PUBLICITE.
Pour la création du site Web de votre entreprise, imprimerie, sérigraphie, peinture de vos bâtiments, confiez votre cummunication à ASCOM. Contact 77 64 83 51 - 94 40 85 66
En travaux !!! Actuellement insdisponible!!!

Communication politique : « Les silences présidentiels » décryptés

mercredi 27 mai 2015


Le journaliste François Marc Modzom, a soutenu vendredi dernier une thèse de doctorat PhD sur ce thème.

Il est 9h et un peu plus d’une vingtaine de minutes lorsque le jury désigné pour la soutenance de thèse de doctorat PhD de François Marc Modzom, fait son entrée dans l’amphi 700 du campus de l’Université de Yaoundé I. A sa tête, Jacques Fame Ndongo, président. Il y a beaucoup d’autres casquettes académiques et politiques, dont la moindre n’est sûrement pas celle de ministre de l’Enseignement supérieur, chancelier des ordres académiques. Les autres membres sont eux aussi des universitaires de haut vol. Laurent Charles Boyomo Assala, (directeur de thèse) et par ailleurs, directeur de l’Ecole des sciences et techniques de l’information et de la communication (Esstic). Dieudonné Oyono, recteur de l’Université de Douala, Zambo Belinga, sociologue, et Daniel Anicet Noah, enseignant à l’Esstic compose également ce jury.

Une fois le décor planté, parole est donnée à l’acteur principal du jour, pour la présentation succincte de son travail scientifique. L’on apprendra que le candidat défend une thèse dont le thème est intitulé : « Les silences présidentiels. Analyse des dispositifs et du traitement médiatique de la communication politique de Paul Biya, président du Cameroun ». Le chercheur F.M Modzom va s’atteler à démontrer l’intérêt académique de ses recherches. De ses motivations, à ses méthodes de travail, en passant par ses sources et une riche documentation, le chroniqueur des mercredis matin sur le Poste national de la Crtv se montre convaincant et déterminé. Le dépassement du temps de parole à lui imparti par le président du jury ne se fait pas sentir, tant l’homme est rattrapé par sa profession dans laquelle parler, et surtout parler de politique et du sujet qu’il a choisi suscite d’interminables débats.

S’en suivent alors les remarques et les questions du jury. L’homme qui a mis sur le grill plusieurs personnalités de la République, dans le programme « dimanche midi », diffusé dans l’espace horaire 12h-14h sur le Poste national, se retrouve alors de l’autre côté du micro. Un exercice dans lequel une fois de plus, le candidat s’en tire avec brio. Les échanges n’ont pourtant pas manqué de piquant, tirant presque vers un débat entre le candidat et certains membres du jury. Au final, et après examen et délibérations, François Marc Modzom obtient son titre de Docteur en communication politique avec la mention « Très honorable ». Sur le visage du nouvel universitaire, on peut lire la satisfaction. « Après de tels efforts, une mention très honorable avec un jury qui était celui de ce jour ne peut qu’être valorisant et nous appeler à relever les autres défis qui nous attendent », dira le lauréat à la fin de la cérémonie.

Par Georges Parfait Owoundi(mutations)

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

MTN Elite One : la journée de tous les dangers => On devrait voir plus clair ce jeudi dans la bataille pour les places (...)
Paul Biya en action à New york => Présent à New York depuis le dimanche 17 septembre, le Président de la (...)
Universités : l’heure est à la diversification des (...) => C’est un des dossiers majeurs du ministre de l’Enseignement supérieur, Pr (...)
Processus électoral au Cameroun : la Francophonie à (...) => Une mission de cette institution en séjour au Cameroun a été reçue hier par le (...)
Chantal Biya, une présence remarquée => La première dame a accompagné son illustre époux à l’ouverture de la 72e (...)
Yaoundé : de faux contrôleurs des prix du Mincommerce (...) => Des faux agents qui profitent de l’affluence de la rentrée scolaire pour (...)
Recrutement d’enseignants bilingues :plus de 8000 (...) => Ce chiffre au recrutement d’enseignants bilingues pourrait connaître une (...)
Enam : le Fils de Paul Biya sauve les candidats (...) => Junior Paul Biya, arrivé en retard la direction générale de l’Enam a été (...)
Les camerounais des USA pour un Cameroun toujours (...) => On n’emporte pas la patrie à la semelle de ses souliers. Cette sagesse (...)
Minette LIBOM Li LIKENG suspend les activités de (...) => Il ne s’agit plus simplement de perturbations sur le réseau, mais d’une (...)
SPIP | Copyright © 2008 - 2017 | Powered by Solutions Triangle | Espace Privé | Retrouvez-nous sur Google+ | Suivre la vie du site RSS 2.0