PUBLICITE.
Pour la création du site Web de votre entreprise, imprimerie, sérigraphie, peinture de vos bâtiments, confiez votre cummunication à ASCOM. Contact 77 64 83 51 - 94 40 85 66
En travaux !!! Actuellement insdisponible!!!

Commune de Bafia : L’ex-Maire condamné à vie

mardi 17 février 2015


La décision est tombée hier à l’audience criminelle spéciale. Après dix mois de procédure, le tribunal criminel spécial (Tcs) a rendu le verdict dans cette affaire ce
lundi 16 février 2015.

Le condamné, Issah alias Issah Ahmed, qui a régulièrement comparu (libre) depuis le début de son procès, était absent dans le box des accusés. Son absence à l’audience, doublée de celle de son conseil qui n’a pas eu l’occasion de plaider les circonstances atténuantes a certainement décidé le tribunal à appliquer avec la plus grande rigueur l’article 184 (1) du Code pénal.

Le Procureur général a d’ailleurs assimilé son absence à une fuite. Au final, l’ancien Maire de Bafia (2007-2013), en dehors de la peine principale encourt des peines accessoires. Ainsi, il va payer à la partie civile (Commune de Bafia) la somme de 70.000.000Fcfa représentant le montant présumé et 10.000.000F pour dommages et intérêts. En outre, il a été condamné aux dépens (frais de justice) et à la déchéance de l’article 30.1 et suivants du Code pénal.

Les ennuis du Maire Issah commencent en juillet 2010 quand une mission de contrôle du Minatd envoyée à la commune de Bafia rend son rapport. Il ressort du rapport de la mission de contrôle de nombreuses malversations financières à travers le management communal en 2009. Il sera épinglé par la commission dans plusieurs projets tels qu’emplois jeunes, taxes sur les produits de base et quittance sur la place des marchés, sans oublier, entre autres, les frais de mission indus, équipement (logement) du Maire et retrait bancaire frauduleux d’une somme de 24.000.000F.

Au total, le juge d’instruction avait retenus huit chefs d’accusation contre lui. A l’entame du procès, il avait déclaré non coupable de tous ces faits. Au cours des débats, cinq témoins, à charge et à décharge, ont été entendus. A décharge pour le Maire, la construction d’une école publique à cycle complet, la construction d’un pont qui menaçait de couper la ville en deux et le salaire des temporaires de la mairie. Le tribunal (Tcs), conformément à la loi, a rendu la décision en premier et dernier ressort. Aussi, après le prononcé du jugement, le condamné a 48 heures pour former pourvoi en cassation. En attendant, le tribunal lui a décerné un mandat d’amener (MA) et un mandat d’incarcération.

Par Charles-Olivier Mbami

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Pk 11 : du sourire pour des orphelins => Les pensionnaires du Refuge Meinrad Hebga ont reçu des cadeaux de femmes (...)
Communauté urbaine Douala : 52,6 milliards pour (...) => Budget en baisse de près de 8%, qui met l’accent sur les infrastructures et (...)
Don d’ordinateurs du chef de l’Etat : « Happy Day » à (...) => 1000 étudiants ont effectivement reçu leurs ordinateurs hier, des mains du (...)
Corruption : comment l’Etat a perdu 1 302 milliards => Ce montant est révélé dans le rapport de la CONAC sur l’état de la corruption (...)
Promotion de l’esprit d’entreprise : désormais dès le (...) => Une convention de partenariat y relative, liant le Minesec à l’APME, signée (...)
Après l’incendie à l’Assemblée nationale : la continuité du (...) => Le communiqué à l’issue de la réunion du Bureau tenue hier sous la présidence (...)
Brenda et Junior BIYA classé respectivement 5ème et 16 (...) => Sur la liste des 405 admis du dernier concours de l’ENAM figure en bonne (...)
Roger Chantal Tuilé fait une grève de la faim devant (...) => Après avoir sollicité l’intervention de l’ambassadeur des USA au Cameroun dans (...)
Droit d’auteur : le PM prescrit une large diffusion du (...) => Le communiqué rendu public à l’issue du Conseil de cabinet du mois de (...)
Fête du coq : les 20 ans célébrés à Yaoundé => Cette année, la communauté toupouri a mis l’accent sur la paix et le (...)
SPIP | Copyright © 2008 - 2018 | Powered by Solutions Triangle | Espace Privé | Retrouvez-nous sur Google+ | Suivre la vie du site RSS 2.0