PUBLICITE.
Pour la création du site Web de votre entreprise, imprimerie, sérigraphie, peinture de vos bâtiments, confiez votre cummunication à ASCOM. Contact 77 64 83 51 - 94 40 85 66
En travaux !!! Actuellement insdisponible!!!

Assassinat de militaires et de policiers : le temps de la riposte

lundi 4 décembre 2017


Sur très hautes instructions du chef de l’Etat, le MINDEF a présidé vendredi dernier une réunion d’évaluation sécuritaire pour faire face à la situation.

« Ce qui compte maintenant, ce ne sont pas des déclarations, mais l’action ». Face à la presse vendredi soir, dans une salle des Actes du ministère de la Défense qui venait d’accueillir une réunion spéciale d’évaluation sécuritaire regroupant le gratin des forces de défense du Cameroun, notamment les quatre généraux, commandant les régions militaires interarmées, les quatre généraux commandant les régions de gendarmerie, le général de brigade Bouba Dobekreo, commandant le 1er secteur de la Force multinationale mixte de la CBLT, Joseph Beti Assomo s’est voulu clair. La rencontre qui intervenait au lendemain de l’importante déclaration du président de la République, chef des armées, quelques minutes seulement après son retour au Cameroun, alors qu’il revenait du 5e Sommet Union africaine – Union européenne qui se tenait à Abidjan, la capitale économique de la Côte d’Ivoire avait donc un seul but : arrêter « les mesures de mise en œuvre concrètes et immédiates » du chef de l’Etat. S’il n’est pas rentré dans le détail de ce huis clos qui aura duré environ dix heures, le ministre délégué à la présidence chargé de la Défense a néanmoins tenu à préciser que certaines mesures allaient être mises en œuvre immédiatement, tandis que d’autres le seront progressivement.
Joseph Beti Assomo a tenu à déplorer les conditions atroces dans lesquelles sont décédés certains éléments des forces de défense et sécurité, du fait de ces éléments terroristes. Comme le chef de l’Etat la veille avant lui, le MINDEF a tenu à rassurer sur le moral et la détermination des forces de défense et de sécurité de faire face à la situation qui prévaut actuellement dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest : « l’intégrité territoriale du Cameroun sera préservée », a-t-il martelé. Le ministre délégué à la présidence chargé de la Défense a souligné que la concertation de vendredi dernier n’était pas uniquement focalisée sur la situation qui prévaut dans ces deux régions. Elle a permis une évaluation sécuritaire de l’ensemble du pays.
Il convient de rappeler que ce type de rencontres n’est pas le premier du genre, qui se tient à cette période de l’année au Cameroun. Seulement, et comme a tenu à le rappeler le ministre délégué à la présidence chargé de la Défense, le contexte en 2017 est particulièrement différent. Au cours des années précédentes, il était question d’examiner au plus près la situation dans la partie septentrionale du pays en proie aux attentats de la secte terroriste Boko Haram, la région de l’Est qui subissait les assauts des bandes armées venues de la République centrafricaine, et d’une manière générale la situation sécuritaire sur l’ensemble du territoire. Celle-ci est particulière depuis que les forces de défense et de sécurité ont perdu une dizaine d’hommes dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest depuis quelques semaines, du fait des attaques terroristes.

Par Jean Francis BELIBI (CT)

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Enseignement supérieur : comment tirer profit des (...) => Le cadre de concertation permanente Minesupenseignants s’est penché sur la (...)
Aide publique à la communication privée : 216 millions à (...) => 150 dossiers de demandes étudiés par la Commission nationale hier à Yaoundé. (...)
Palais de l’Unité : un investisseur allemand reçu => Le Dr Stefan Liebing, président de l’Association économique germano-africaine (...)
Service public de l’eau potable : la nouvelle Camwater (...) => Le décret qui confie désormais toutes les activités liées au service public de (...)
Chantal Biya inaugure une boutique à Yaoundé. => La première dame a honoré de sa présence, samedi, la cérémonie d’ouverture de (...)
Chantiers de la CAN : déguerpissements inévitables à (...) => Les travaux d’aménagement des voies d’accès et aires périphériques au stade, à (...)
Sénatoriales 2018 : la bataille des investitures => A 48 heures de la clôture du dépôt des listes à Elecam, les partis politiques (...)
Don spécial du chef de l’Etat : 100 000 nouveaux (...) => La distribution se fera dès demain dans les universités de Douala, Buea, (...)
IST, Sida, Cybercriminalité, Drogues : le Cerac édifie (...) => L’institution caritative fondée par la première dame a aussi remis des dons (...)
Crise anglophone : L’union Européenne met en garde l’état (...) => Le week-end dernier, les évènements qui se sont produits dans la partie (...)
SPIP | Copyright © 2008 - 2018 | Powered by Solutions Triangle | Espace Privé | Retrouvez-nous sur Google+ | Suivre la vie du site RSS 2.0