PUBLICITE.
Pour la création du site Web de votre entreprise, imprimerie, sérigraphie, peinture de vos bâtiments, confiez votre cummunication à ASCOM. Contact 77 64 83 51 - 94 40 85 66
En travaux !!! Actuellement insdisponible!!!

Can 2019 : La « presse privée » refoulée

lundi 29 janvier 2018


A la veille de la visite d’inspection des chantiers d’infrastructures devant accueillir la Coupe d’Afrique des nations 2019, le ministre de la Communication, Issa Tchiroma Bakary et le ministre des Sports et de l’Education physique, Bidoung Mpkatt, ont appelé, en chœur, la presse nationale à « l’union sacrée » derrière la candidature du Cameroun.

Cela supposait des reportages sobres, honnêtes et sans polémiques stériles. Comme dans tout contrat moral, on préjugeait alors que les deux parties agiraient de bonne foi. Mais quelle n’a pas été notre surprise au cours de l’inspection des sites par le cabinet Roland Berger et les émissaires de la Confédération africaine de football (Caf) ? Alors que les journalistes, cameramen et photographes des médias publics et étrangers étaient admis dans les enceintes sportives en construction, notamment à Olembé et Japoma, ceux des médias privés étaient refoulés comme des malpropres. Les faucons de circonstances, qui semblaient avoir reçu des consignes strictes, n’ont pas cillé, malgré l’insistance des journalistes.

Et voilà le « gentlemen agreement » entre le gouvernement et la presse (privée) rompu ! Depuis ces incidents, ni le ministre de la Communication, ni le ministre des Sports n’ont daigné adresser des excuses à ces femmes et hommes de médias, qui ont été traités comme des pestiférés, alors qu’ils ne demandaient qu’à rechercher l’information destinée au public. Ce silence arrogant et condescendant n’était pas de mise lorsque les foudres d’Ahmad Ahmad s’abattaient sur le Cameroun, amenant les autorités à saluer le front médiatique qui s’était alors constitué, sans manichéisme, pour dénoncer les excès de langage et les jugements prématurés du Malgache.

Motus et bouche cousue au ministère des Sports. Black-out au ministère de la Communication. On attend certainement la prochaine visite d’inspection de la Caf pour dispenser à nouveau à la presse « privée », corvéable à souhait, des leçons
de patriotisme. Comment comprendre ces crises d’amnésie du gouvernement relativement à cette presse qu’il qualifie, généralement avec dédain, de « privée » ?
Lorsqu’il faut désamorcer la bombe anglophone, on fait le tour des rédactions pour mobiliser et sensibiliser. Lorsqu’il faut faire face à Boko Haram, l’hymne à la responsabilité et au patriotisme est entonné. Oubliant (ou feignant d’oublier)
que cette presse, privée de subvention consistante, a souvent su faire front lorsque la nature de la cause l’exige, confère le conflit de Bakassi entre le Cameroun et le Nigeria.

Une autre question, qui est loin d’être anecdotique : pourquoi interdire à la presse « privée » d’accéder aux chantiers d’Olembe et de Japoma ? Sans doute parce que le taux d’exécution seriné ces derniers temps, pour l’une et l’autre infrastructure, est erroné. Entre la propagande officielle et la réalité du terrain, les journalistes devaient certainement faire la part des choses. Hantise ! A l’analyse, les actes de malséance querellés ne sont que des coups de pied en l’air. Ce n’est que partie remise. Lorsque la Caf communiquera sur les conclusions de cette première visite d’inspection, de quelles armes disposeront encore le gouvernement et ses gros bras pour empêcher les journalistes d’y accéder ? Traduction : le jeu de cache-cache a un début et une fin.

Par Georges Alain Boyomo(Mutations)

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Une certaine idée du Cameroun => Il y a deux manières pour un homme d’Etat d’aborder un exercice aussi délicat (...)
Can 2019 : La « presse privée » refoulée => A la veille de la visite d’inspection des chantiers d’infrastructures devant (...)
Corruption au Cameroun : Enorme préjudice => 1 302 milliards de F ! Cela représente près du tiers de 4 513,5 milliards de (...)
Paul Biya, l’omniprésent => La routine de ses courts-longs séjours privés à l’étranger n’a pas altéré (...)
Le Manidem dénonce le zèle des patriarches béti => Les « patriarches béti », autoproclamés, et non représentatifs du peuple Béti, (...)
Song de cloche => Bien portant, Rigobert Song Bahanag n’aurait jamais imaginé qu’il ferait (...)
Accident férroviaire d’Eséka : le chef a parlé => La réaction du président de la République est donc officiellement connue (...)
Agressions contre des candidats aux examens : la (...) => Le communiqué de presse parvenu à notre Rédaction Dans le cadre du mouvement (...)
LETTRE AU MINISTRE DES SPORTS => Monsieur le Ministre, je voudrais bien commencer cette lettre par vous (...)
J.REMY NGONO encense le sélectionneur des Lions (...) => CARTON VERT À HUGO BROOS ALIAS VALERI NEPOMNIACHI. Les LIONS INDOMPTABLES, (...)
SPIP | Copyright © 2008 - 2018 | Powered by Solutions Triangle | Espace Privé | Retrouvez-nous sur Google+ | Suivre la vie du site RSS 2.0