PUBLICITE.
Pour la création du site Web de votre entreprise, imprimerie, sérigraphie, peinture de vos bâtiments, confiez votre cummunication à ASCOM. Contact 77 64 83 51 - 94 40 85 66
En travaux !!! Actuellement insdisponible!!!

Après les émeutes de Bafia : Un plan d’encadrement des jeunes mis en place

mardi 9 juillet 2013


L’initiative expliquée aux populations samedi, 6 juillet 2013, vise à mieux occuper les jeunes natifs et résidents de l’arrondissement de Bafia, en vue d’éviter que ne se reproduisent des émeutes comme celles du 4 mai dernier à Bafia. La circulaire de Paul Biya expliquée à l’assistance.

Même la grande pluie qui s’est abattue samedi 6 juillet dernier sur la ville de Bafia n’a pas émoussé la détermination des populations à écouter Robert Mouthé Ambassa, élite de la localité et membre suppléant du Comité central du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc). Installés sur des chaises rangées dans des tentes pour certains et debout sous la pluie pour d’autres, la foule bigarrée estimée à un demi-millier de personnes a spontanément fait le plein de la grande cour de la résidence de ce fils du Mbam et Inoubou. A l’ordre du jour de l’échange, la présentation d’une stratégie d’encadrement des jeunes de l’arrondissement de Bafia, sans distinction de sexe, de religion ou d’appartenance politique. L’initiative, selon son promoteur, est née de sa volonté de tordre le cou au chômage des jeunes diplômés. Ce fléau serait d’ailleurs, apprend-t-on ici, à l’origine des émeutes ayant conduit le 4 mai dernier à Bafia, à la mort d’un jeune garçon et des pillages en bandes organisées.


Mouthé Ambassa
propose alors la mise sur pied d’une association essentiellement constituée des jeunes. Cette association dont je vais personnellement financer la création et le fonctionnement va comporter trois grands volets que sont l’éducation, l’emploi et l’agriculture. Pour le premier volet, nous allons recruter des jeunes diplômés de l’enseignement supérieur que nous allons envoyer dans toutes les grandes écoles et universités de la République pour recueillir les conditions à remplir pour postuler aux différents concours. Toutes ces données seront affichées dans tous les établissements scolaires publics et privés des 39 arrondissements de notre département. Car très souvent, c’est le manque d’information qui est le principal obstacle pour plusieurs jeunes, explique cette élite qui dit vouloir travailler dans cette perspective en collaboration avec tous les chefs d’établissements en vue de prendre en charge personnellement les frais de dossier et certaines commodités pour tous les majors de chaque établissement. Pour ce qui est du volet emploi, Robert Mouthé Ambassa dit vouloir recruter une autre équipe de jeunes dont la tâche consistera à sillonner les entreprises pour enregistrer les besoins de recrutement, en vue de les répercuter auprès des jeunes de Bafia.

Pour ce qui est du volet agriculture, la procédure semble avoir suffisamment avancé. « J’ai échangé avec le Ministre de l’Agriculture et du développement rural qui m’a dit que si un jeune a un terrain allant de 5 à 10 hectares, le gouvernement peut lui venir en aide pour réaliser une agriculture de 3eme génération. Dans cette logique, je suis en concertation avec un chef de Ngambe Tikar qui se propose de mettre à ma disposition des hectares de terrain à bail emphytéotique. Cela pourra permettre d’occuper au moins 400 jeunes annonce-t-il sous les acclamations de l’assistance qui, séance tenante, propose volontiers une autre parcelle située non loin de Bafia. Cette initiative a d’ailleurs retenu l’attention du public qui, pour mieux appréhender les contours de cette donne, a posé mille et une questions à l’orateur.


Récupération politique

Robert Mouthé Ambassa a saisi l’occasion pour faire d’une pierre deux coups. Il en a profité pour expliquer la circulaire signée vendredi par Paul Biya, le Président national du Rdpc au public. Faisant ainsi savoir que comme aux sénatoriales, le Président national du parti au pouvoir a décidé de mettre de côté les aventuriers et autres militants de la 25eme heure. Ne pourront être investis que les candidates ayant payé leurs contributions. Mais il ne s’agit pas des gens qui attendent une élection pour venir se mettre en règle. J’ai payé mes contributions et celles de tous ceux qui vont être dans la liste que je vais parrainer, aussi bien pour les législatives que pour les municipales », annonce-t-il, avant d’inviter les uns et les autres à prendre les communautés en compte dans la constitution de leurs listes. « Car les communautés représentent 65% de la population de la ville de Bafia. Rien ne peut plus se faire sans eux », conseille-t-il.

Avant cela, Robert Mouthe Ambassa a eu un échange avec une vingtaine des 32 chefs traditionnels de l’arrondissement de Bokito. Mais rien n’a filtré de cet entretien à huis clos.


Source : Le Messager

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Enseignement catholique : Où va la discipline (...) => Jadis réputé pour sa rigidité dans la gestion des effectifs et l’encadrement (...)
Parlement : De quoi a peur le SDF ? => Ses élus, absents des travaux depuis mardi dernier, en raison, disent-ils de (...)
Fraude et évasion fiscales : Le plan de bataille de (...) => Le 10e forum mondial sur la transparance et l’échange des renseignements dans (...)
Assemblée nationale : Cinq étages consumés => Un grave incendie s’est déclaré hier nuit, ravageant totalement une partie des (...)
Partenaires au développement : le clin d’œil du (...) => Un forum s’est déroulé hier à Yaoundé pour explorer les axes de coopération (...)
Nomination de responsables au ministère des Finances => Décret N° 2017/11320/PM du 13 novembre 2017. Le Premier ministre, chef du (...)
Nomination de responsables au ministère de l’Eau et de (...) => Décret n°2017/11321/PM du 13 novembre 2017. Le premier ministre, chef du (...)
Commerce intra-africain : Encore trop de barrières => En plus des procédures et frais exigibles déjà élevés, la corruption et le trop (...)
Humanitaire : La vie change avec Synergies africaines => De nombreuses personnes, démunies ou vulnérables, et autres institutions ont (...)
Situation dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest : Le Sénat (...) => Hier à l’ouverture de la session, Marcel Niat Njifenji a dénoncé les attaques (...)
SPIP | Copyright © 2008 - 2017 | Powered by Solutions Triangle | Espace Privé | Retrouvez-nous sur Google+ | Suivre la vie du site RSS 2.0