PUBLICITE.
Pour la création du site Web de votre entreprise, imprimerie, sérigraphie, peinture de vos bâtiments, confiez votre cummunication à ASCOM. Contact 77 64 83 51 - 94 40 85 66
En travaux !!! Actuellement insdisponible!!!

Ces Universités Publiques qui toisent la numérisation des données

mardi 27 juin 2017


On ne parle plus des enjeux de l’archivage numérique dans les enceintes des entreprises camerounaises.

Ce processus informatique pour la sauvegarde des données relativement complexe, fait aussi office de séminaire dans les institutions publiques. Ironie du sort, cet atout professionnel enseigné dans les Universités publiques, y semble bien négligé.

La plupart des Départements des Universités publiques du Cameroun, se distingue par deux critères : une forte paperasse et presque pas de machine. Les cellules informatiques sont alors submergées de données, pour à peine une unité d’employés. Ces employés pour la majorité de formation informatique, alors que l’archivisme est bel et bien une profession et encore, une Unité de Valeur (UV) du système LMD.

Quelques conséquences qui en découlent ainsi, sont : la disparition des données, le retard des publications de notes, du retrait des relevés aussi, par ricochet du retard de la reprise des cours et même de la stigmatisation de ces bureaux comme instances soumises à la falsification des notes. Un fait majeur et inquiétant lorsqu’on dénombre l’effectif du personnel disproportionnellement égale aux milliers d’étudiants, inscrits chaque année.

Dans l’optique de passer à la numérisation de ses archives physiques, la Caisse autonome d’amortissement (CAA) lançait un Appel d’offres national, avec un coût estimatif à 25 millions de FCFA. Une opportunité alléchante pour les candidats certes, mais une sacré dépense pour la CAA. Un budget qui pourrait frustrer certaines Institutions publiques, notamment ces Universités, qui toisent alors l’archivage numérique. Or ceci c’était sans compter sur les nouvelles innovations technologiques qu’offre BAO à travers son produit Electronic Archiving System (EAS).

Par André Michel NYEM

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Marcel Niat/Célestine Ketcha : Ennemis intimes => Le président du Sénat et le maire de Bangangté se vouent une cordiale (...)
Décentralisation : le ministre dans les chantiers de (...) => Georges Elanga Obam a visité les hôtels de ville en construction de Douala V (...)
Lutte contre la corruption : au grand mal, les grands (...) => La volonté politique du président de la République est mise en oeuvre depuis (...)
Fête de fin du Ramadan : à l’heure des derniers (...) => Les préparatifs en prélude à la fête de fin du mois de Ramadan s’intensifient (...)
Lutte contre la corruption : comment la CONAC s’est (...) => La création de la Commission nationale anti-corruption par le président de la (...)
Elecam:l’éternel recommencement => Une nouvelle direction vient d’être nommée, près de deux ans et demi après des (...)
Awards des entreprises et acteurs de la communication : (...) => Le nouveau trophée du prix de l’excellence en communication au Cameroun (...)
Hôpital d’Ebomè-Kribi : deux naissances de triplés (...) => Les six bébés nés le 22 avril dernier se portent bien, mais l’une des mamans (...)
Chantier des jeux universitaires de Maroua : il faut (...) => Le président du comité local d’organisation est descendu sur le terrain mardi (...)
Cameroun-Chine : L’ambassadeur Wei Wenhua fait ses (...) => Arrivé en fin de séjour, le diplomate chinois a été reçu en audience hier par le (...)
SPIP | Copyright © 2008 - 2018 | Powered by Solutions Triangle | Espace Privé | Retrouvez-nous sur Google+ | Suivre la vie du site RSS 2.0