PUBLICITE.
Pour la création du site Web de votre entreprise, imprimerie, sérigraphie, peinture de vos bâtiments, confiez votre cummunication à ASCOM. Contact 77 64 83 51 - 94 40 85 66
En travaux !!! Actuellement insdisponible!!!

Afro basket dames : Les Lionnes expulsées de l’hôtel, sans primes

mardi 6 octobre 2015


En grève, les joueuses ne s’accordent pas avec les autorités sur les montants à percevoir.

Au lendemain de l’Afro basket dames 2015 joué à Yaoundé, les Lionnes indomptables sont en détresse. Le mouvement d’humeur engagé par les médaillées d’argent de ces jeux sont en désaccord avec les autorités fédérales et gouvernementales. « A la fin de la compétition, ils nous ont tendu deux millions de francs à chacune, nous avons refusé parce que nous ne savons pas sur quelle base on nous donne cette somme », déclare une joueuse cadre de la sélection. La crise est née et a évolué sur le même modèle que celle des Lionnes du football au retour de la Coupe du monde Canada 2015. « Depuis juillet, nous avons remis nos doléances au président de la Fédération depuis le mois de juillet, et il ne dit rien, ni les gens du ministère, jusqu’à ce que la compétition arrive. On nous a demandé de jouer. Et après le premier tour, nous avons voulu manifester, parce qu’on se doutait déjà de quelque chose, mais ils nous ont rassurés qu’on va régler la situation à la fin du tournoi. Nous avons accepté de jouer pour le drapeau national, mais à la fin, ils ne considèrent plus nos doléances. C’est pour cela que nous refusons ce montant qui ne signifie rien pour nous qui avons quand même joué la finale », confie notre source. Précisant que « ils nous ont dit qu’ils ont déjà prélevé les 16% avant de nous donner 2millions, et que c’est une faveur pour nous ».

On apprend que les filles réclament pas moins de 20 millions chacune, au regard du parcours qu’elles ont réalisé au cours de cette compétition à domicile. Après un parcours sans faute, les Lionnes indomptables ont chuté en finale face à leurs homologues du Sénégal. Ces dernières qui, elles-mêmes, ont dû procéder de la même manière pour rentrer dans leurs fonds. Le président Macky Sall lui-même a dû intervenir depuis les Etats-Unis où il assistait à l’Assemblée générale des Nations unies, pour désamorcer la crise. Au Cameroun, les filles ont reçu la visite de policiers hier. « Ils ne nous ont (encore) rien demandé depuis qu’ils sont là ; mais nous avons dit que nous ne libérons pas les chambres comme les gens du gouvernement nous demandent », menaçait une joueuse en journée. Au moment où nous allions sous presse, plus aucune de nos sources n’était joignable. Mais aux dernières nouvelles, les joueuses de l’équipe nationale de basketball du Cameroun s’étaient vu couper les vivres et ont dû se nourrir à leurs propres comptes. La menace d’une expulsion forcée se précisant. C’est certainement la première patate chaude dont hérite Pierre Ismaël Bidoung Mpkatt.

Source:LNE

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Enseignement catholique : Où va la discipline (...) => Jadis réputé pour sa rigidité dans la gestion des effectifs et l’encadrement (...)
Parlement : De quoi a peur le SDF ? => Ses élus, absents des travaux depuis mardi dernier, en raison, disent-ils de (...)
Fraude et évasion fiscales : Le plan de bataille de (...) => Le 10e forum mondial sur la transparance et l’échange des renseignements dans (...)
Assemblée nationale : Cinq étages consumés => Un grave incendie s’est déclaré hier nuit, ravageant totalement une partie des (...)
Partenaires au développement : le clin d’œil du (...) => Un forum s’est déroulé hier à Yaoundé pour explorer les axes de coopération (...)
Nomination de responsables au ministère des Finances => Décret N° 2017/11320/PM du 13 novembre 2017. Le Premier ministre, chef du (...)
Nomination de responsables au ministère de l’Eau et de (...) => Décret n°2017/11321/PM du 13 novembre 2017. Le premier ministre, chef du (...)
Commerce intra-africain : Encore trop de barrières => En plus des procédures et frais exigibles déjà élevés, la corruption et le trop (...)
Humanitaire : La vie change avec Synergies africaines => De nombreuses personnes, démunies ou vulnérables, et autres institutions ont (...)
Situation dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest : Le Sénat (...) => Hier à l’ouverture de la session, Marcel Niat Njifenji a dénoncé les attaques (...)
SPIP | Copyright © 2008 - 2017 | Powered by Solutions Triangle | Espace Privé | Retrouvez-nous sur Google+ | Suivre la vie du site RSS 2.0