PUBLICITE.
Pour la création du site Web de votre entreprise, imprimerie, sérigraphie, peinture de vos bâtiments, confiez votre cummunication à ASCOM. Contact 77 64 83 51 - 94 40 85 66
En travaux !!! Actuellement insdisponible!!!

Camair-Co : Bafoussam prêt pour le vol inaugural

jeudi 6 octobre 2016


L’infrastructure a fait sa mue, dans la perspective de l’évènement du 14 octobre prochain.

L’absence de présence humaine sur la plateforme de l’aéroport de Bafoussam-Bamougoum, en ce mardi ensoleillé, contraste avec les intenses activités, agricoles surtout, qui s’y déployaient jusqu’en ce début d’année encore. « La présence humaine a fortement diminué. Nous avons procédé par la sensibilisation, avec le concours des autorités administratives et même traditionnelles », rassure Emile Léopold Kenmogne, commandant de l’aéroport. A la faveur de la mise sur pied d’un programme d’entretien de l’infrastructure en avril dernier, de nettes améliorations sont perceptibles çà et là. Tous les abords de la piste ont été nettoyés en priorité. Les abords ont été également dégagés jusqu’au niveau des rigoles, sur 40m. Un marché est en cours pour réaliser les travaux de clôture du domaine aéroportuaire, afin que l’exploitation se fasse en toute sécurité et sûreté sur la piste.

Quant au tronçon dégradé qui mène à l’aéroport, le commandant précise que l’Autorité aéronautique et le ministère des Travaux publics s’y attèlent pour le réaménager dans les brefs délais. Pour le moment, l’aéroport de Bafoussam a un trafic un peu faible. « Nous avons beaucoup plus des survols, c’est-à-dire des avions qui survolent notre espace de compétence. Nous leur fournissons l’assistance nécessaire, notamment les informations météorologiques et les informations liées au bon déroulement des vols », relate notre interlocuteur. Il fonde beaucoup d’espoir sur l’arrivée de Camair-Co. Le trafic va nettement s’améliorer, et le vol inaugural, prévu ce 14 octobre sera une occasion d’ouvrir la ville de Bafoussam à des vols commerciaux.

A cet effet, de nouveaux équipements de dernière génération ont été acquis pour assurer les mesures de sécurité et de sûreté. Il s’agit notamment de trois scanners de marque Rapiscan 628XR pour les bagages de soute et trois scanners Rapiscan 622XR pour les bagages de cabine. Le personnel dédié à l’utilisation de ce matériel a été formé et est apte à détecter des objets interdits dans les vols à travers la lecture des images qui défilent sur ces scanners. En termes de capacité d’accueil, la plateforme de l’aéroport peut accueillir simultanément deux avions de type Boeing 737, c’est-à-dire des avions d’environ 200 places chacun.


Par Gibrile KENFACK TSABDO(Cameroon Tribune)

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Approvisionnement en eau potable : près de 38 milliards (...) => Une convention de financement signée entre l’Etat du Cameroun et la GIEK (...)
Circulation routière : des policiers menacés => Ils sont au quotidien soumis à des comportements dangereux de la part (...)
Cafouillage : Le repos sans paix de Joseph Ndi (...) => Les Ndi Samba se regardent désormais en chiens de faïence. La guerre de (...)
Cicam : Pourquoi Yao Aïssatou a été débarquée => L’ancienne Pca a été remerciée à l’issue du Conseil d’administration de (...)
Elecam : Le président à nouveau dans l’illégalité => Le mandat de 12 des 18 membres du Conseil électoral est depuis 5 jours (...)
Voeux 2017 : Bonne année M. le président ! => Le chef de l’Etat reçoit ce jour les voeux de nouvel an du corps diplomatique (...)
Corruption : 11 ministres de souveraineté se rebellent (...) => Tous les départements clés du gouvernement ont tourné le dos à la Conac pour (...)
Véhicules d’occasion : L’importation recadrée pour (...) => De nouvelles dispositions sont en vigueur depuis ce 1er janvier. En 2016, (...)
Douala : Quand un prisonnier piège la justice => Condamné à 10 ans d’emprisonnement ferme avec mandat de dépôt à l’audience, il (...)
Bamenda, les anglophones se rebiffent => Depuis ce lundi, la ville de Bamenda, dans le nord-ouest du Cameroun, est (...)
SPIP | Copyright © 2008 - 2017 | Powered by Solutions Triangle | Espace Privé | Retrouvez-nous sur Google+ | Suivre la vie du site RSS 2.0