PUBLICITE.
Pour la création du site Web de votre entreprise, imprimerie, sérigraphie, peinture de vos bâtiments, confiez votre cummunication à ASCOM. Contact 77 64 83 51 - 94 40 85 66
En travaux !!! Actuellement insdisponible!!!

Akere Muna : " il serait souhaitable que Paul Biya passe le relais"

mercredi 18 octobre 2017


L’ancien président du Conseil Économique et social de l’Union Africaine vient de confirmer dans un entretien exclusif accordé à Jeune Afrique édition du 08 au 14 octobre, ses intentions de challenger Paul Biya en septembre 2018. Extrait.

Vous avez décidé de vous présenter à l’élection présidentielle de 2018.

Oui je suis candidat, car l’état de mon pays m’incite à vouloir faire partie de la solution. Depuis deux décennies, j’ai beaucoup travaillé sur la gouvernance, l’économie, mais aussi l’Etat de Droit. Me présenter est la seule façon de partager mon expérience au bénéfice des camerounais.

Dans le passé, vous avez pourtant déclaré ne pas vouloir être candidat face au Président Biya . Qu’est-ce qui vous a fait changer d’avis ?

En ce moment troublé de notre histoire et face aux périls qui nous menacent, il serait souhaitable que Paul Biya passe le relais. Mon espoir est qu’il nous offre une transition paisible. Ahidjo et Biya n’ont pas accédé au pouvoir par la volonté du peuple. Je veux croire qu’en 2018, pour la première fois, les Camerounais pourront vraiment choisir leur président.

Vous êtes le fils de Solomon Tandeng Muna, l’un des artisans de la réunification des deux Cameroun. Est-ce un avantage dans ce contexte où l’Etat unitaire est remis en question ?

Mon père a été parmi les pionniers de la réunification de la République fédérale. Il souhaitait que les Camerounais se retrouvent après les décennies de séparation. D’aucuns pensent qu’il a « vendu » les anglophones. Mais il était de bonne foi, et j’assume son héritage sans regrets, même s’il n’est pas juste de juger un fils qui se propose d’agir aujourd’hui sur ce qu’a fait son père il y a soixante ans.

Et vous-même, choisirez-vous l’Etat unitaire ou le fédéralisme ?

Je choisirais la forme de l’Etat qui respecte nos différentes cultures. Je rapprocherais le pouvoir du citoyen, ce qui correspond au fédéralisme.

Qu’est ce qui inspire les manifestations récentes survenues dans les deux régions anglophones ?

Je l’ai ai vécues dans la douleur. Rien ne justifie que des camerounais soient tués. Ensuite, certaines personnes croient que ce pays leur appartient. Elles pensent détenir une autorité supérieure et pouvoir prévoir l’avenir des autres. C’est triste.

Pensez-vous que le pays soit prêt à élire un anglophone à sa tète en 2018 ?

Je pense que les Camerounais sont prêts à élire un Président susceptible d’améliorer leur quotidien et de ramener la fraternité entre eux. Un président proche d’eux. A cet égard, ma double culture est un atout. N’ai-je pas été élu bâtonnier par un barreau en majorité francophone, dont les membres se sont juste demandés ce que j’étais capable de faire pour eux ?

Paul Biya devra t-il s’inquiéter si vous êtes élu ?

Non. Il est hors de question d’entreprendre quoi que ce soit contre lui. Je me sens une obligation, en tant qu’africain, de le protéger. Je suis avocat et j’estime qu’il faudrait une raison vraiment extraordinaire pour le poursuivre. J’ajoute que le président de république a longtemps travaillé avec mon père et que j’ai une relation spéciale avec lui. Souvenez-vous : lorsque Ahmadou Ahidjo s’absentait, mon père assurait l’intérim. A l’époque, j’ai vu le secrétaire général à la présidence qu’était Paul Biya venir travailler avec mon père à Buea.

Source : Jeune Afrique

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Me Nico Halle : « Le bilinguisme doit être adossé sur des (...) => Membre de la Commission nationale pour la promotion du bilinguisme et du (...)
Akere Muna : " il serait souhaitable que Paul Biya (...) => L’ancien président du Conseil Économique et social de l’Union Africaine vient (...)
Clément Nzeko : « La qualité de jeu s’est nettement (...) => Le Coach Clément NZEKO fait le bilan dans les colonnes de cameroon tribune (...)
Alain Belibi : « poursuivre l’effort, écouter le public , (...) => Le Directeur Central de l’antenne radio de la Crtv apprécie la chemin (...)
Me Pierre Robert Fojou : « A la lumière des textes, (...) => Avocat au Barreau du Cameroun, expert en droit de la propriété (...)
Jean-Baptiste Bokam : « Des consignes particulières ont (...) => Les accidents de circulation enregistrés au cours du mois d’août ont bien (...)
Jean Ernest Masséna Ngalle Bibehe : « Tout est mis en (...) => Monsieur le ministre, l’on s’achemine vers la rentrée scolaire 2017. Où en (...)
Amélo : " Dans la vie il faut apprendre à célébrer nos (...) => La population du quartier Bilonguè « cité de la paix » était le témoin dimanche (...)
Enow Ngachu : « Je suis fier parce que le Chef de l’Etat (...) => Nommé ce 24 mai 2017, directeur général de l’Académie nationale de football (...)
Issa Tchiroma Bakary : « Les hommes de médias ne sont pas (...) => Monsieur le ministre, la Journée internationale de la liberté de la presse (...)
SPIP | Copyright © 2008 - 2017 | Powered by Solutions Triangle | Espace Privé | Retrouvez-nous sur Google+ | Suivre la vie du site RSS 2.0