PUBLICITE.
Pour la création du site Web de votre entreprise, imprimerie, sérigraphie, peinture de vos bâtiments, confiez votre cummunication à ASCOM. Contact 77 64 83 51 - 94 40 85 66
En travaux !!! Actuellement insdisponible!!!

Bangangté : Le préfet s’écroule au cours d’une cérémonie

mercredi 27 avril 2016


L’incident s’est produit ce lundi 25 avril 2016, lors de la passation de commandent entre les sous-préfets entrant et sortant de Bangangté.

Grosse frayeur à la place des fêtes de Bangangté ce lundi 25 avril 2016. Il est un peu plus de 10 heures, et le climat est doux. Elites et forces vives de cet arrondissement du Ndé, ont pris place à la tribune ayant fait sa toilette des grands jours, pour assister à la prise de commandement de Joseph André Eyébé Eyébé comme nouveau sous-préfet en remplacement de Charles Gall. Tout semble bien se passer lorsqu’arrive l’instant fatidique : celui du discours du préfet du Ndé qui va consacrer l’heureux élu. Le micro est positionné devant le chef de terre apparemment bien portant. Il peut alors ouvrir sa chemise pour se jeter à l’eau. Après deux minutes environ, Oumarou Haman Wabi semble peu à peu perdre ses facultés locutionnaires. D’abord, l’orateur éloquent qu’il était au départ, cède la place à un autre qui a du mal à articuler les mots. Puis, le débit de sa voix va commencer à s’amenuiser. Malgré ces signes, ses proches collaborateurs sont loin de s’imaginer que le mal est aussi sérieux. Soudain, le préfet va complètement perdre la parole et s’écrouler. Heureusement quelques personnes proches de lui, vont empêcher qu’il ne finisse sa chute au sol. Il sera soutenu et conduit à l’écart par des soigneurs. Ces derniers vont s’évertuer pour éviter le pire. Bien que physiquement pas totalement remis, Oumarou Haman Wabi, va néanmoins poursuivre la cérémonie qu’il présidait jusqu’à son terme. La panique qu’a suscitée la chute du préfet du Ndé, installé seulement la semaine dernière, en provenance de Yaoundé où il occupait les fonctions de secrétaire général des services du gouverneur de la région du Centre, fait suite à celle du célébrissime artiste Papa Wemba, qui a tourné au drame vingt-quatre heures plus tôt. Plus peur que de mal, tout s’est bien achevé. Et Oumarou Haman Wabi a même participé aux côtés du gouverneur de la région de l’Ouest, à la cérémonie de pose de la première pierre du stade omnisport de Bangangté.


Intimidation des journalistes

La triste scène de la chute (heureusement pas tragique) du préfet du Ndé se passe devant les objectifs de nombre de reporters et de photographes dont la majorité n’a pas louper l’image du jour. Sauf qu’ils ne l’exploiteront jamais. Car leurs appareils ont hic et nunc été saisis par les éléments de la police et de la gendarmerie, présents, apprend-on, sous ordre de leurs supérieurs hiérarchiques locaux. Leur intention renseigne un reporter victime, est que cette image avilissante, ne soit pas divulguée. « Toutes les caméras et appareils photos ont été saisis. Après un contrôle systématique, les images craintes ont été supprimées avant que l’appareil ne soit remis à leur propriétaire », nous confie un reporter. Jusqu’en fin d’après-midi ce lundi 25 avril 2016, certains appareils que les forces de l’ordre ne parvenaient pas à manipuler, étaient toujours confisqués


Par Franck Ndoumbé Diwouta(LNE)

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Approvisionnement en eau potable : près de 38 milliards (...) => Une convention de financement signée entre l’Etat du Cameroun et la GIEK (...)
Circulation routière : des policiers menacés => Ils sont au quotidien soumis à des comportements dangereux de la part (...)
Cafouillage : Le repos sans paix de Joseph Ndi (...) => Les Ndi Samba se regardent désormais en chiens de faïence. La guerre de (...)
Cicam : Pourquoi Yao Aïssatou a été débarquée => L’ancienne Pca a été remerciée à l’issue du Conseil d’administration de (...)
Elecam : Le président à nouveau dans l’illégalité => Le mandat de 12 des 18 membres du Conseil électoral est depuis 5 jours (...)
Voeux 2017 : Bonne année M. le président ! => Le chef de l’Etat reçoit ce jour les voeux de nouvel an du corps diplomatique (...)
Corruption : 11 ministres de souveraineté se rebellent (...) => Tous les départements clés du gouvernement ont tourné le dos à la Conac pour (...)
Véhicules d’occasion : L’importation recadrée pour (...) => De nouvelles dispositions sont en vigueur depuis ce 1er janvier. En 2016, (...)
Douala : Quand un prisonnier piège la justice => Condamné à 10 ans d’emprisonnement ferme avec mandat de dépôt à l’audience, il (...)
Bamenda, les anglophones se rebiffent => Depuis ce lundi, la ville de Bamenda, dans le nord-ouest du Cameroun, est (...)
SPIP | Copyright © 2008 - 2017 | Powered by Solutions Triangle | Espace Privé | Retrouvez-nous sur Google+ | Suivre la vie du site RSS 2.0