PUBLICITE.
Pour la création du site Web de votre entreprise, imprimerie, sérigraphie, peinture de vos bâtiments, confiez votre cummunication à ASCOM. Contact 77 64 83 51 - 94 40 85 66
En travaux !!! Actuellement insdisponible!!!

Aurion : l’héritage des Kori-Odan, le jeu vidéo désormais disponible

lundi 19 septembre 2016


L’attente s’était faite longue mais en a valu la peine. A environs 16 €uros (10.000 FCFA), c’est désormais du tout donné. Le jeu vidéo conçu et promu par Kiro’o Games, connait sa grande première sur le grand marché public depuis déjà quelques jours. Vendu sur Jumia market, sur Steam et au sein de l’Institut Français du Cameroun, les internautes se l’arrachent. Pourtant encore au stade premier, certains fans rêvent déjà avoir une application pour smartphone et tablette ; une option que n’écarterait pas pour autant le fondateur et CEO du jeu, le jeune camerounais Olivier Madiba. Pour l’heure, les versions PC ont la primeur et les feedbacks s’avèrent majoritairement positifs.

Pour l’histoire, Aurion : l’héritage des Kori-Odan présente l’héritier Enzo Kori-Odan, prince de l’état de Zama, au jour de son couronnement et de son mariage avec la princesse Erine Evou, est confronté à un coup d’Etat planifié par son beau-frère Ngarba Evou. Exilé, le couple voyage à travers des contrées, gagnent en puissance et réunissent leur héritage aurionique dans le but de retourner à Zama reconquérir et reprendre le royaume aux mains du conspirateur et de ses sbires.

Le design plutôt très « Africa », la variation rythmique 2D-3D, les effets sonores réussis, en sont quelques points forts qui stupéfient les gamers et geeks d’Afrique. La version démonstrative, pour les sceptiques – fort heureusement – est accessible sur internet (www.aurionthegame.com) avec la grande latitude d’y jouer, d’en tester la performance et même d’en laisser des avis.

Toutefois, pour la promotion du jeu sur le site de e-commerce Jumia Market, la possibilité d’avoir une présentation ultérieure de gadgets susceptibles d’agréer les fans, n’est pas à écarter. D’après des sources internes à la structure de vente en ligne, des packages spéciaux (incluant en sus de la bande vidéo, un support musical gratuit) sont offerts exclusivement aux commandes issues d’une promotion dite « Cameroon Week ». Voilà donc qui augure davantage de bons auspices pour le gaming made in Cameroon.

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Accident ferroviaire d’Eséka : la responsabilité de (...) => Selon le communiqué du SG/PR parvenu à notre Rédaction, le chef de l’Etat a, (...)
E-commerce en Afrique centrale : Douala au carrefour => Les infrastructures portuaire et aéroportuaire, atouts pour le Cameroun, (...)
Transport en commun : et si on essayait le covoiturage... => La jeune entreprise « Amigoo » propose de faciliter la vie aux voyageurs (...)
20 mai : une réception fusionnelle au palais => Les corps constitués nationaux, les membres du corps diplomatique et les (...)
Crash de Mbanga-Pongo:le site abandonné avec les épaves (...) => Dix ans après le crash du vol KQ 507 de la compagnie aérienne Kenya Airways (...)
Crise à l’Eglise évangélique du Cameroun : une chance au (...) => Un conseil synodal général extraordinaire est convoqué mercredi prochain à (...)
Emmanuel Macron : quel « Africain » sera-t-il ? => La France, le jour d’après, reste encore admirative de l’exploit réussi par (...)
Santé : La Fondation Samuel Eto’o dote l’hôpital (...) => La Fondation Samuel Eto’o dote l’hôpital Laquintinie d’un pavillon de pédiatrie (...)
Développement agricole : un nouveau financement de 45 (...) => Les deuxièmes phases de deux projets financés par la Banque islamique de (...)
Ciment : un marché qui répond => Dans un pays en chantier, le BTP en mouvement est forcément une aubaine pour (...)
SPIP | Copyright © 2008 - 2017 | Powered by Solutions Triangle | Espace Privé | Retrouvez-nous sur Google+ | Suivre la vie du site RSS 2.0