PUBLICITE.
Pour la création du site Web de votre entreprise, imprimerie, sérigraphie, peinture de vos bâtiments, confiez votre cummunication à ASCOM. Contact 77 64 83 51 - 94 40 85 66
En travaux !!! Actuellement insdisponible!!!

Bertin Ofiole « Le décorateur en télévision doit pouvoir dessiner »

mercredi 29 juillet 2015


Chargé de l’habillage de plateaux depuis près de 28 ans à la Cameroun Radio Television (Crtv-télé), il précise les contours de ce métier.

Vous êtes décorateur depuis plusieurs années à la Crtv télé. A quoi consiste votre travail ?

Le travail d’un décorateur en télévision consiste à construire le décor du plateau. Il se base sur la commande passée par le réalisateur d’un programme donné, où ce dernier précise ce dont il a besoin. Tout commence par le dessin ; vous faite un plan de décor, puis construisez ledit décor. Si le décor commandé est à construire, on va utiliser le contreplaqué. La deuxième étape consiste à transporter le matériel préfabriqué à la peinture afin d’y apporter des colorations. De même, on peut faire des dessins en fonction des exigences du réalisateur. Ce processus terminé, on transporte le décor en studio.

Quelles sont les difficultés que vous rencontrez en ce qui concerne la fabrication des décors à la Crtv ?

Il faut d’abord savoir que le décorateur est un peu un exécutant. Il obéit essentiellement aux exigences du réalisateur. Maintenant, la difficulté peut se poser sur le plateau. Si le réalisateur n’est pas satisfait, nous sommes là pour apporter des solutions. Nous allons simplement revoir ce qui n’est pas correct et y remédier. C’est un travail d’équipe. Nous travaillons sous l’œil bienveillant du réalisateur. Même la lumière intervient aussi dans la chaine de production d’un décor. Parce que c’est la lumière qui embellit un décor.

On se perd généralement entre la décoration télévisée et l’habillage télévisé. Quelle est la différence entre ces deux terminologies ?

L’habillage plateau, c’est cet ensemble d’accessoires qu’on rajoute à un plateau préalablement construit. Il s’agit notamment des pots de fleurs, des meubles, etc. A ce moment ce sont des accessoiristes qui interviennent. Mais à ce niveau, tout relève de la décoration. Il faut néanmoins apporter une nuance en ce qui concerne les accessoiristes. C’est un personnel qui vient travailler pendant un tournage, il peut ajouter une chaise, enlever une autre etc.

Être décorateur de télévision nécessite-t-il une formation particulière ?

Effectivement. Il faut avoir une formation de base de technicien en menuiserie. C’est-à-dire qu’il faut savoir bien dessiner, savoir manier la peinture de même qu’être habile à la construction avec du bois. Par ailleurs, il faut être capable d’exécuter un plan de décor commandé par le réalisateur.

On imagine qu’être décorateur pour la télévision nationale exige beaucoup de prudence…

Bien entendu. Vous l’avez dit, c’est la télévision nationale. Il y a des couleurs que nous ne pouvons pas nous permettre d’utiliser. Par exemple, on sait que le tapis rouge est réservé aux responsables, les autres tapis, on peut en faire usage pour les danseurs et autres invités. Nous avons des exigences particulières. Le drapeau lui aussi ne devrait pas se poser n’importe comment. Il peut arriver que le drapeau ait été mal posé parce que le technicien responsable était absent. Du coup, la critique sera faite sur tout le territoire national. Donc que le drapeau soit celui du Cameroun ou d’une autre nation, s’il est mal posé cela créerait facilement un incident diplomatique.

Propos recueillis par Viviane Bahoken(Mutations)

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Alain Belibi : « poursuivre l’effort, écouter le public , (...) => Le Directeur Central de l’antenne radio de la Crtv apprécie la chemin (...)
Me Pierre Robert Fojou : « A la lumière des textes, (...) => Avocat au Barreau du Cameroun, expert en droit de la propriété (...)
Jean-Baptiste Bokam : « Des consignes particulières ont (...) => Les accidents de circulation enregistrés au cours du mois d’août ont bien (...)
Jean Ernest Masséna Ngalle Bibehe : « Tout est mis en (...) => Monsieur le ministre, l’on s’achemine vers la rentrée scolaire 2017. Où en (...)
Amélo : " Dans la vie il faut apprendre à célébrer nos (...) => La population du quartier Bilonguè « cité de la paix » était le témoin dimanche (...)
Enow Ngachu : « Je suis fier parce que le Chef de l’Etat (...) => Nommé ce 24 mai 2017, directeur général de l’Académie nationale de football (...)
Issa Tchiroma Bakary : « Les hommes de médias ne sont pas (...) => Monsieur le ministre, la Journée internationale de la liberté de la presse (...)
Duvalier KAMDOUM SOH : "ASCOM PRIZE va récompenser cette (...) => Vous êtes le président de l’association des communicateurs du Cameroun(ASCOM) (...)
Marafa Hamidou Yaya : "Je suis le prisonnier du (...) => Le 16 avril, cela fera cinq ans que Marafa Hamidou Yaya est incarcéré. À (...)
Me Jackson Francis Ngnié Kamga : « Les revendications des (...) => Monsieur le Bâtonnier, dans le communiqué que vous avez rendu public (...)
SPIP | Copyright © 2008 - 2017 | Powered by Solutions Triangle | Espace Privé | Retrouvez-nous sur Google+ | Suivre la vie du site RSS 2.0