PUBLICITE.
Pour la création du site Web de votre entreprise, imprimerie, sérigraphie, peinture de vos bâtiments, confiez votre cummunication à ASCOM. Contact 77 64 83 51 - 94 40 85 66
En travaux !!! Actuellement insdisponible!!!

"Boko Haram, tu ne nous peux pas", chante One Love

mardi 17 février 2015


Le rappeur camerounais assure qu’une partie de l’argent issu des ventes et des spectacles de ce single sera reversée aux familles, victimes de la secte

« Boko Haram tu ne nous peux pas », c’est le titre du nouvel album du rappeur camerounais Roland Etogo Akape, connu sous le pseudonyme « One Love » qui a eu le courage de défier Boko Haram.

Depuis le 27 janvier, ce single passe en boucle dans des stations de radio camerounaises et séduit les internautes sur le Web.

Dans cette chanson de quatre minutes et 25 secondes, le rappeur met en garde le groupe armé qui menace le Cameroun. Dans un mélange de français et de camfranglais (jargon local utilisé par les jeunes), le rappeur passe le message.

Dans le clip vidéo mis en ligne, l’artiste entouré du drapeau vert-rouge-jaune du Cameroun, agence les bribes : « Boko Haram, on va te montrer que tu ne nous peux pas. Tu t’adresses à qui ? », « Tu es même quoi ? Tu sors même d’où ? Tu menaces le président de qui ? Tu crois que notre armée a peur de tes voyous ? ».

Plus loin, One Love est plus explicite et davantage révolté : « Tu voulais voir ? Tu vas « nyè » (constater). Tu voulais entendre ? Tu vas « ya » (voir) », « on va vous malaxer, vous décapiter ».

« Le Cameroun est en guerre contre Boko Haram. Le président ( camerounais Paul Biya) l’a déclaré. Et depuis que ce groupe sévit à l’Extrême-nord, nous enregistrons des morts et des déplacés au sein de notre population. Mon objectif est de sensibiliser les Camerounais pour leur dire que nous devons rester solidaires derrière notre armée », a indiqué le rappeur, joint au téléphone par Anadolu.

One Love, de son vrai nom Roland Etogo Akape, assure que depuis la sortie du single, plus de 100 000 vues ont déjà été enregistrées sur les plateformes vidéos tel Youtube.Com.

« Je reçois des appels de partout, et même de la diaspora. Des radios passent gratuitement la chanson, sans réclamer de l’argent pour la promotion. Cette chanson est ma manière de contribuer à l’effort de lutte contre ces terroristes et d’apporter mon soutien aux soldats au front qui se battent pour protéger notre pays », explique le rappeur âgé de 30 ans.

One Love assure à Anadolu qu’une partie de l’argent issu des ventes et des spectacles de ce single sera reversée aux familles, victimes de Boko Haram, dans l’extrême-Nord. « Je rêve d’un Cameroun de paix. Je veux un Cameroun sans Boko Haram », martèle-t-il.

A la question de savoir s’il craint des représailles du groupe armé nigérian, One love répond : « je n’ai pas peur d’eux. J’ai du respect pour notre armée. Je veux que le Cameroun devienne un One Love (un seul amour) ».


Par Pado Chemie,

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Musique : Mr Black, on y croit ! => Le jeune rappeur séduit ses pairs avec son titre « Bats-toi frérot ». Rimes, (...)
Musique : Taty Eyong, c’est son comme ça ! => Entre africanité et modernité, l’artiste camerounaise, est une voix qui mérite (...)
Spectacle : Ntondobe, la résurrection => Après 18 ans d’absence, l’artiste a renoué samedi dernier avec la scène à (...)
Droits d’auteur de l’art musical : et maintenant (...) => La toute nouvelle Sonacam fait ses premiers pas, et déjà elle doit affronter (...)
Festival Me-mi-ke : le Noun expose ses richesses => La 8e édition, lancée le 6 septembre dernier à Yaoundé, s’achève ce samedi. (...)
Droits d’auteur de l’art musical : une nouvelle société (...) => La Société nationale camerounaise de l’art musical (Sonacam) constituée au (...)
Gospel : la voix…tracée => Le chanteur Georges Seba a pris part à la finale de la deuxième édition du (...)
Musique : Georges Seba, résolument gospel => Cameroon Tribune a rencontré l’artiste en séjour au Cameroun pour parrainer un (...)
Musiques et danses patrimoniales : ouverture de bal ce (...) => Le lancement officiel de ce festival dédié à l’expression du multiculturalisme (...)
Le groupe TAMKAM II survie après la mort de Jean (...) => Une messe d’action de grâces a été dite le 30 juin en mémoire de l’un des (...)
SPIP | Copyright © 2008 - 2017 | Powered by Solutions Triangle | Espace Privé | Retrouvez-nous sur Google+ | Suivre la vie du site RSS 2.0