PUBLICITE.
Pour la création du site Web de votre entreprise, imprimerie, sérigraphie, peinture de vos bâtiments, confiez votre cummunication à ASCOM. Contact 77 64 83 51 - 94 40 85 66
En travaux !!! Actuellement insdisponible!!!

Blanchiment d’argent : Un juge luxembourgeois enquête sur Marafa

lundi 28 octobre 2013


L’ancien Secrétaire général de la présidence de la République, puis Ministre d’Etat en charge de l’Administration territoriale et de la décentralisation a été auditionné vendredi, 25 octobre 2013 à la Direction de la police judiciaire de Yaoundé dans le cadre d’une commission rogatoire demandée par un juge luxembourgeois.

La Direction de la police judiciaire située au quartier Elig-Essono à Yaoundé n’a pas fait foule vendredi dernier. Pourtant, Marafa Hamidou Yaya y a été auditionné en fin de matinée ce jour-là. C’est que, quelques minutes avant l’arrivée du célèbre détenu de la prison secondaire de Yaoundé, logée dans l’enceinte du Secrétariat d’Etat à la Défense, gendarmes et policiers en civil mains armées de pistolets automatiques, sillonnaient les lieux, invitant les curieux à éviter les attroupements. Même les usagers ayant des problèmes à résoudre dans cette unité de la police nationale, ont été sommés de revenir après l’audition de Marafa Hamidou Yaya.

Assisté de ses avocats, le prisonnier qui purge actuellement une peine de 25 ans fermes de prison a répondu aux questions des fins limiers de la sous-direction des enquêtes économiques. Le Messager a appris de sources dignes de foi que les questions posées par les officiers de la PJ tournaient autour des transactions financières opérées dans le cadre de l’achat foireux du Bbj-II pour laquelle il a déjà été condamné. Le juge luxembourgeois a transmis à la justice camerounaise et la Pj un ensemble de préoccupations auxquelles, l’ex Ministre n’a pas jugé utile d’apporter autre réponse que celles consignées dans les plumitifs d’audience de l’affaire Bbj-II jugée en 2012 par le Tribunal de grande instance du Mfoundi. « Le Ministre d’Etat a renvoyé les enquêteurs aux minutes du procès Bbj-II, puisque ces questions lui ont déjà été posées par le Tribunal », a confié à votre journal, un de ses avocats.


Acharnement

D’autres informations concordantes font état de ce que la justice luxembourgeoise aurait ouvert son enquête à la suite d’une plainte de l’Etat du Cameroun qui estime que durant le processus de l’achat de l’avion présidentiel, de fortes sommes d’argent auraient pris la direction de comptes privés domiciliés au Luxembourg. Mais aussi qu’au cours du processus de privatisation de certaines entreprises publiques, les mêmes comptes auraient été alimentés par des fonds issus des micmacs conclus avec les repreneurs. Car dans sa posture de Secrétaire général de la présidence, Marafa aurait personnellement piloté les dossiers de privatisation de plusieurs de ces structures étatiques aujourd’hui aux mains de multinationales. Mais des proches de l’ex Ministre disent formellement qu’il n’a pas été entendu sur ce deuxième aspect concernant les privatisations.

Au demeurant, de nombreux observateurs de la scène politique nationale, restent toujours sceptiques sur la sincérité de cette nouvelle procédure. D’aucuns pensent que c’est une stratégie savamment montée par le régime, pour maintenir la pression psychologique sur le « prince » de Garoua. Une forme de rouleau compresseur...

Source : Le Messager

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Enseignement supérieur : comment tirer profit des (...) => Le cadre de concertation permanente Minesupenseignants s’est penché sur la (...)
Aide publique à la communication privée : 216 millions à (...) => 150 dossiers de demandes étudiés par la Commission nationale hier à Yaoundé. (...)
Palais de l’Unité : un investisseur allemand reçu => Le Dr Stefan Liebing, président de l’Association économique germano-africaine (...)
Service public de l’eau potable : la nouvelle Camwater (...) => Le décret qui confie désormais toutes les activités liées au service public de (...)
Chantal Biya inaugure une boutique à Yaoundé. => La première dame a honoré de sa présence, samedi, la cérémonie d’ouverture de (...)
Chantiers de la CAN : déguerpissements inévitables à (...) => Les travaux d’aménagement des voies d’accès et aires périphériques au stade, à (...)
Sénatoriales 2018 : la bataille des investitures => A 48 heures de la clôture du dépôt des listes à Elecam, les partis politiques (...)
Don spécial du chef de l’Etat : 100 000 nouveaux (...) => La distribution se fera dès demain dans les universités de Douala, Buea, (...)
IST, Sida, Cybercriminalité, Drogues : le Cerac édifie (...) => L’institution caritative fondée par la première dame a aussi remis des dons (...)
Crise anglophone : L’union Européenne met en garde l’état (...) => Le week-end dernier, les évènements qui se sont produits dans la partie (...)
SPIP | Copyright © 2008 - 2018 | Powered by Solutions Triangle | Espace Privé | Retrouvez-nous sur Google+ | Suivre la vie du site RSS 2.0