PUBLICITE.
Pour la création du site Web de votre entreprise, imprimerie, sérigraphie, peinture de vos bâtiments, confiez votre cummunication à ASCOM. Contact 77 64 83 51 - 94 40 85 66
En travaux !!! Actuellement insdisponible!!!

Carte d’identité : Sacel accuse Martin Mbarga Nguele

lundi 25 juillet 2016


Les chefs de poste et opérateurs photos limogés menacent de faire grève pour salaires impayés et licenciement abusif.

Depuis 7 mois, les opérateurs photo et chefs de poste d’identification sont aux abois. Ils viennent de recevoir des lettres datée du 29 janvier 2016 avec pour objet, « Résiliation de la convention Photo DGSN/SACEL ».

Ils sont environs 500 sur l’étendue du territoire national qui vivent ces tracasseries de cette société d’assistance et de conception en électronique (SACEL). L’inspection régionale du travail et de la sécurité sociale saisie reste impuissante pour faire respecter le droit de ces travailleurs qui tiraient déjà le diable par la queue avec des salaires de catéchistes. Plusieurs d’entre eux étaient encore agglutinés au quartier Mvan la semaine dernière, pour espérer une quelconque « manne ».

Dans la lettre dite de résiliation de la convention, la SACEL, pour se défendre accuse vertement la Délégation Générale à la sureté nationale de lui devoir la somme de 730 millions Fcfa et que celle-ci a résilié la convention photo qui la liait à la société SACEL le 24 décembre 2015. Pour achever de noircir la structure dont Martin Mbarga Nguele a la charge, elle enfonce que « la décision de la Délégation Générale à la sureté nationale a été prise dans le non-respect du préavis de six (6) mois (Article 24 de la convention) ».

La société plonge les pauvres travailleurs dans un désespoir total lorsqu’elle déclare que « Sans recettes des photos, sans encaissement de la créance de la DGSN, notre société se trouve ponctuellement dans l’impossibilité matérielle d’honorer ses engagements envers vous ».

Cette entreprise française SACEL s’est illustrée au Cameroun par beaucoup de désagréments. Au-delà du manque de sérieux dans la retranscription des informations d’identification, il y a des Camerounais qui ont déjà fait la carte nationale d’identité mille et une fois sans finalement entrer en possession de ce document dit sécurisé ; alors que certains se retrouvent avec plusieurs cartes au nom de la même personne.

Par Joseph Abena Abena(LNE).

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Pénétrante Ouest de Douala : le Bonabéri de demain => Les responsables de la mission de contrôle annoncent la livraison de (...)
Deido : le CERAC réhabilite l’hôpital de district => La formation hospitalière, que l’association a également équipée, a été (...)
Palais des congrès : Une nouvelle page => Le Premier ministre a présidé hier la cérémonie d’ouverture officielle de (...)
Dialogue interreligieux : le credo des évêques. => Ils l’ont réitéré à l’occasion de l’ouverture officielle de la 11e assemblée (...)
Départs en vacances : vigilance sur les routes (...) => En cette période de grande affluence, compagnies de transport et autorités (...)
Couverture santé universelle : 182 maladies pour le (...) => Le panier des soins de base validé vendredi au cours d’une cérémonie présidée (...)
Complexe scolaire du palais de l’Unité : Vacances bien (...) => Des résultats élogieux présentés lors de la cérémonie de fin d’année vendredi en (...)
Electricité : 30 milliards pour renforcer Yaoundé => Trois conventions signées hier à Yaoundé, pour la stabilisation du réseau (...)
Telegram des stickers 100% camerounais désormais (...) => Félix Fokoua est l’auteur de l’innovation « Telegram des stickers »qui permet (...)
Sage 2017:une application de langues maternelles (...) => Le projet qui allie technologie et tradition a été présenté par Divine Dongo, (...)
SPIP | Copyright © 2008 - 2017 | Powered by Solutions Triangle | Espace Privé | Retrouvez-nous sur Google+ | Suivre la vie du site RSS 2.0