PUBLICITE.
Pour la création du site Web de votre entreprise, imprimerie, sérigraphie, peinture de vos bâtiments, confiez votre cummunication à ASCOM. Contact 77 64 83 51 - 94 40 85 66
En travaux !!! Actuellement insdisponible!!!

CAN 2013 : la Zambie éliminée au bout de l’ennui, le Burkina en quarts.

mardi 29 janvier 2013


Mardi soir à Nelspruit, la Zambie a vu ses rêves de défendre son titre de champion d’Afrique décroché en 2012 s’envoler à la suite de son match nul concédé face au Burkina Faso (0-0). Au cours d’une partie sans rythme, sans doute le plus mauvais depuis le début de la compétition, disputée sur une pelouse indigne, les Chipolopolos ne sont jamais parvenus à trouver la faille face aux Etalons et se font sortirdu tournoi continental car dans l’autre rencontre le Nigeria est aller s’assurer un succès confortable devant l’Ethiopie (2-0) grâce à un doublé de Victor Moses. C’est première fois depuis 1992 que le champion sortant ne parvient pas à se qualifier à l’issue de la phase de poules.

Le champion d’Afrique à la trappe dès la phase de poules ! Pour son 3e et dernier match dans cette poule C de la CAN 2013, la Zambie n’a pu obtenir de meilleur résultat qu’un match nul face au Burkina Faso (0-0), au terme d’une rencontre qui a atteint un niveau de jeu d’une rare faiblesse. Ce n’était pourtant pas les enjeux qui manquaient dans ce groupe où les quatre équipes pouvaient encore se qualifier et dès le coup d’envoi, le ton était donné par un coup franc d’Alain Traoré, repoussé en catastrophe par Kennedy Mweene (2e). Seule action qu’allait avoir le milieu de terrain de Lorient car dans la foulée, il se plaignait de douleurs à la cuisse gauche, avant de demander à être remplacé et quitter ses coéquipiers sur la civière (8e). Un coup du sort qui refroidissait les ardeurs de Paul Put, qui n étaient pas les seuls malchanceux car Davis Nkausu (15e) quittait lui aussi le terrain côté zambien. Une entame de match dans une atmosphère particulière qui empêchait les 22 acteurs de se livrer totalement. Le jeu se cantonnait au milieu du terrain et il fallait attendre un tir de Mayuka sur le portier burkinabé (17e) pour voir le public frissonner.

Seule véritable action à se mettre sous la dent au Mbombela Stadium, car pour le reste, la partie tombait dans un faux rythme et aucune équipe ne parvenait à prendre le dessus sur son adversaire. C’est logiquement que la mi-temps arrivait, sous quelques sifflets, vu la faible prestation proposée. Un match nul, sur tous les plans, à la moitié du temps qui n’assurait pas forcément les Zambiens d’être qualifiés. Pas de quoi effectuer des changements pour Hervé Renard, qui gardait les mêmes joueurs sur le terrain au retour des vestiaires. La réelle action dangereuse intervenait peu avant l’heure de jeu, sur une tête hors du cadre de Mbesuma, à la suite d’un corner.

Pour le reste, la partie restait aussi apathique et seul Rainford Kalaba donnait quelques sueurs froides au gardien burkinabé, avec frappe de peu à côté du but (74e). Kaboré faisait à peine mieux quelques instants plus tard, sans plus de réussite (80e). Le scénario catastrophe allait alors se produire pour les Chipolopolos lorsque dans l’autre rencontre, Ethiopie - Nigeria, Victor Moses donnait l’avantage aux Super Eagles sur un penalty. Un but qui venait sceller le sort de la Zambie dans la compétition. Moses s’offrait même un doublé, sur un nouveau penalty, pour assurer la victoire nigériane et la qualification par la même occasion.

C’en était fini des espoirs d’Hervé Renard et de sa bande. Il n’y aura pas cette fois d’épopée sud-africaine comme cela avait été le cas lors de l’édition 2012 au Gabon et en Guinée Equatoriale, où l’équipe avait déjoué tous les pronostics pour aller décrocher le titre continental. Les Zambiens étaient même proches de la défaite sur une frappe de Pitroipa, sauvée de justesse par Mweene (90e). Avec trois matchs nuls au compteur, la Zambie quitte la compétition en laissant l’impression de ne pas avoir montré tout son potentiel, mais surtout en étant que l’ombre de celle de 2012. C’est la première fois depuis 1992 que le tenant du titre ne parvient pas à passer l’obstacle des poules lors de l’édition suivante. De son côté, le Burkina Faso renoue avec les quarts de finale et devrait à priori se frotter au vainqueur du match entre la Tunisie et le Togo.

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

La planète foot à l’heure russe ! => ça y est ! Nous y sommes enfin. Après quatre ans d’attente, le monde va à (...)
Coupe de l’Uniffac : Le Cameroun, champion d’Afrique (...) => Les Lionceaux se sont défaits hier de leurs homologues de la RD Congo par un (...)
Préparatifs de la CAN 2019 : la CAF de retour en (...) => Le ministre des Sports et de l’Education physique a réuni hier les différents (...)
MTN Elite One : le mercato s’anime => Eding FC, Apejes de Mfou, Astres de Douala, Coton Sport, Union de Douala (...)
CAN 2019 : des Sud-africains proposent leur expertise => Les responsables d’Innovex veulent notamment aider notre pays à mieux gérer (...)
Alain Nandjou Nganle comme un renard de surface => Dans une finale sans panache, il est l’auteur du seul éclair de la partie. (...)
CAF : Vincent Aboubakar est nominé pour le titre de (...) => La sélection finale des joueurs retenus pour le titre de Joueur Africain de (...)
De Pogba à Drogba, les footballeurs s’indignent contre (...) => A la suite d’un reportage de CNN sur l’esclavage des migrants en Libye, (...)
Chantiers de la CAN 2019:deux émissaires étrangers au (...) => Le Canadien Donald Olsen et l’Israélien Michael Gur Arie ont fait état hier, (...)
Coupe du Cameroun de football féminin : la finale ce (...) => Louves Minproff et Amazones Fap se retrouvent pour la troisième année (...)
SPIP | Copyright © 2008 - 2018 | Powered by Solutions Triangle | Espace Privé | Retrouvez-nous sur Google+ | Suivre la vie du site RSS 2.0