PUBLICITE.
Pour la création du site Web de votre entreprise, imprimerie, sérigraphie, peinture de vos bâtiments, confiez votre cummunication à ASCOM. Contact 77 64 83 51 - 94 40 85 66
En travaux !!! Actuellement insdisponible!!!

André Blaise Essama massacre (encore) Leclerc à cause d’Hollande

mardi 30 juin 2015


Qu’est-ce qui a encore conduit Essama André Blaise, fervent nationaliste, pro-défenseur des droits et libertés héroïques et activiste engagé dans diverses actions sociales, à commettre un deuxième crime sur la même victime le 29 juin 2015 ? La réponse est simple : le président français, François Hollande. Ce dernier officiellement attendu pour sa visite en terres camerounaises n’est pas apprécié du même œil. Plusieurs personnes estiment mal la venue de ce président pas toujours clair ou assez insultant pour les africains en général.

Pour cette visite officielle, première du genre pour Hollande, le chef de l’Etat camerounais, Paul Biya, devra recevoir cet homologue français à la capitale Yaoundé le 4 juillet prochain. Toutefois, si d’un point de vue politique, l’on présage de bonnes relations entre les deux Etats, sur un point historique, certaines séquelles vivaces ne se sont pas toujours effacées des mémoires. Un doigt rigide est pointé sur les monuments (soldat inconnu, général Leclerc), ou encore les nombreuses plaques signalétiques aux noms occidentaux baptisant les rues camerounaises (rue Drouot ; rue Boué Lapeyriere ; rue Pau ; rue Castelnau, boulevard du général de Gaulles…).

Or, l’on compte très peu de route portant le nom d’héros et de martyrs nationaux (Félix Moumié, Douala Manga Bell, Um Nyobe, Ernest Ouandjié...) si ce n’est sur des axes secondaires ou tertiaires ; un fait qui choque encore plusieurs camerounais. Ce fait ayant déjà outré Essama André Blaise en 2014 au point de l’amener à lyncher fermement le Leclerc situé gaillardement à la place principale de Bonanjo, quartier administratif de Douala. L’activiste a récidivé une fois de plus en 2015 afin de marquer son objection à l’arrivée du président français au Cameroun. L’évidence et au vu du calendrier d’Hollande, après son passage au Cameroun, ce seront le Bénin et l’Angola, ces prochaines destinations.

Par Gabin Messala

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lutte contre le terrorisme : Le Nigéria et le Cameroun (...) => Déclaration du chef d’état major des forces armées nigérianes après le (...)
Sénat : La seconde législature s’ouvre => Les membres de la chambre se retrouvent ce matin au Palais des Congrès de (...)
Fête du travail : Du social pour commercer => Les mutuelles étaient à l’honneur du lancement de la semaine du travailleur (...)
Présidentielle 2018:Maurice Kamto dans la course => S’il est élu après ce scrutin, le candidat du Mrc entend entre autres, (...)
Election sénatoriale:l’argent de la campagne fait du (...) => Les neuf partis engagés dans ce scrutin n’ont toujours pas reçu le financement (...)
Situation dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest : les (...) => Le Minrex Lejeune Mbella Mbella, a reçu hier l’ambassadeur des Etats-Unis au (...)
46e fête nationale : 3 350 personnalités à distinguer => Révélation faite hier au Palais de l’Unité par le Grand chancelier des Ordres (...)
Présidentielle 2018 : des raisons pour choisir Paul (...) => Dans sa dernière parution, la publication du Cabinet civil présente les (...)
Plan d’urgence triennal : 800 logements sociaux en (...) => Au cours du Conseil de cabinet du 1er mars, le ministre de l’Habitat et du (...)
Investissement : Voici venir le « Douala Grand Mall (...) => La première pierre du futur centre commercial régional posée mercredi par le (...)
SPIP | Copyright © 2008 - 2018 | Powered by Solutions Triangle | Espace Privé | Retrouvez-nous sur Google+ | Suivre la vie du site RSS 2.0