PUBLICITE.
Pour la création du site Web de votre entreprise, imprimerie, sérigraphie, peinture de vos bâtiments, confiez votre cummunication à ASCOM. Contact 77 64 83 51 - 94 40 85 66
En travaux !!! Actuellement insdisponible!!!

Code pénal : Martin Oyono ovationné à Kribi

mercredi 20 juillet 2016


Le député a été félicité par les populations pour sa dernière sortie à l’Assemblée Nationale.

Alors que le député de l’Océan, l’honorable Martin Oyono, est arrivé samedi dernier à Kribi, pour procéder au lancement d’un championnat de vacances, le sport a plutôt pris des allures d’un événement secondaire ; tant les populations avaient « soif » de voir et de saluer cet élu qui vient de tenir tête au reste de ses camarades militants au prise entre la défense de la République et le laxisme de son parti le Rdpc. « Nous sommes très comblés pour la position que tu as tenue à défendre à l’Assemblée nationale ; cela nous honore », a murmuré un notable de Mboamanga, en faisant des accolades au député.

En guise d’adresse à la foule, Martin Oyono a réitéré sa gratitude. « A vous voir manifester de la sorte, j’ai la chair de poule ; mais sachez que ce que j’ai fait, c’est ni plus ni moins, mon travail », a-t-il déclaré.

Cet élan de d’enthousiasme et de symbiose a carrément noyé les interminables rivalités entre fils et filles de l’Océan à Kribi. On a pu remarquer les mêmes paroles d’encouragement prononcées par Bell Martin Benae, ancien maire de Kribi 1er, dont le frère ainé, Serge Benae, rumine encore la sévère défaite électorale que lui avait infligé l’honorable Oyono pendant les législatives.

Même si chacun pourra déterrer sa hache de guerre plu tard, cette symbiose, même si elle est éphémère montre que ces leaders politiques de l’Océan sont capables de fédérer leurs énergies pour une cause.

L’hypocrisie

Avant que Paul Biya ne décide de la relecture du texte, les messes noires s’organisaient déjà par l’élite de l’Océan à Yaoundé et à Kribi, pour proposer le remplaçant de Martin Oyono à la prochaine législature. Le nom de Serge Benae circulait même déjà, comme devant être le prochain député qui sera investi par le RDPC ; ainsi le député « rebelle » devra entamer sa descente aux enfers. Lorsque le texte retourne à l’Assemblée sur instruction du Chef de l’Etat, tous se rebiffent, et les langues pourtant fourchues, laissent couler le flot des ovations.

Alors que le ministre de la justice avait déposé une proposition de loi sur la possibilité d’une immunité des ministres et que le texte s’apprêtait à circuler comme de coutume (une lettre à la poste), l’honorable Martin Oyono, député Rdpc s’y est fermement opposé à ce qu’il a appelé un hold-up constitutionnel.

Par Joseph Abena Abena(LNE)

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Approvisionnement en eau potable : près de 38 milliards (...) => Une convention de financement signée entre l’Etat du Cameroun et la GIEK (...)
Circulation routière : des policiers menacés => Ils sont au quotidien soumis à des comportements dangereux de la part (...)
Cafouillage : Le repos sans paix de Joseph Ndi (...) => Les Ndi Samba se regardent désormais en chiens de faïence. La guerre de (...)
Cicam : Pourquoi Yao Aïssatou a été débarquée => L’ancienne Pca a été remerciée à l’issue du Conseil d’administration de (...)
Elecam : Le président à nouveau dans l’illégalité => Le mandat de 12 des 18 membres du Conseil électoral est depuis 5 jours (...)
Voeux 2017 : Bonne année M. le président ! => Le chef de l’Etat reçoit ce jour les voeux de nouvel an du corps diplomatique (...)
Corruption : 11 ministres de souveraineté se rebellent (...) => Tous les départements clés du gouvernement ont tourné le dos à la Conac pour (...)
Véhicules d’occasion : L’importation recadrée pour (...) => De nouvelles dispositions sont en vigueur depuis ce 1er janvier. En 2016, (...)
Douala : Quand un prisonnier piège la justice => Condamné à 10 ans d’emprisonnement ferme avec mandat de dépôt à l’audience, il (...)
Bamenda, les anglophones se rebiffent => Depuis ce lundi, la ville de Bamenda, dans le nord-ouest du Cameroun, est (...)
SPIP | Copyright © 2008 - 2017 | Powered by Solutions Triangle | Espace Privé | Retrouvez-nous sur Google+ | Suivre la vie du site RSS 2.0