PUBLICITE.
Pour la création du site Web de votre entreprise, imprimerie, sérigraphie, peinture de vos bâtiments, confiez votre cummunication à ASCOM. Contact 77 64 83 51 - 94 40 85 66
En travaux !!! Actuellement insdisponible!!!

Attentats : Les astuces de Boko Haram

vendredi 24 juillet 2015


Comment les terroristes ont nargué les pouvoirs publics de Maroua.

Dans les années 90 pendant que le Cameroun et le Nigeria faisaient la guerre pour le contrôle de la péninsule de Bakassi, Paul Biya, le chef de l’Etat camerounais et
chef suprême des armées, avait coutume de dire à ses généraux qu’il fallait faire attention à la diversion suscitée par l’ennemi. Pour le cas des attentats suicides survenus hier après midi à Maroua, les terroristes ont parfaitement manié l’arme de la diversion pour réussir leur coup. D’abord, les insurgés ont mis les forces de défense et de sécurité sur une fausse piste en faisant courir la rumeur il y a près de deux semaines, qu’ils allaient commettre les attentats le vendredi 17 juillet 2015, le jour de la fête du Ramadan, au Marché central de Maroua. En prévision, les pouvoirs publics avaient naturellement mis le Marché central de Maroua sous très haute surveillance deux jours avant le jour, J. Et jusqu’à ce que les hommes en tenue s’en aillent au lendemain de la fête du Ramanda, les terroristes n’avaient pas mis leur menace à exécution. Ils sont finalement passés à l’acte cinq jours après. Ironie du sort, les membres supposés de Boko Haram se sont fait exploser alors que Midjiyawa Bakary, le gouverneur de la région de l’Extrême-Nord venait de boucler ce même mercredi dans la ville de Maroua, une réunion de sécurité spécialement élargie aux chefs traditionnels de toutes les contrées de la région de l’Extrême-nord, même les plus reculées. En outre, une source sécuritaire a fait savoir que dans la matinée de ce même mercredi 22 juillet 2015, certains prévenus, membres de Boko Haram, la secte islamiste d’origine nigériane, avaient écopé dans un Tribunal de la ville capitale, des condamnations allant de 22 ans d’emprisonnement à la prison à vie…

Ainsi, il est clair que les insurgés qui sont en perte de vitesse sur le territoire camerounais grâce à la bravoure de nos forces de défense, ont adopté une nouvelle tactique. Désormais, pour contrer l’ennemi, les Camerounais du Nord au Sud, de l’Est à l’Ouest, sont appelés à adopter ce que les géostratéges ont appelé la défense populaire qui a pour arme : vigilance et collaboration avec les forces de sécurité !

Par Nana Paul Sabin(La Nouvelle Expression)

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Entrepreneuriat : Quand les femmes osent… => Une série de conférences thématiques bouclée ce 18 octobre à Douala. Adèle (...)
Commémoration : Eséka, un an après => Les populations de cette ville continuent de vaquer à leurs occupations, (...)
Douala : La marche du Sdf interdite => L’administration reproche au président régional du Social Democratic Front (...)
2ème pont sur le wouri : 6.000 véhicules en circulation (...) => Il existe un peu plus de cinq cent mille engins dans le parc automobile (...)
Entretien routier : le Matgenie soutient les (...) => Grâce au projet Sacir, cette entreprise accompagnera désormais les maires (...)
2e Pont sur le Wouri : Ce qui va stopper les (...) => La fin de la construction des voies d’accès devrait permettre de tourner (...)
Sécurité sociale : Consultations pour amender la (...) => La 20e session de la commission nationale y relative s’est réunie hier à (...)
Affaire Camtel-Orange : Perturbations continues => L’interruption des liaisons de transmission de la fibre optique crée de (...)
Affaire klétus/ canal2/sweet fm : Emmanuel CHATUE rompt (...) => Kletus, collaborateur externe et animateur dans les programmes Jambo de (...)
Prix d’excellence Minesec : 401 enseignants et élèves à (...) => Ils ont reçu médailles et appuis financiers, au cours d’une cérémonie présidée (...)
SPIP | Copyright © 2008 - 2017 | Powered by Solutions Triangle | Espace Privé | Retrouvez-nous sur Google+ | Suivre la vie du site RSS 2.0