PUBLICITE.
Pour la création du site Web de votre entreprise, imprimerie, sérigraphie, peinture de vos bâtiments, confiez votre cummunication à ASCOM. Contact 77 64 83 51 - 94 40 85 66
En travaux !!! Actuellement insdisponible!!!

Barreau : Un client abusé dénonce son avocat

jeudi 12 mars 2015


Une lettre avait été adressée au bâtonnier de l’ordre des avocats au Cameroun pour dénoncer un acte posé par un avocat dans l’exercice de ses fonctions. Le courrier transmis au secrétaire de l’ordre à Yaoundé depuis 2013 est restés sans aucune suite.

M. François Sop a adressé le 22 octobre 2013 une lettre au bâtonnier de l’ordre des avocats au Cameroun. Lettre reçue le 28 octobre 2013 par Me Charles Tchakoute Patie alors représentant du bâtonnier dans le Littoral. Ce dernier avait accusé « réception le même jour » de la plainte et des pièces en annexe et indiqué avoir « transmis le tout à Monsieur le Secrétaire de l’Ordre à Yaoundé pour compétence ». Ayant attendu en vain la réaction du Bâtonnier de l’ordre des avocats sur l’affaire l’opposant à son avocat Me Narcisse Robert Jabea, François Sop a encore écrit au bâtonnier de l’ordre des avocats au Cameroun. Une lettre datée du 12 janvier 2015. Une lettre dans laquelle il rappelle « la déclaration scandaleuse » dont il fut « victime ».

Manipulation et corruption ?

Notamment le « pourvoi formé et adressé à la Cour d’Appel du Littoral pour la Cour suprême du Cameroun par Me Narcisse Robert Jabea (…) Ce pourvoi a été formé sur fond de manipulation et de corruption en utilisant les articles 42 et 43 alinéas 1 et 2 de la loi n° 2006/13 de la loi du 29 décembre 2006 fixant l’organisation le fonctionnement de la Cour suprême comme fonde commerce », a écrit François Sop qui ajouté qu’il se verrait obligé de poursuivre cet avocat et sa suite pour que justice soit faite : « Votre silence prolongé de 15 mois me fait croire que cet avocat véreux est fortement soutenu par le conseil de l’ordre puisqu’une une lettre vaut une réponse », a souligné François Sop. Ce dernier envisage même de saisir la Conac, la chancellerie et la Commission nationale des droits de l’homme et des libertés(Cndhl).

Portée devant le bâtonnier de l’ordre des avocats depuis le 23 octobre 2013, cette affaire est restée sans suite. François Sop avait auparavant adressé une lettre datée du 10 juillet 2013 à son avocat Me Narcisse Robert Jabea. Une lettre restée également sans réponse jusqu’à ce jour. François Sop y exprimait son « mécontentement » au sujet de « la manière scandaleuse » avec laquelle son avocat avait formé ledit pourvoi. François Sop est convaincu que son avocat avait formé le pourvoi « sans respecter expressément la loi » pour des raisons peu orthodoxes. En exprimant ses sentiments de « douleur et de consternation » pour avoir été berné par celui qui était sensé défendre ses intérêts, François Sop n’a pas changé d’avis sur l’attitude de Me Narcisse Robert Jabea.

Assainissement de la corporation

François Sop se dit « victime de la haute mafia » de son avocat avec des complicités. Dans la lettre qu’il avait adressée à Me Narcisse Robert Jabea, il dit clairement que « cette déclaration scandaleuse de pourvoi prouve que vous avez été fortement corrompu par Total Cameroun pour noyer mon dossier », avait-il précisé. Nous avons longuement tenté en vain de rencontrer Me Narcisse Robert Jabea pour obtenir sa version des faits. Il est resté injoignable. La plainte de François Sop contre Me Narcisse Robert Jabea est bien connue au niveau du bureau de la représentante du nouveau bâtonnier de l’ordre des avocats du Cameroun dans le Littoral. La plainte de François Sop a été déposée lorsque Me Francis Sama Asanga était le Bâtonnier de l’ordre des avocats du Cameroun. Il a quitté ses fonctions début février dernier sans régler le problème.

Le nouveau bâtonnier Jackson Ngnie Kamga est ici interpellé. Il a d’ailleurs indiqué à un confrère qu’il est préoccupé par l’accroissement du champ d’activités des avocats et le renforcement des capacités des avocats qui passent autant par la formation initiale que par la formation continue. Le bâtonnier Jackson Ngnie Kamga devrait davantage mettre l’accent sur la formation professionnelle, morale éthique des nombreux avocats stagiaires qui ont tendance à copier certains ainés qui ne sont pas tous des modèles. Le bâtonnier Jackson Ngnie Kamga devrait aussi insérer dans ses chantiers l’assainissement de la corporation. Notamment l’examen des dossiers des confrères qui violent les règles éthiques et déontologiques de la profession d’avocat et ternissent l’image de l’avocat dans la société.

Par Edmond Kamguia K.(LNE)

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Enseignement catholique : Où va la discipline (...) => Jadis réputé pour sa rigidité dans la gestion des effectifs et l’encadrement (...)
Parlement : De quoi a peur le SDF ? => Ses élus, absents des travaux depuis mardi dernier, en raison, disent-ils de (...)
Fraude et évasion fiscales : Le plan de bataille de (...) => Le 10e forum mondial sur la transparance et l’échange des renseignements dans (...)
Assemblée nationale : Cinq étages consumés => Un grave incendie s’est déclaré hier nuit, ravageant totalement une partie des (...)
Partenaires au développement : le clin d’œil du (...) => Un forum s’est déroulé hier à Yaoundé pour explorer les axes de coopération (...)
Nomination de responsables au ministère des Finances => Décret N° 2017/11320/PM du 13 novembre 2017. Le Premier ministre, chef du (...)
Nomination de responsables au ministère de l’Eau et de (...) => Décret n°2017/11321/PM du 13 novembre 2017. Le premier ministre, chef du (...)
Commerce intra-africain : Encore trop de barrières => En plus des procédures et frais exigibles déjà élevés, la corruption et le trop (...)
Humanitaire : La vie change avec Synergies africaines => De nombreuses personnes, démunies ou vulnérables, et autres institutions ont (...)
Situation dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest : Le Sénat (...) => Hier à l’ouverture de la session, Marcel Niat Njifenji a dénoncé les attaques (...)
SPIP | Copyright © 2008 - 2017 | Powered by Solutions Triangle | Espace Privé | Retrouvez-nous sur Google+ | Suivre la vie du site RSS 2.0