PUBLICITE.
Pour la création du site Web de votre entreprise, imprimerie, sérigraphie, peinture de vos bâtiments, confiez votre cummunication à ASCOM. Contact 77 64 83 51 - 94 40 85 66
En travaux !!! Actuellement insdisponible!!!

Benjamin Achu Fru Ndi : « Je n’ai pas fait acte de candidature en tant que fils du chairman »

jeudi 4 juillet 2013


Après son élection contestée aux primaires, le fils du leader charismatique du Social Democratic Front, présente sa vision de développement de la municipalité qu’il entend servir au cas où la liste du Sdf passera lors des prochaines municipales.

Vous venez d’être élu aux primaires Sdf pour représenter votre zone lors des prochaines municipales. L’un de vos challengers et même la Commission d’organisation évoque la nécessité d’un second tour selon les textes. Que vous inspire cette disposition que certains de vos sympathisants contestent ?

Oui, il est vrai que certaines personnes ou candidats sont mécontent et demandent un deuxième tour. Je ne m’y oppose pas. La seule chose que je peux dire c’est que les statuts du parti soient respectés. Jusqu’à ce que cette situation soit réglée, nous allons aux municipales en tant que parti politique. Je n’ai pas fait acte de candidature en tant que fils du Chairman Ni John Fru Ndi. Je ne fais pas acte de candidature en tant qu’individu ou pour combattre qui que ce soit. Je fais acte de candidature pour le développement. J’espère entrer dans la municipalité en tant qu’artisan du développement. Il s’agit de participer au développement de notre ville. Lequel développement ne connait pas de couleur, de nom, de tribu, de parti. Une route créée n’est pas pour un individu mais pour tout le monde ; voilà pourquoi je fais acte de candidature. Avant de mettre sur pied tout plan d’action, j’attends la décision définitive du parti sur ce contentieux lié à mon élection.

Est-ce qu’on doit comprendre que si votre élection aux primaires est confirmée, ambitionnez-vous d’être Maire de la Commune de Bamenda II si le Sdf remporte les municipales venir ?

Non, comme je l’ai dit, on n’a pas besoin d’être à la tête de la mairie pour apporter sa contribution au développement de la municipalité. Je n’ai pas d’ambition pour être Maire. Je dis simplement que j’ai eu le privilège de me retrouver dans certaines sphères et je pense que je peux utiliser l’expertise glanée là-bas pour développer cette municipalité. On parle aujourd’hui d’un système décentralisé. C’est un système très proche du fédéralisme. La commune n’a pas un budget qui existe quelque part. Le gouvernement ne va pas débloquer un montant d’argent et remettre à la commune. Il reviendra à la commune d’élaborer des projets et générer des recettes pour exécuter ces projets. 90% d’argent générer dans les municipalités, provient des dons et des legs des bienfaiteurs. Ce dont on a besoin dans des communes ce sont des personnes qui peuvent accoster ces donateurs, bienfaiteurs, des personnes qui peuvent comprendre les besoins de la population et qui peuvent ensemble mettre sur pied des projets et générer des recettes pour les exécuter.

J’ai des connexions qui peuvent permettre d’apporter de bons projets à la population de la municipalité de Bamenda II. Voilà ma mission. Je ne crois pas que c’est une mission qui incombe au Maire tout seul. On n’a pas besoin d’avoir une certaine position à la mairie pour le faire. On a besoin de bonne volonté, de compréhension et du soutien de la population pour le faire. Je ne peux pas pour un premier test prendre la tête de la mairie. Il y a certaines leçons qu’il est absolument nécessaire d’apprendre avant de penser à un moment ou un autre pour être Maire ou autre chose.

Pourquoi avez-vous choisi de postuler comme Conseiller municipal. On se serait attendu que vous entriez en politique par la grande porte en allant à la quête de la députation par exemple...?

C’est une grande ambition d’être Député et même plus. Mais quand on commence par la base pour être Conseiller municipal, à ce niveau on tire des leçons afin de grandir. J’ai commencé aujourd’hui par ces primaires ; il y a eu des challengers qui m’ont appelé « imposteur ». Il fallait que je commence par là. Je ne veux pas dire que je n’ai pas d’ambition en politique mais ma première intention c’est apporter le développement à ma municipalité.

Propos recueillis par Donat Suffo(Le Messager)

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Alain Belibi : « poursuivre l’effort, écouter le public , (...) => Le Directeur Central de l’antenne radio de la Crtv apprécie la chemin (...)
Me Pierre Robert Fojou : « A la lumière des textes, (...) => Avocat au Barreau du Cameroun, expert en droit de la propriété (...)
Jean-Baptiste Bokam : « Des consignes particulières ont (...) => Les accidents de circulation enregistrés au cours du mois d’août ont bien (...)
Jean Ernest Masséna Ngalle Bibehe : « Tout est mis en (...) => Monsieur le ministre, l’on s’achemine vers la rentrée scolaire 2017. Où en (...)
Amélo : " Dans la vie il faut apprendre à célébrer nos (...) => La population du quartier Bilonguè « cité de la paix » était le témoin dimanche (...)
Enow Ngachu : « Je suis fier parce que le Chef de l’Etat (...) => Nommé ce 24 mai 2017, directeur général de l’Académie nationale de football (...)
Issa Tchiroma Bakary : « Les hommes de médias ne sont pas (...) => Monsieur le ministre, la Journée internationale de la liberté de la presse (...)
Duvalier KAMDOUM SOH : "ASCOM PRIZE va récompenser cette (...) => Vous êtes le président de l’association des communicateurs du Cameroun(ASCOM) (...)
Marafa Hamidou Yaya : "Je suis le prisonnier du (...) => Le 16 avril, cela fera cinq ans que Marafa Hamidou Yaya est incarcéré. À (...)
Me Jackson Francis Ngnié Kamga : « Les revendications des (...) => Monsieur le Bâtonnier, dans le communiqué que vous avez rendu public (...)
SPIP | Copyright © 2008 - 2017 | Powered by Solutions Triangle | Espace Privé | Retrouvez-nous sur Google+ | Suivre la vie du site RSS 2.0