n°90/198 du 3 août 1990 fixant le taux et l’assiette des cotisations dues à la Caisse nationale de prévoyance sociale (Cnps), pour les branches des prestations familiales et l’assurance pensions de vieillesse, d’invalidité et de décès, rentre dans les archives. Paul Biya a signé lundi dernier un nouveau décret, apportant innovations des innovations à cette loi plusieurs fois combattue par les associations syndicales. Taux des cotisations, taux des cotisations pour les branches des accidents du travail et des maladies professionnelles, déplafonnement des cotisations, classement des entreprises en fonction du risque, tout a été pris en compte par le Président de la République.

Taux des cotisations sociales

Selon de décret présidentiel, le taux des cotisations sociales dues aux travailleurs, y compris les domestiques et employés de maison s’établit à 7% du salaire cotisable. Pour les travailleurs relevant du régime agricole, 5,65% du salaire cotisable, et pour les travailleurs de l’enseignement privé, 3,5% du salaire (Art 1er). Toujours selon le document, le taux de cotisations sociales dues à la Caisse nationale de prévoyance sociale au titre de l’assurance pension de vieillesse, d’invalidité et de décès est fixé à 8,4% du salaire cotisable, à raison de 4,2% à la charge de l’employeur, 4,2% à la charge du travailleur (Art. 3). Paul Biya précise que les taux des cotisations sociales fixés aux articles 2 et 3 ci-dessus sont assis sur un plafond des rémunérations de 55 000 Fcfa par mois, soit 9 millions Fcfa par an.

Assurance volontaire

Le décret présidentiel accorde une place prépondérante à la branche assurance volontaire. Ainsi, le taux de cotisations sociales applicable aux assurés volontaires au titre de la branche d’assurances de pension vieillesse, d’invalidité et de décès est de 8,4% de la base cotisable arrêtée d’accord partie dans la limite du plafond des rémunérations en vigueur. Ces cotisations sont entièrement à leur charge, dit le décret (Art. 5). Le texte présidentiel ajoute que les pensions liquidées sont calculées sur la base des rémunérations réellement perçues par les bénéficiaires dans la limite du plafond des cotisations dues par la caisse nationale de prévoyance sociale pour les branches d’allocations familiales et les pensions de vieillesse, d’invalidité et de décès. « Dans tous les cas, la rémunération mensuelle moyenne à prendre en considération ne saurait être inférieure au salaire minimum interprofessionnel garanti », ajoute l’article 6.

Accidents du travail

Le texte signé par le Président de la République fixe également le taux des cotisations pour la branche des accidents du travail et des maladies professionnelles. Ce taux sera évalué en fonction de la gravité et de la fréquence des risques. A savoir : le Groupe A (risque faible), le Groupe B (risque moyen), le Groupe C (risque élevé). Ainsi, pour le groupe A, le taux des cotisations s’élèvera à 1,75% du salaire ; pour le groupe B, 2,5% du salaire, et pour le groupe C, 5% du salaire.

Par FBT

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Enseignement catholique : Où va la discipline (...) => Jadis réputé pour sa rigidité dans la gestion des effectifs et l’encadrement (...)
Parlement : De quoi a peur le SDF ? => Ses élus, absents des travaux depuis mardi dernier, en raison, disent-ils de (...)
Fraude et évasion fiscales : Le plan de bataille de (...) => Le 10e forum mondial sur la transparance et l’échange des renseignements dans (...)
Assemblée nationale : Cinq étages consumés => Un grave incendie s’est déclaré hier nuit, ravageant totalement une partie des (...)
Partenaires au développement : le clin d’œil du (...) => Un forum s’est déroulé hier à Yaoundé pour explorer les axes de coopération (...)
Nomination de responsables au ministère des Finances => Décret N° 2017/11320/PM du 13 novembre 2017. Le Premier ministre, chef du (...)
Nomination de responsables au ministère de l’Eau et de (...) => Décret n°2017/11321/PM du 13 novembre 2017. Le premier ministre, chef du (...)
Commerce intra-africain : Encore trop de barrières => En plus des procédures et frais exigibles déjà élevés, la corruption et le trop (...)
Humanitaire : La vie change avec Synergies africaines => De nombreuses personnes, démunies ou vulnérables, et autres institutions ont (...)
Situation dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest : Le Sénat (...) => Hier à l’ouverture de la session, Marcel Niat Njifenji a dénoncé les attaques (...)
SPIP | Copyright © 2008 - 2017 | Powered by Solutions Triangle | Espace Privé | Retrouvez-nous sur Google+ | Suivre la vie du site RSS 2.0