PUBLICITE.
Pour la création du site Web de votre entreprise, imprimerie, sérigraphie, peinture de vos bâtiments, confiez votre cummunication à ASCOM. Contact 77 64 83 51 - 94 40 85 66
En travaux !!! Actuellement insdisponible!!!

Cameroun-Italie : 656 millions Fcfa pour les réfugiés et déplacés internes

mercredi 23 mars 2016


Le gouvernement italien a fait don de cette somme au Haut-Commissariat des nations unies pour les réfugiés (HCR).

C’est un secret de polichinelle que le Cameroun et ses partenaires regardent à la dépense dans la prise en charge des réfugiés nigérians. Ce samedi 19 mars 2016, le gouvernement italien a dès lors apporté son aide dans l’épineux problème que se veulent désormais les 56 210 réfugiés nigérians du camp de Minawao et les 158 000 déplacés internes. Un million d’Euro soit 656 millions Fcfa pour leur prise en charge. Selon le Vice-Ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale Mario Giro ce geste se veut pour son pays
un appui à la lutte contre le terrorisme. « Le phénomène du terrorisme est un défi commun, un défi global. Nous devons avoir le courage et l’intelligence de l’aborder ensemble » a-t-il affirmé devant un parterre d’autorités dont le Président italien Sergio Mattarella et le Ministre de l’Administration territoriale et de la décentralisation (Minatd) René Emmanuel Sadi.

Cette aide tombe plutôt à pic. En effet, selon les estimations du Haut-Commissariat des nations unies pour les réfugiés au Cameroun les besoins liés à la prise en charge des réfugiés, des déplacés internes et des populations hôtes s’élèvent à 187 millions de dollars pour l’année 2016. Environ plus de 93 milliards Fcfa. Un financement qui devrait couvrir des projets tels que celui de l’adduction d’eau de Mokolo, le monitoring de la frontière, la vérification et
l’enregistrement des arrivées spontanées des réfugiés, la construction d’abris familiaux au camp de Minawao, la réponse aux besoins des populations hôtes et des réfugiés etc. Cette aide dans la prise en charge des réfugiés remet à l’ordre du jour l’apport de la communauté
internationale qui jusqu’à ce jour n’a donné que 5% du financement promis selon le Directeur régional du HCR pour l’Afrique Valentin Tapsoba.

Bilan en demi-teinte

La signature de cet accord de financement entre le gouvernement italien et le HCR s’est inscrite dans le cadre de la visite de travail du président italien Sergio Mattarella au Cameroun. Une visite de quatre jours dont le résultat se présente notamment sous forme de
quelques accords signés. En effet le Cameroun et l’Italie se sont dits oui sur 5 points. Il s’agit de l’exemption de visas pour les détenteurs de passeports diplomatiques et de service entre le Cameroun et l’Italie, de l’Accord-cadre de Coopération Culturelle, scientifique et technique entre le Cameroun et l’Italie, du Document cadre entre la République d’Italie et la République du Cameroun relatif à l’utilisation des ressources issues de l’annulation de la dette du Cameroun par l’Italie. Une annulation de dette se souvient-on encadrée par un accord signé le 30 novembre 2006.

Le dernier accord quant à lui porte sur le Mémorandum d’Entente entre le Ministère de l’Habitat et du Développement Urbain et l’Université de Padoue d’Italie pour la promotion de l’Urbanisme durable au Cameroun. Des accords qui viennent se greffer à ceux signés il y a
des lustres entre le Cameroun et l’Italie. Il s’agit notamment de l’accord de partenariat technique, économique et financier daté du 17 janvier 1989, de celui sur la protection et la promotion réciproques des investissements, signé le 29 juin 1999 et entré en vigueur en 2004
(il prévoit la protection des investissements italiens et l’interdiction de mesures discriminatoires).
La visite du président italien qui avait pour but notamment de relancer la coopération entre le Cameroun et l’Italie a en outre fait un temps d’arrêt sur les réalisations du pays de Sergio Mattarella.

Le passage de ce dernier au Centre d’Orientation Educative (COE) de la ville de Mbalmayo (ou la route a été refaite pour l’occasion) et à l’université de Yaoundé I a permis de sortir des accords économico-politiques. Sergio Mattarella a ainsi réaffirmé la disponibilité de l’Italie à se tenir aux cotés de la jeunesse camerounaise. Un discours qui n’est pas sans rappeler celui habituel de son homologue camerounais.

Par Ben Christy Moudio(LNE)

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Crise à Bamenda - Issa Tchiroma : « Paul Biya a prescrit, (...) => Alors que la tension sociale semble monter dans le Nord et Sud Ouest du (...)
Bamenda : Trois policiers blessés dans un attentat (...) => L’attentat n’a pas encore été revendiquée, mais pour les autorités, il ne fait (...)
Décès dans une église de réveil : le pasteur transféré a la (...) => Suite au décès de la nommée Henriette le 16 Septembre dernier au sein d’une (...)
Effondrement de Dschang : déjà un survivant et 12 (...) => Un immeuble en construction R+4 s’effondre dans la ville de Dschang au (...)
Douala attaquée à la bombe ce matin => Depuis 7heures du matin ce 22 Septembre 2017, une bombe d’origine (...)
MTN Elite One : la journée de tous les dangers => On devrait voir plus clair ce jeudi dans la bataille pour les places (...)
Paul Biya en action à New york => Présent à New York depuis le dimanche 17 septembre, le Président de la (...)
Universités : l’heure est à la diversification des (...) => C’est un des dossiers majeurs du ministre de l’Enseignement supérieur, Pr (...)
Processus électoral au Cameroun : la Francophonie à (...) => Une mission de cette institution en séjour au Cameroun a été reçue hier par le (...)
Chantal Biya, une présence remarquée => La première dame a accompagné son illustre époux à l’ouverture de la 72e (...)
SPIP | Copyright © 2008 - 2017 | Powered by Solutions Triangle | Espace Privé | Retrouvez-nous sur Google+ | Suivre la vie du site RSS 2.0