PUBLICITE.
Pour la création du site Web de votre entreprise, imprimerie, sérigraphie, peinture de vos bâtiments, confiez votre cummunication à ASCOM. Contact 77 64 83 51 - 94 40 85 66
En travaux !!! Actuellement insdisponible!!!

Cameroun : Près de 40% de diplômés du supérieur au chômage

mercredi 11 novembre 2015


Le constat a été fait samedi le 7 novembre 2015 lors d’une table-ronde sur la question.

« Depuis 2009, il y a 75 000 jeunes qui arrivent chaque année sur le marché de l’emploi au Cameroun. Près de 40% de jeunes au chômage sont des diplômés de l’enseignement supérieur », en reprenant ces derniers chiffres de l’Institut national des statistiques (Ins), Blaise Motsebo, en service à la délégation régionale du Ministère de l’emploi et de la formation professionnelle (Minefop) pour le Littoral, s’inquiète. Une inquiétude qui s’explique par le fait que « le Cameroun est doté d’un système éducatif très complexe. La difficulté réside dans le fait que les programmes élaborés sont en déphasage avec les réalités du monde de l’emploi. Il y a beaucoup de diplômés mais très peu de compétents. L’environnement économique n’est pas favorable à la création d’emplois au pays », renchérit le panéliste à la table-ronde organisée samedi le 7 novembre 2015 à Douala.

Une initiative de l’Honorable Elise Pokossy Doumbe, Député Wouri Est, dans le cadre de ses activités parlementaires. Cette dernière a voulu échanger avec les jeunes de sa circonscription. Lors de cette rencontre à la Cité-Sic, les responsables du Minefop, du Fne (Fond national de l’emploi), et du Piaasi (Programme intégré d’appui aux acteurs du secteur informel), ont fait savoir, à la suite des statistiques relevés plus haut, qu’il urge de promouvoir l’auto-emploi. Vu que le secteur informel occupe de nos jours 90% de l’économie national.

« C’est vrai, il y a une inadéquation entre la formation et le marché de l’emploi au Cameroun, mais malgré cela, vous, jeunes, vous devez vous battre. C’est facile d’accuser le gouvernement même si ce dernier ne peut pas tout faire. Il faut savoir chercher d’abord et nous parents ou le gouvernement vous poussera », a recommandé l’Honorable Elise Pokossy Doumbe. Elle a appelé les jeunes à s’auto-employer et surtout à se rapprocher du Fne, du Piaasi pour un accompagnement fiable. A ce propos, des cadres des services présents à la rencontre dernière, ont édifié les jeunes sur les possibilités qui leur sont offertes en termes de création d’emploi et d’accompagnement des projets. « Au Cameroun, il est difficile pour un jeune d’avoir un emploi. Pire, lorsqu’il n’a aucune qualification. Voilà pourquoi, en venant au Fne, les jeunes porteurs de projets, ne seront pas déçus. Sachez que pour chercher un emploi, il faut être dynamique et autonome », ont soutenu les responsables du Fne, qui poursuivent : « vous devez vous valoriser et vous vendre chers. N’ayez pas peur de vous lancer dans des activités du secteur informel. N’attendez pas d’avoir des millions pour le faire. Cultivez l’esprit associatif, mettez-vous ensemble pour réussir. Soyez honnêtes envers vous-mêmes, ne mentez pas dans vos Curriculum Vitae (Cv), vendez-vous sans vous vanter », ont conseillé les conférenciers pour qui l’auto-emploi est une solution adéquate à l’épineux problème du chômage au Cameroun.


Par Linda Mbiapa(LNE)

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Prostitution : Les jeunes filles défient les professionnelles => Depuis le début des vacances, la prostitution des jeunes filles a atteint (...)
Cameroun-Union africaine : Moussa Faki Mahamat à (...) => Le renforcement de la coopération bilatérale et la situation dans les régions (...)
Prorogation du mandat des conseillers municipaux => Décret N°2018/406 du 11 juillet 2018 Le président de la République, Vu la (...)
Insécurité routière : il faut des mesures fortes => Jusqu’à présent, les mécanismes de prévention mis en œuvre tardent à produire (...)
Chantiers de la CAN à Garoua : des mesures correctives (...) => Philemon Yang a instruit les entreprises de tout mettre en œuvre pour tenir (...)
Médiation, multiculturalisme : la Commission Musonge (...) => Invitation adressée hier par l’ambassadeur de France au Cameroun lors de sa (...)
Plan d’assistance humanitaire : premières actions (...) => Sur très hautes instructions du président de la République, la première (...)
Plan d’assistance humanitaire d’urgence : le détail des (...) => L’intégralité du propos liminaire du ministre de la Communication lors de son (...)
Marcel Niat/Célestine Ketcha : Ennemis intimes => Le président du Sénat et le maire de Bangangté se vouent une cordiale (...)
Décentralisation : le ministre dans les chantiers de (...) => Georges Elanga Obam a visité les hôtels de ville en construction de Douala V (...)
SPIP | Copyright © 2008 - 2018 | Powered by Solutions Triangle | Espace Privé | Retrouvez-nous sur Google+ | Suivre la vie du site RSS 2.0